undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
555
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:7,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 février 2014
Passé les 100 premières pages ou on se demande où l hauteur veut nous conduire, le reste du livre en est d autant plus surprenant ! Je suis passée des éclats de rires aux larmes ! Après avoir lu " demain j arrête" je pensais qu il serait difficile de faire mieux.. mais pari tenu ! Gilles est vraiment un écrivain talentueux ! Bravo !
11 commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2014
Pas de prise de tête pour ce bouquin qui se lit comme on mange un croque monsieur. Çà n'est pas de la grande gastronomie, mais on passe un moment plaisant en se demandant ce qui va suivre. Conseillé pour la détente
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2014
Quel plaisir de retrouver la plume de GIlles Legardinier. Après "demain j'arrête" que j'ai beaucoup aimé, "complétement cramé" est dans la même veine. De bons sentiments, des situations cocasses. Tout ce que j'aime
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2015
C'est par un de ces petits panneaux qui fleurissent sur Facebook que j'ai fait la connaissance de cet auteur. Cet extrait m'avait interpellée, moi qui ai fait de la lecture dans les yeux ma spécialité... « Il faut beaucoup de confiance pour que quelqu'un vous laisse l'observer droit dans les yeux aussi longtemps que vous en avez envie »

J'ai eu envie d'en savoir plus, je suis allée me promener sur son blog. Là, parmi un tas de lecture intéressante, je suis tombée sur une interview où il parlait des femmes*... Un homme qui savait aussi bien parler des femmes méritait vraiment qu'on fasse l'effort de le découvrir, c'est ce que j'ai fait, en ouvrant ce premier livre... Et je n'ai pas été déçue.

Cet auteur possède un don, l'art de décortiquer, de comprendre, d'analyser le comportement des femmes. Très souvent, je me suis surprise à penser : oui, je fais, je pense, je réagis comme cela. Oui, c'est vrai, j'agis ainsi. Bref, je me suis retrouvée, souvent, dans son analyse.

Mais il parle aussi bien des hommes, avec la même justesse, souvent sans concession, très honnêtement... Juste un court extrait qui m'a plu ( parmi tant d'autres). Il parle donc des hommes :" On choisit ce qui nous va le mieux dans ce que l'on a les moyens d'attraper et après, pour les moins stupides d'entre nous, on apprend à aimer"...

Alors qui parle, l'auteur ou Andrew , ce personnage principal si attachant ? Bien sûr, les mots sortent de la bouche de Andrew mais il lui a fallu un maître pour les exprimer.

Ceci est un roman, l'histoire est belle, émouvante, l'écriture fluide et le tout imprégné d'un humour décapant. Voilà ce qui, je crois, m'a le plus touché dans ce livre. J'ai eu de véritables fous rire, incontrôlables, ce qui est, en lisant, pour moi excessivement rare. Mais, alors que j'étais encore à bout de souffle d'avoir trop ri, j'avais déjà une larme qui se préparait car l'auteur m'emportait dans un autre registre plein d'émotion.

Un livre qui m'a ramenée longtemps en arrière, lorsque je préférais sacrifier mon temps de sommeil pour aller au bout de ma lecture... Ce que j'ai fait cette nuit avec, toutefois, un regret : celui d’être arrivée trop vite au dernier mot. Même les quelques pages de remerciements sont des trésors d'émotion...

J'ai aimé ce livre et je sens que j'ai une collection a commencer...

* Extrait de son blog :« En tant qu’homme, j’observe les femmes depuis que je suis tout petit. Je les écoute parce qu’elles sont essentielles pour moi et que je veux pouvoir rester proche d’elles. Elles sont comme des arcs-en-ciel qui illuminent nos cieux, changeantes, fugaces. Et à leurs pieds, si on creuse un peu, on a une chance de trouver le seul vrai trésor à découvrir dans cette vie.

À l’école, je n’étais ni parmi les plus grands ni parmi les plus beaux, et lorsque mes potes – bien plus grands et plus beaux que moi – avaient réduit en miettes le cœur des copines, c’est souvent dans mes bras qu’elles venaient pleurer. J’ignorais que cela me servirait plus tard, mais c’est là que j’ai commencé à comprendre ce que les filles ressentent et la façon dont elles fonctionnent. Leur fragilité me touche, leur puissance affective m’impressionne, leur capacité à l’espoir me fascine. Ce monde n’a de valeur que parce qu’elles sont là. Quiconque veut les comprendre n’a qu’à les écouter. C’est, je le crois, une belle façon de les aimer. Le fait que tant de monde soit si surpris qu’un vrai mec puisse « si bien » comprendre les femmes me fait de la peine. Nous devrions tous y parvenir. Ce n’est pas si difficile. »
[...]
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le titre "Complètement cramé" et la photo, un poil déjantés (j'adore les chats!), laissaient présager un contenu irrévérencieux, déjanté et loufoque. Que nenni! Lecteur, si c'est cela que tu attends, passe ton chemin! Le contenu est sage, très sage, voire gentillet, et même souvent naïf ou mièvre (un exemple parmi d'autres: le chien de l'histoire s'appelle "Youpla" (boum??!), nom assez pathétique du niveau de Tchoupi-va-à-l'école)... Malgré cette déception, l'histoire est plutôt jolie, apaisante dans ce monde de brutes, et procure un effet cocooning. Je reprenais le livre chaque jour avec un certain plaisir; les personnages sont attachants et l'écriture est fluide, agréable et souvent drôle grâce aux comparaisons franco-anglaise (mais pas hilarante non plus et à certains moments l'humour parait forcé).

Le personnage principal, Andrew Blake, un chef d'entreprise britannique de 66 ans, se fait embaucher dans un domaine en France en tant que majordome, dans le but de se changer les idées car il est au bout du rouleau. Or il va surtout changer la vie des gens autour de lui, en faisant le bien à tour de bras. C'est une sorte d'Amélie Poulain, car il a tendance à ne pas penser à lui. Voilà, tout est dit ou presque.

En effet, le fil conducteur est assez mince et, il faut le dire, pas toujours crédible:
- Les gens d'une soixantaine d'années passent pour des vieillards ou des grabataires (notamment la dénommée Nathalie); heureusement que mes parents n'en sont pas là!!
- Le héros s'est mal occupé de sa fille et ils sont en froid (c'est ce qu'on apprend au début), alors qu'il se comporte comme un saint dans toute l'histoire ??
- Le héros dort avec la peluche de sa fille à 66 ans, si si...
- Plusieurs personnages sont dans une déprime incroyable, vivent dans le passé, à cause de deuils anciens non faits... Un peu pénible et immature.
- Les personnages sont assez caricaturaux. Tout le monde est beau et gentil, les méchants sont punis, et les histoires d'amour se font ou s'arrangent d'un coup de baguette magique.
- Apparemment d'après l'auteur, tout le monde est censé connaitre l'expression "Complètement cramé", tout le monde sauf... la majorité des lecteurs d'après ce que j'ai pu lire sur Amazon!

L'auteur semble confondre sensibilité et sensiblerie, et n'a visiblement pas réglé en lui-même quelques problèmes inhérents à la condition humaine (le deuil, la nostalgie, les regrets, les gens "méchants"). Quelques passages sont plein de sagesse, voire d'enseignement, et d'autres malheureusement sont très moralisateurs, comme si l'auteur voulait absolument faire passer des messages aux lecteurs (sur les peurs existentielles, l'amour, les dérives de notre monde moderne capitaliste et individualiste...) et avait brodé une histoire autour de ceux-ci, pour se donner le genre "livre initiatique". N'est pas Kalil Gibran qui veut, ni Anna Gavalda d'ailleurs.

L'auteur fait des remerciements sur plusieurs pages, avec des petits mots intimes à ses proches, des messages codés, auxquels le lecteur ne comprend rien; j'ai trouvé le procédé assez puéril.

Néanmoins, malgré tout cela, on sent chez l'auteur quelqu'un d'humain, généreux, et qui a de l'humour. L'histoire a du rythme et chaque chapitre apporte un rebondissement, un détail créatif, de l'action; donc grosso modo je ne suis pas ennuyée, sauf lorsqu' "Andrew Blake" part dans de grands monologues moralisateurs. L'happy-end est peut-être une illusion, néanmoins la bienveillance de ce groupe d'amis est réconfortante. Bref un livre qui permet de se détendre, se faire du bien, sourire parfois. J'ai lu bien pire dans ce domaine. C'est donc une lecture honnête à recommander tout en étant prévenu des lacunes.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le malheur a frappé trop de fois pour Andrew Blake : son père est mort d'une rupture d'anévrisme, sa femme Diane est morte dans ses bras, sa fille Sarah vit trop loin de lui... Andrew est un "vieux lion" fatigué et las au point de refuser le Prix d'excellence industrielle qu'on doit lui remettre ce jour. Cet homme de 66 ans, chef d'entreprise, décide du jour au lendemain de tout plaquer...
C'est en France, que notre homme, intègre et solitaire, décide de retourner, là où des années auparavant il a rencontré celle qui allait devenir sa femme. Le voilà donc arrivé au Domaine de Beauvillier où il doit prendre ses fonctions de majordome et où il fait la connaissance des trois autres personnes au service de Mme de Beauvillier. Tous ces personnages solitaires, au parcours chaotique, se retrouvent à travailler dans le même manoir sans jamais communiquer vraiment... La venue du "nouveau" va bien évidemment tout chambouler et apporter un peu de piment dans le quotidien d'Odile la cuisinière, celui de la jeune et jolie Manon, celui encore de la maîtresse des lieux sans oublier Philippe le régisseur un peu "spécial"... et Méphisto le chat.

Après "l'Exil des Anges", "Nous étions les Hommes", et "Demain j'arrête", Gilles Legardinier remet ça pour notre plus grand bonheur.
L'écriture est tellement fluide, les chapitres courts et bien construits. C'est une comédie parfaitement écrite et plaisante à souhait, où l'auteur mêle humour et fantaisie, tendresse et émotions. A travers Andrew Blake, Gilles Legardinier a créé un personnage phare, aimé et respecté de tous, celui au contact duquel on aimerait travailler, celui par lequel les conversations se multiplient, les échanges sont encouragés, la bonne humeur retrouvée, les vraies valeurs exprimées... avec une pointe de morale que tous acceptent puisque venant d'un "sacré bonhomme" qui sait encourager, écouter, féliciter, consoler et conseiller...
Tous les personnages sont attachants, sincères et crédibles, ils peuvent s'apparenter à chacun de nous dans la vraie vie.

N'hésitez surtout pas à le lire, c'est frais, agréable, touchant et plein de surprises. Il se lit malheureusement trop vite, on aurait bien prolongé ce super moment un peu plus longtemps...
Un grand merci sincère à l'auteur. Merci de nous offrir ce moment délicieux et cette belle leçon de vie.
review image
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2013
grosse dèception,alors que j'ai pleurè de rire à certains passages de "demain j'arrête",là tout est plein de bons sentiments et tellement prèvisible!!!!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2015
C'est plat, simpliste et "trop" plein de bons sentiments. L'auteur n'explique pas pour quelles raisons le personnage principal arrive dans ce manoir, au début, on se dit que c'est une des clés de l'histoire mais il n'en est rien... Cela se veut drôle, je n'ai pas "accroché " du tout! C'est très facile à lire, je n'ai pas aimé le style d'écriture.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2014
livre qui se lit très facilement, un régal d'humour, mais qui veut nous faire croire que la vie est belle et les gens gentils
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2014
Je m'attendais à un livre alerte, truffé d'humour comme "Demain j'arrête". J'ai été pas mal déçue. Il reste encore, heureusement, quelques touches d'humour mais Gilles Legardinier est en train de virer Anna Gavalda: tout le monde il est beau, tout monde il est gentil.

Cela n'empêche que le livre est toujours bien écrit mais il est tellement prévisible du début jusqu'à la fin !...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,80 €
7,80 €
7,80 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici