undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
92
3,7 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 mars 2014
Bien loin de l'oppressant "Dans les bois" ou du poignant "Juste un regard","A découvert", édité chez Fleuve Noir et Hachette Jeunesse, nous présente Mickey Bolitar, neveu du désormais célèbre Myron. Ce dernier, effacé, semble plutôt servir de prête-nom au jeune Mickey, qui souhaite s'intégrer dans sa nouvelle vie après le décès de ses parents. Au fil d'une intrigue édulcorée au possible, le héros se transforme en "superhéros" et manque d'une crédibilité certaine. Galerie de personnages secondaires fades, coups de théâtre improbables, énigme pseudo-ésotérique qui tend à devenir le fil conducteur de l'histoire... En visant un public plus large, Coben ravira certainement les jeunes lecteurs mais risque fort de décevoir ses "fidèles". Dommage...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2012
que c'est un roman écrit délibérement pour un jeune lectorat, un Coben "Junior".
Mon lecteur junior (12 ans) l'a donc trouvé "trop super, trop bien, et espère qu'il y aura une suite".
Ceci dit mon libraire m'avait bien prévenu : "C'est un roman pour ados, si vous vous attendez à un Coben classique vous serez très déçu" et comme il l'a prédit, je vois que les déçus ne manquent pas...
J'ai envie de dire que c'est la faute aux Editions Fleuve Noir qui ont voulu jouer sur les 2 marchés et franchement, l'édition quand ça devient du commerce, c'est nul.
Je le dis et le répète mon lecteur JUNIOR, PUBLIC visé par COBEN lui met 5 étoiles.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2014
Je n'avais jamais lu d'Harlan Coben bien que j'aime beaucoup thrillers et autres suspens
Connaissant sa notoriété, j'ai attaqué ce livre avec plaisir - C'est bien écrit, il y a un certain suspens .... mais le fond est tellement décevant et on reste malgré tout sur sa faim car l'histoire n'est pas finie - C'est évidemment le meilleur moyen de fidéliser un lecteur en lui suggérant des réponses dans un prochain livre
Sauf que ce sera sans moi; l'histoire comme disent beaucoup de clients reste très "junior" mais sans beaucoup de bons exemples pour la jeunesse : les flics sont pourris, les adultes ne sont pas sympas, limite retors et restent emmurés dans leurs secrets et mensonges
Mais ... morale dans l'immoral, seule cette petite brochette de lycéens, grand, gros, petit, beau, pas beau mais pleins de bons sentiments triompheront du mal !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2013
Je ne l'ai pas lu personnellement mais tout ce que je peux dire c'est que, ayant acheté ce livre sur base de critiques positives dans le but d'essayer de faire lire mon ado de 14 ans....cela a marché à fond ! Après avoir du le pousser à lire les premières pages, ...il ne l'a plus lâché, pour le terminer à deux heures du matin !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Mickey vit une tragédie, ses parents missionnaires, sont revenus au pays pour lui permettre de finir ses études et d'intégrer une université. Cela n'ira pas sans difficulté puisque sa mère devient une junkie, son père est assassiné, et son oncle le détective Myron Bolitar décide de s'occuper de son éducation. En sus la petite amie de Mickey disparaît, et il va se lancer à sa recherche avec un trio improbable d'amis rencontrés dans sa classe de seconde au collège. La plus jolie fille de la classe, la plus grosse fille de la classe et le geek à lunettes de la classe.

Nous sommes dans la littérature marketing de Septembre, le livre annuel. Et aussi dans la série américaine style Texas Rangers, où l'on essaye de rajeunir les héros, en passant à la génération suivante pour toucher un nouveau public. Le danger est que l'on ne change pas le scénario ni les personnages et que l'on risque de perdre son premier public et de ne pas gagner un second. C'est pour moi ce qu'a fait Coben dans ce livre.

Les personnages des jeunes sont peu crédibles, surtout lorsque l'auteur au lieu de nous les décrire ménage des effets pour les prochains romans ! Ainsi nous voyons Ema disparaître dans les bois, mais avoir son portable toujours chargé, et être propre sur elle. Difficile d'imaginer que Mickey n'aille pas en savoir plus sur celle qui est sa meilleure amie ! Les rares descriptions des ados relèvent des poncifs et nous ne nous étonneront pas que des ados de 15 ans s'attaquent au crime organisé ! Le club des cinq a bien évolué ! Sinon c'est un livre qui se lit facilement, mais qui n'a pas l'originalité et la crédibilité des premiers Coben.
22 commentaires| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2015
Comme à son habitude, l'auteur sait nous embarquer dans son histoire et nous tenir en haleine... Le dénouement est par contre comme souvent rapide et les liens cause à effet pas assez creusés... Dommage !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2012
Lu ce livre d'une traite. Au moins, c'est un bon point : il se laisse lire. L'action démarre sur les chapeaux de roue, le style est fluide, agréable, les personnages, a priori, crédibles et les rebondissements nombreux. D'où les deux étoiles.

Mais voilà : si, individuellement, les personnages sont crédibles, leur réunion style "club des 5 modernisé" est très improbable. C'est là qu'apparaît la sauce marketing : le héros (basketteur graine de champion) fait équipe avec une camarade trop dodue pour être populaire, avec la pomp-pom girl de service et avec le gamin sympa et rigolo qui a toutes les clés (d'habitude c'est un informaticien de génie, donc malgré tout un peu plus original que d’habitude). Tout cela fait cliché, et c’est gênant. Un peu. Ce qui l’est davantage c’est le groupe des « méchants », hyper-convenus, et l’apparition d’une «mystérieuse société secrète ».

Peu crédible, donc ? Oui, à mon avis en tout cas. Mais cela ne m’obligerait pas à bouder mon plaisir, si plaisir il y avait.

Car le plus gros problème, à mon sens, est que la lecture n’a pas été pour moi vraiment plaisante. Le côté boudeur du héros —il vit avec son oncle mais, bien que ce dernier ait toujours la larme à l’œil (!), il ne lui pardonne pas le passé— ne me le rend pas sympathique. Mais cela serait un détail si le monde, tel qu’il est présenté dans le roman, était plus crédible et porteur d’espoir. Ici, il n’est pas question de faire appel à la police (le chef local étant un pourri), ni aux adultes (le tonton détective ? On est fâché avec lui !), ni au système judiciaire en général (il n’en est pas question un seul instant). La seule solution pour se défendre des méchants ? S’en remettre à des « héros », mystérieux membres d’un groupe secret qui choisissent ceux qui leur semblent valoir la peine d’être sauvés (mais pas tout le monde, hein ? Faut pas rêver !). Heureusement, nos amis font partie des élus... Ce schéma pourrait fonctionner dans le cadre d’une société post-apocalyptique (ou dans un monde de fantasy où le héros doit sauver, avec les moyens du bord, ce qui peut encore l’être), mais ici, l’action est censée se dérouler aux États-Unis, de nos jours.

Non seulement cela n’est pas crédible (le système judiciaire américain est peut-être imparfait mais, tout de même, il existe) mais en plus, personnellement, cela me déplaît. Pour un roman qui s’adresse à la jeunesse, le message véhiculé est le suivant : faites justice vous-même, seul, en fonction de vos propres choix, et n’hésitez pas à sacrifier ce qui doit l’être... Et bien, ce message peu démocratique ne me plaît pas. Je ne lirai donc pas la suite des aventures de ce pseudo-héros là et je ne les recommanderai pas.
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2015
Harlan Coben ne m'avait jamais déçu. jamais fait sauter au plafond non-plus, mais j'aimais... Tombant par hasard sur celui-ci, je l'ai acheté en confiance. Quelle déception! Intrigue totalement invraisemblable, et je pense que l'auteur lui-même serait bien embarrassé de la raconter en quelques phrases sans déclencher des rafales de rires. Il faudrait avoir le bon sens de refermer ce genre de livre dès qu'on s'aperçoit de la supercherie. Je ne peux pas: je vais au bout croyant contre toute logique à une rédemption en cours d'écriture. J'ai donc eu droit aussi à cette fin à laquelle même un enfant ne croirait pas: On retrouve un criminel nazi qu'on croyait mort en 45: C'est l'infirmier qui emmène - au 21e siècle! - le père du héros dans son ambulance. Il n'y a plus d'âge pour la retraite, mais à ce stade, c'est de la torture!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2015
Harlan Coben est l'un de mes auteurs préférés ; j'ai pratiquement lu tous ses livres, il me restait encore celui-là! Et comme d’habitude, je ne suis pas déçue, sauf d'une chose : qu'il ne soit pas plus long.

Il met en scène notre Myron Bolitar préféré, sauf qu'il n'est pas le sujet principal ici, mais c'est son neveu dont il s'agit. Sans vraiment le savoir, il est comme son oncle, il cherche à connaitre la vérité, il cherche, il farfouille, il inspecte, bref, il se met en danger comme Myron!

Le roman est court, il se lit rapidement et le suspense est entier jusqu'à la fin.

Ne pas hésiter à rencontrer Harlan Coben si vous ne le connaissez pas, ses livres sont tous des policiers de bonne qualité ; et si vous le connaissez déjà, celui-ci n'est pas le meilleur mais il est très bon!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2013
Il faut le savoir... voici le premier thriller de la série Young Adult d'Harlan Coben.
c'est un spin-off de sa série des Myron Bolitar, puisque le héros n'est autre que Mickey, le neveu de Myron, un des personnages secondaires de son dernier opus !

Les éditions Fleuve Noir ne sont pas très claires quant au public concerné et je me suis fait avoir comme beaucoup...

Si vous n'êtes pas ados mais que vous aimez les intrigues à la scoubidou et l'écriture style « bibliothèque verte » n'hésitez pas ce livre est fait pour vous !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici