undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
180
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:17,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 août 2002
Que dire sur ce Chef d'Oeuvre sans tomber dans la profusion de superlatifs ??...
Pour resumer, je dirai que j'envie tous ceux qui vont decouvrir pour la premiere fois cette epopee, qui vont vivre des moments inoubliables avec Frodon dans sa quete eperdue de l'anneau unique, qui vont trembler, pleurer, retenir leur souffle ...
Le talent de conteur de Tolkien, la profondeur des personnages, le souffle epique qui se degage de ce recit sont tels que la lecture de cette trilogie ne vous laissera pas inchanges !
L'ordre dans lequel je preconise de lire Tolkien est le suivant:
- Bilbo le Hobbit : Cette oeuvre "plante le decors" et est une bonne introduction au Terres du Milieu, meme si le style tient plutot du conte pour enfants.
- Le Seigneur des Anneaux : a devorer sans aucune retenue ! C'est a partir de la que les vrais fans decideront de poursuivre pour tout savoir sur les terres du Milieu
- Le Silmarillion : Toute la Cosmogonie des Terres du Milieu et tout le souffle epique des epopees legendaires des fondateurs des Terres du Milieu
- Les contes et legendes inachevees : Un certain nombre de legendes (cependant moins interessantes que le Silmarillion a mon sens).
Note: Les Freres Hildebrandt on sorti un livre de superbes illustrations des Terres du Milieu. A voir absolument !
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2002
Je n'ai certes pas la prétention d'affirmer que j'ai dévoré une grande partie de la littérature mondiale mais si il est une chose que je puis affirmer, c'est que "le seigneur des anneaux" est certainement le plus beau livre qu'il m'est été donné de lire dans toute mon existence . C'est bien simple, ne pas devenir "fan" (le terme est surfait) de Tolkien après l'avoir lu relève du pur sacerdoce . Quand je l'ai lu, il y a de cela quelques années, je n'en suis pas revenu et reste béat d'admiration devant le boulot de SIR Tolkien . Que dire de plus d'un livre dont on a tout dit notamment sur son scénario dantesque dont le fil conducteur ne se perd jamais en chemin, sur une expression parfaite de l'auteur nous plongeant litteralement dans l'aventure, sur les nombreux rebondissements, sur les points d'akme fréquents, sur le traitement intelligent du manichéisme (loin d'un prosélytisme chrétien comme certains critiques l'ont formulé), et enfin sur le charisme de ses personnages (Aragorn, Gandalf,etc...). Pour tout vous dire, j'ai pleuré littéralement à la fin du livre tant l'immersion était grande, c'est bien simple : on ne voudrait jamais quitter cette fantastique "terre du milieu" ! Et quand on s'aperçoit qu'il nous faudra après le "seigneur des anneaux" attaquer deux livres du maître presque aussi magistraux : "Bilbo le Hobbit" et "Le silmarillion", c'est tout simplement le bonheur de découvrir plus encore sur ce monde incroyable !
Oubliez le fade Harry Potter, voir même Werber, et penetrez donc de plein pied dans un monde duquel vous avez de fortes chances de ne pas en sortir indemme ! En espérant vous avoir donné envie de lire LE chef d'oeuvre du XX ème siècle, je terminerais en vous citant les propos du critque du "London Sunday Times" qui, à la sortie du chef d'oeuvre en 1954/55, disait :
"Désormais le monde sera séparé en deux catégories de gens : ceux qui ont lu "le seigneur des anneaux", et ceux qui vont le lire ."
11 commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2001
Pourquoi pas un aller-retour? Car une fois là-bas, nul désir de revenir... En effet, si cet ouvrage est sans conteste le meilleur roman de science fiction écrit jusqu'alors, il est important de souligner que Tolkien ne s'est pas contenté d'imaginer une histoire passionnante, il a également créé un monde, avec ses différents peuples et leurs coutumes et croyances respectives. Il a de plus dressé toute l'historique de ce monde, année par année. Enfin, il a tout bonnement inventé une langue... Toute sa vie a été consacrée à l'élaboration de la Terre du Milieu, théâtre gigantesque de cette formidable épopée qu'est le Seigneur des Anneaux. Venez vous perdre dans cet univers grandiose, venez explorer par la pensée ses contrées merveilleuses... Venez, vous ne le regretterez pas! Mais prenez garde: on ne sait jamais où les routes peuvent nous mener...
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2003
Quand on plonge dans la lecture de ce livre, on rencontre un univers passionnant que l'on oubliera plus.
Qu'il est bon de rêver en pensant aux Ents, Elfes aux Hobbits...
Tous les rêveurs doivent lire ce livre!
Cependant on peut regretter que la traduction du livre soit très mauvaise et gache le plaisir de la lecture: style desagreable, de nombreux anglicismes et même des contresens : ce qui fait que certains passages sont penibles à lire.
Mais quand on est passionné, on oublie n'est-ce pas ?
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2001
N'ouvrez pas ce livre, il est encorcelé ! Vous ne pourrez plus vous arrêter de le lire, les personnages viendront hanter vos pensées à toute heure du jour, et vous commencerez peut être même à voir le monde qui vous entoure d'un oeil différent. Tel sont le génie et le talent de Tolkien. Ce livre est sans âge, et ne vieillira jamais, car il est au-dessus, au-delà des modes. Eternel et immortel.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2010
Pour découvrir ou redécouvrir la mythologie "elfique", comme on découvre les mythologies nordiques et celtiques (comme l'avait fait Tolkien), car c'est un monde imaginaire (quoique ;-)) où tout se tient : lieux, noms, personnages, langages, sagas,... (Tolkien était philologue). "Gros pavé" plus facile à digérer qu'auparavant (pour ceux qui se souviennent de leur découverte de ce monde fabuleux). Depuis les films de Peter Jackson, le monde de Tolkien est plus connu maintenant. Cependant, si vous voulez plonger dans ce monde inconnu, commencez dans le désordre (plus léger à digérer) : Bilbo le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux, Silmarillion, et après les livres annexes... Faites une pause... Et reprenez tout dans l'ordre : Silmarillion, Bilbo, Le Seigneur des Anneaux. Et si vous voulez poursuivre, les éditions Pocket sortent petit à petit les fameux "HoME" (History of Middle Earth : Histoires de la Terre du Milieu, vous avez aussi les beaux livres). Venez habiter dans ce monde merveilleux. Bienvenue dans le monde de "Faërie".
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai eu le bonheur de lire Le seigneur des Anneaux en français: j'y ai découvert l'histoire, le récit passionnant des protagonistes et j'ai ainsi abordé l'univers de Tolkien. Mais si vous maîtrisez suffisamment la langue de Shakespear, lisez le en anglais!! Il n'y a pas de commune mesure! Le texte original de Tolkien est d'une grande poésie et son oeuvre prend ici une dimension homérique. Le livre pourrait être divisé en "Chants" tout comme l'Illiade... Nous sommes en face non pas d'un récit "fantastique" mais d'une véritable épopée, d'un récit épique. Dans sa langue d'origine, Le Seigneur des Anneaux me semble une oeuvre littéraire majeure bien plus qu'un merveilleux roman d'aventures. J'avais aussi lu Bilbon le Hobbit: je m'apprête à lire The Hobbit (or there and back again)... dans le texte d'origine. Je ne doute pas que mon plaisir sera tout aussi grand.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2015
Je ne reviendrais pas sur l'oeuvre en soit et la traduction qui sont à la hauteur de ce que l'on peut attendre. En revanche je suis extrêmement déçue par les coquilles d'impression, certains mots manquant dans des phrases, ou bien des points là où la phrase n'est pas finie (ex : page 1045 "Pippin fut réveillé par. Gandalf) s'il n'y en avait qu'une ça irait mais l'ensemble du livre est jalonné de ce genre de problèmes ce qui rend la lecture très désagréable. Certains prénoms ne sont même pas orthographiés correctement par moment. Bref, c'est très décevant.

De plus, pour avoir pris le livre en vacances avec moi j'ai remarqué que les lettres mis en or sur la couverture à forte de frotter dans mon sac s'étaient effacées. La qualité n'est donc pas au rendez-vous, passez votre chemin.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2012
Si l'on prend cet oeuvre dans sa seule dimension romanesque, le seul écueil sera de dépasser les premiers chapitres décrivant la vie des hobbits pour aller jusqu'au conseil d'Elrond. Ensuite, l'histoire vous entraîne jusqu'à la fin, sans possibilité d'ennui à mon humble avis. L'apogée du génie dramatique est pour moi contenue dans le second tome lorsque Merry et Pippin sont captifs et poursuivis par Aragorn, Legolas et Gimli. Le récit en miroir est proprement génial.
Au second degré, vous pourrez alors apprécier la création d'un monde très complexe, avec un substrat historique, culturel, religieux époustouflant. C'est dans ce cadre que relire les premier chapitres sur les hobbits devient un vrai plaisir. On peut pour creuser cet aspect lire les autres oeuvres de Tolkien, qui ne bénéficient malheureusement pas du génie littéraire du Seigneur des anneaux.
Puis, au dernier degré, lorsque l'on s'intéresse à la vie de l'auteur, sa foi catholique ardente dans le sillon tracé par le cardinal Newman en Angleterre, et si l'on connait la théologie chrétienne, alors on découvre un aspect de l'oeuvre véritablement étonnant et très ingénieux. Si Tolkien a voulu faire une introduction aux concepts théologique chrétiens, c'est un coup de maître. Ce qui est toujours drôle, c'est de croire, par la présence des elfes, que Tolkien se rattache à une mythologie préchretienne et païenne, alors que cette oeuvre est terriblement chrétienne...
Quelle que soit votre approche, c'est un monument de la littérature, ni plus ni moins. Trop subtil pour les niais de l'éducation nationale, pour qu'on puisse un jour l'étudier comme il le mériterait, dans un cadre scolaire.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2015
Ne pas prendre cette édition, soit disant intégrale. Elle ne comporte qu'un appendice (où sont ceux de A à F), aucun index des noms, une des deux cartes est en caractères trop petit et donc illisible.
De plus, les erreurs et fautes de typos sont nombreuses. C'est déses-pérant (vous aurez droit au mot déses-péré au moins une cinquantaine de fois dans le fil de votre lecture, c'est amusant trois ou quatre fois, mais pas plus).
Pour ce titre, choisissez plutôt l'édition reliée de Christian Bourgois ou celle de la nouvelle traduction de Daniel Lauzon, toujours chez Bourgois.
Vous êtes prévenu
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,95 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici