undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
31
4,6 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:10,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 avril 2013
Mon commentaire se divise à peu près en deux.

Le texte de Victor Hugo est fabuleux (bien qu'il est dur de l'évaluer sans avoir tout lu, étant donné qu'il fait 1662 pages et que je l'ai depuis un mois). Le fait d'avoir non seulement le texte intégral, mais de l'avoir d'un seul coup plutot que sur plusieurs livres, correspond exactement à ce que je cherchais.

L'édition elle-même laisse un peu à désirer. Le papier est très fin -- quoiqu'il aurait pu être nettement pire; au moins avec ce livre on n'a pas l'impression qu'il va tout de suite se déchirer. C'est dommage aussi que la seule édition complète à prix raisonnable ait l'image du film (le film est excellent, mais je n'ai jamais aimé l'idée d'en faire la couverture d'un livre). Cela dit, il me sert très bien, et je mes plaintes ne sont pas dramatiques.

Je le recommanderais donc à tout le monde.
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2013
Enfin une édition du texte intégral en un seul volume abordable ! Je ne reviendrais pas sur le texte en lui même qui est sublime, mais sur l'édition qui est de très bonne qualité malgré un papier cigarette et contrairement à ce que certains peuvent penser, la police de caractère est lisible et pas minuscule ! En plus l'édition n'est pas encombrés de notes à rallonge comme l'édition du livre de poche. Ça serait idiot de se priver d'une si belle et complète édition qui en plus n'est pas chère vu l'épaisseur du volume !
0Commentaire| 36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2014
Ne parlons que du livre-objet, puisque tout a été dit ou presque de son formidable contenu. Même La Bible dans l'édition Pocket, qui fait plus de 2000 pages, est moins épaisse que ce pavé digne des démesures littéraires de l'auteur. C'est lourd, c'est massif, totalement hors-normes, et c'est ce qui plaît au premier coup d'oeil. L'ouvrir ensuite ne gâche rien, puisque le texte est agréablement aéré avec de larges marges à gauche et à droite. Bref, l'oeil y "respire" suffisamment, et voilà notre principale inquiétude envolée ! 5 tomes en 1 donc ! Défi relevé. En deux mots: n'hésitez pas !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2015
Je n'avais jamais lu de Victor Hugo avant, alors le style m'a étonné car il écrit son roman comme si c'était un discours, avec des envolées formidables et des conclusions implacables, beaucoup d'analyses politiques du moment, parfois géniales, parfois peu compréhensibles par mon manque de connaissances des hommes politiques de l'époque.
Des grandes parenthèses (un peu trop grande peut-être) sur des sujets qui lui tiennent à cœur et qui me donne l'impression que Victor Hugo voulait aussi, à travers ses romans, informer les gens sur des sujets de société comme le fait la télévision de nos jours.
si vous avez une trentaines d'heures devant vous, lancez vous et n'hésitez pas à stabiloter vos meilleur passage pour les lire à haute voie, on comprend pourquoi il avait une avenue à son nom de son vivant.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2014
Je viens de commencer le livre. Du Victor Hugo pur! Il faut aimer les descriptions à rallonge ainsi que les mises en situation qui n'ont pas forcément un impact immédiat sur l'histoire principale.

Le livre est de poche mais il ne rentre pas dans une poche! Il est très TRES épais (5 tomes réunis en un seul livre). Le prix est très bas vue la densité du produit. Les feuilles sont fines évidemment.

Très bon produit à bas prix.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2014
Il y a deux types de chapitres dans ce livre. Ceux descriptifs/historiques qui sont selon moi parfois de trop et inutiles.
Et il y a ceux qui relatent le véritable but du livre, l'histoire. Et oh mon dieu quelle histoire.

Oui il faut donner beaucoup de son temps à ce chef d'oeuvre d'Hugo, mais une fois lue, cette histoire ne vous quittera plus !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
Publié pendant l'exil de l'auteur, Les misérables est tout à la fois un roman social, une évocation nostalgique de Paris, une épopée héroïque, un drame d'amour et une œuvre politiquement engagée rendant un hommage excessif à la Révolution et à l'Empire opposés à la Restauration et à la Monarchie de Juillet. C'est aussi un cinquième évangile, dans lequel Hugo, croyant en la métempsycose, fait de Valjean, plus qu'un nouveau Rodolphe de Gerolstein, un second Christ. "Transfiguré" (c'est le mot même d'Hugo) par l'évêque de Digne, qui est à Valjean ce que le Baptiste fut à Jésus, l'ancien forçat "ressuscite" en homme bon, en "honnête homme".
Mais Valjean est un Christ du XIXe siècle, républicain, sanctifiant "Liberté, Egalité, Fraternité", un modèle pour le peuple qui "quelquefois se fausse fidélité à lui-même" car "la foule est traître au peuple" (et dont la tendance à "l'émeute" et à "l'insurrection" doit se dissoudre dans le "suffrage universel"), un accélérateur du "progrès", de la "croissance" et du "développement" de la "civilisation moderne". Et ce n'est pas un hasard si le "progrès" prend désormais sa source en France, puisque, reposant sur la science ("on refera l'Eden par A + B"), il se nourrit de la volonté des "peuples artistes", des "peuples mâles". Or, pour Hugo, "le flambeau de l'Europe, c'est-à-dire de la civilisation, a été porté d'abord par la Grèce, qui l'a passé à l'Italie, qui l'a passé à la France".
Mais face au Christ-Valjean, personnification du ''progrès'', se dressent Javert, Ponce Pilate moderne et représentation du ''despotisme'', et le Thénardier, nouveau Barabbas et symbole du ''terrorisme''. Tous les deux perversions de la société, obstacles archaïques, mais aussi instruments involontaires de l'avancement inexorable du ''progrès en pente douce'' que désire Hugo : ''diminuer le nombre des ténébreux, augmenter le nombre des lumineux, voilà le but.''
Détaillant l'idée qu'il se fait du ''progrès'', Hugo place dans la bouche d'Enjolras, saint Paul républicain, prolongement du Christ-Valjean, ''Thémis antique'' au milieu des barricades, cette justification de la mise à mort d'un bandit proche du Thénardier : ''nous sommes sous le regard de la révolution, nous sommes les prêtres de la république, nous sommes les hosties du devoir [...]. La loi du progrès, c'est que les monstres disparaissent devant les anges, et que la Fatalité s'évanouisse devant la fraternité. [...] Citoyens, il n'y aura dans l'avenir ni ténèbres, ni coups de foudre, ni ignorance féroce, ni talion sanglant. Comme il n'y aura plus de Satan, il n'y aura plus de Michel. Dans l'avenir personne ne tuera personne, la terre rayonnera, le genre humain aimera. Il viendra, citoyens, ce jour où tout sera concorde, harmonie, lumière, joie et vie, il viendra. Et c'est pour qu'il vienne que nous allons mourir.''
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2014
Les misérables de Victor Hugo

Y a quelqu’un qui m'a dit que Victor Hugo était un fils de pute. Soit,tout l'égout sont dans la nature et ce ne sont ni Marius ni Jean Valjean et Thénardier qui me contrediront. Lorsque j'ai commandé ce livre, j'ai reçu par la Poste un paquet que j'ai failli jeter à la poubelle, croyant que l'on m'avait envoyé le bottin de la ville de New-York, il n'en fût rien, le livre accuse 1068 grammes et 1648 pages, vingt Dieux, il va m'en falloir du temps afin de venir à bout de ce pavé avec lequel on dresse des barricades comme ça en plein milieu des rues. Et puis la première page lue, on sait que l'on va passer un moment privilégié et que pépère Hugo est pas le dernier des derniers. Les noms se suivent, avec une impression de déjà-vu, l'intrigue se met en place, on y est bien et puis Hugo se permet des digressions de dingo et nous envoie en plein Waterloo, en plein insurrection parisienne et là je dis Bravo.
Depuis que j'avais lu quelques écrivains russes, j'avais toujours pensé qu'ils étaient au-dessus (tout est relatif) des autres, une fois le roman fleuve d'Hugo je me dis, hé ho, pas si évident que ça.
Il nous peint une fresque énorme et nous signe une vraie fin.
Les personnages sont exceptionnels, tellement humains, intemporels, Thénardier est vraiment un fumier de lapin, au temps de Twitter il serait déjà mort.
Les émotions ne sont pas en reste (je ne dévoilerais rien de l'histoire), la situation des personnages, les interactions entre-eux, le découpage narratif, les cliffhnagers font que ce roman est non seulement grand mais très en avance sur son temps, évidemment avant qu'une fille roule une pelle à son amoureux il peut se passer 150 pages, mais n'est-ce pas mieux que d'apercevoir le bout d'un téton ou d'un pénis au bout de 3 lignes ?
A la lecture de ce livre, je soupçonne Tom Wolfe dans son livre Bloody Miami, d'avoir rendu un hommage appuyé à Hugo, lors d'une scène où un flic sauve un homme grimpé en haut du mât d'un immense bateau, lui seul le sait.
Ce livre au-delà du roman est un formidable plaidoyer sur la place de l'enseignement face à la bêtise, aux misères, presque 150 ans après, il conviendrait de rendre sa lecture obligatoire, histoire de s'apercevoir que les problèmes du XIXème siècle ont encore leurs places au XXIème et que malheureusement Hugo s'est trompé en pensant que les richesses et l'enseignement gommeraient les Misérables.
Il est à noté que Hugo pense que l'oisiveté est un vice et que le travail conduit à la réalisation de ses idéaux. Il donne également une très belle place à l'argot dans la langue française.
Pour résumer, vous aimez les romans d'amour : lisez, vous aimez les fresques historiques : lisez, vous aimez les personnages bien faits : lisez, vous aimez les livres coup de gueule : lisez etc etc
Petit regret sur l'édition que j'ai lue, les citations en latin ne sont pas traduites, dommage.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2015
ma fille en est très satisfaite et vu le prix, les grands lecteurs pourront en être heureux !
enfin tous les tomes sont réunis
Nous aimons beaucoup cette saga de Victor Hugo
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2014
J'adore ce livre. Sublime !
Etant en 3ème, j'adore. Je le conseille vivement ! Merci Amazon :)
Victor Hugo est in grand artiste et ça tout le monde le sait !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici