undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
32
4,2 sur 5 étoiles
Prix:8,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 mai 2006
Une très belle - et très inattendue - suite au premier tome de la saga d'Ender.

Le rythme change du tout au tout, le décor n'est plus le cadre militaire aux évocations vaguement totalitaires du premier roman, mais une petite communauté humaine barricadée sur une planète mise hors-limite car elle abrite la seule espèce extra-terrestre existante (après l'extermination des doryphores par Ender): les Piggies.

Si le premier roman liait la peur face à l'inconnu et le réflexe de violence, celui-ci insiste plus sur la volonté qui anime deux communautés parfaitement étrangères d'essayer de se comprendre - avec les dérapages que cela implique.

A la lecture, l'ensemble évoque un peu "Cent ans de solitude" (en beaucoup moins ambitieux, bien sûr). Le roman amorce en tout cas la quête de rédemption d'Ender, le "Xénocide" honni sur toutes les planètes humaines, avec la sensibilité aux rouages intimes de l'âme humaine qui est la marque d'Orson Scott Card.

A dévorer!
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2006
Orson Scott Card, auteur polémique s'il en est dans le milieu de la SF américaine, est dans le circuit depuis la fin des années 1970. Ses œuvres sont des remises en question permanentes de l'ordre établi où la définition de la morale et les problématiques religieuses tiennent une place de choix. Récompensé à plusieurs reprises par les prix les plus prestigieux, il est considéré à tort ou à raison comme l'un des écrivains de science-fiction les plus importants de notre époque. Son cycle d'Ender constitue son œuvre la plus populaire et qui l'a fait accéder à la célébrité.

La Voix des Morts est la suite directe de la stratégie Ender. Ender et sa sœur Valentine ont arpenté l'univers pendant des millénaires, après qu'Ender ait exterminé les Doryphores. Ils ont écrit à deux un manifeste pour l'appréciation de cette race extra-terrestre jadis haïe, et ont entraîné derrière eux une foule de suivants appelés « Porte-parole des Morts », sortes de prêtres itinérants dont le rôle est de rétablir la vérité sur la vie d'un homme mort récemment. Et voilà que l'humanité découvre une race extra-terrestre intelligente nouvelle : les Pequeninos, sorte d'êtres mi-hommes mi-cochons, habitant dans les forêts de la planète Lusitania. Ender reçoit l'appel d'un habitant de Lusitania, qui lui demande de venir parler la mort d'un de ses proches. Ce voyage l'emmènera vers des dilemmes moraux dont l'ampleur atteindra celle des ses démêlées avec les Doryphores. L'humanité toute entière veut préserver la vie des Pequeninos, mais cela ne cache-t-il pas la volonté de les laisser végéter dans leur civilisation primitive et tribale ?

Une suite clairement à la hauteur du premier tome, mais dans une veine assez différente. Card est à nouveau très mesuré et subtil dans son traitement du racisme et de la xénophobie. La cohabitation de plusieurs cultures est ici le cœur du roman, et l'auteur s'en sort très bien. Je ne crois pas avoir vu un traitement de ces questions d'une qualité comparable ailleurs en science-fiction. Card décrit également de manière très convaincante les relations familiales proches et c'est un vrai régal pour le lecteur. Clairement une recommandation donc, mais lisez le premier tome avant de préférence.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2014
Après le tome 1 qui démarrait sur les chapeaux de roue, où l'action se déroulait sur un fond de Space Opera et d'univers post-apocalyptique parfaitement "SF" à mon goût... on tombe de haut ici.
A part deux ou trois des personnages de "La stratégie Ender" que l'on retrouve (dans un contexte très différent), le roman n'a de suite que le nom.
Quelle déception !
Le texte est difficile à lire ; on retrouve des descriptions métaphysiques interminables, l'histoire patauge et ne sert que de support à un discours philosophico-humaniste sans intérêt et à rallonge. On a hâte que ça se termine, mais ça continue encore et encore.
Le tome 3 est malheureusement du même tonneau.
Bref : une bouillie mystique et spirituelle à éviter : restez-en donc au tome 1 pour garder un bon souvenir d'Ender.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2014
J'ai acheté le premier tome suite à l'engouement de toute le monde (ou pas) pour le film (adapté du livre). J'ai adoré. J'ai naturellement acheté la suite. J'ai adoré !

Ce livre est dépaysant après le premier tome, puisqu'on retrouve un Ender (bien) plus âgé, sur une autre planète, faisant bien autre chose. Et pourtant, on s'y prend. On découvre d'autres personnages, et si au début j'admets que j'ai eu du mal à tout saisir, quand tout se met en place, impossible de lâcher le bouquin ! Je l'ai dévoré, tout simplement.

Cependant, ce n'est peut-être pas une lecture qui pourra convenir à tout le monde, une ouverture d'esprit est requise pour apprécier...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2012
Cela faisait quelques mois que je n'avais pris autant de plaisir à la lecture d'un roman de SF.
Le premier tome du cycle de Ender m'avait beaucoup plu mais pas complètement enthousiasmé.
Dans "La Voix des morts" j'ai été entièrement transporté par cette rencontre mystique entre humains et piggies. En tant que biologiste, j'ai trouvé la description des écosystèmes et des systèmes évolutifs de Lusitania extraordinaires.
L'intrigue est servie par une galerie de personnages toujours aussi fouillée et complexe. Orson Scott Card introduit en plus un personnage souvent incontournable dans la SF, une Intelligence Artificielle.
Indispensable aux amoureux de la SF!
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2003
Ce deuxième épisode de ce cycle est fondamentalement différent du premier. Fini le jeune ender survoleté et la délectation des combats, place à Endrew le jeune porte parole agé de 3000 ans, à l'introspection et le rachat des fautes passées...
Après un début quelque peu poussif, on se laisse embarquer avec plaisir dans ce récit plein de rebondissements et de réflexions humanistes...
Bref si vous avez aimé le tome 1, lisez celui ci !! Vous ne serez pas décus !!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La voix des morts ...

Le second tome de la Stratégie Ender , est un bon roman grandement , un texte d'inspiration philosophique et théologique .

L'humanité découvre une nouvelle espèce dans l'espace , c'est un peu agaçant car à leur propos , on parle au long du texte de » cochons « ( les Piggies ) .
Je trouve cela suprêmement gonflant et improbable . Ils sont une métaphore en partie mais bon c'est gonflant quand même ...

Leur cycle de vie et de reproduction créé par l'auteur est par contre fabuleusement inventif , de même pour ce qui est de coucher sur le papier , leur extrême altérité .
Donc un univers globalement solide et attractif malgré des mots malheureux ( un vocabulaire en partie hispanique qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe ) ......

Avec les Doryphores un Xénocide a été commis par Ender ( vraiment ? ) , un second sera-t-il mis en oeuvre de manière préventive avec les Piggies ?
L'exploration de cette culture et de cette espèce se fait sur un mode : Las Casas donc avec un petit côté : « , Brevísima relación de la destrucción de las Indias « , avec la mobilisation du scandale autour du massacre potentiel de ce qui n'est pas « humain « ou humanisable , et qui est opposable par nature , avec ce qui est humain . Les questionnements éthiques que cette situation , cette tension pose et réclame , dans la pensée comme dans l'acte sont le corpus thématique principal de ce texte .

Cependant les thèmes « humanistes « souvent universels, évoqués dans le roman sont bien enracinés dans la culture mormone de l'auteur : le bien / le mal opposables sur un mode dramatisé , l'ombre du caractère vivant de la mort et des morts , la défiance toute particulière envers l'église catholique , le caractère spontanée des révélations divines individuelles , le caractère fondamental du mariage ( sur terre comme au ciel et dans l'au-delà ) , un certain gout pour le martyr , et les thématiques « Jobiennes « et une valorisation quasi ontologique de la culpabilité .
En fait beaucoup de la théologie des Saints Des Derniers Jours , inspire ou bien colore , éclaire assez vivement ce roman et ses propositions , depuis le titre , jusque les propositions philosophiques , autour du bien et du mal et de la nature humaine , avec ses nombreux travers et manquements ...

C'est au final , une vision un rien eschatologique , une vision laborieuse , compliquée et périlleuse , de la cohabitation de deux altérités , extrêmes voire opposables ...
Finalement , des thèmes bien présents dans la culture ainsi que dans l'imaginaire Mormon .

Une ballade sur un monde bien diffèrent du notre , assez mystérieux avec des enjeux dramatiques . J'aime bien mais cela peut casser les pieds , mais c'est un texte riche et vivant néanmoins .
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2003
Changement de décor pour ce 2ème tome: nouveau paysage (la planète Lusitania peuplée d'extrarrestres primitifs mais assoifés de connaissance), nouvelle époque (3000 ans après le génocide des doriphores par le jeune Ender) mais toujours notre anti-héros Ender, porte parole des morts, sur le chemin de la redemption. On est loin ici du premier tome, le style change radicalement, on a plutot à faire à une sorte de thriller avec une pointe de SF. Les personnages sont plus sombres, l'histoire plus complexe, mais le plaisir est toujours au rendez-vous! A lire absolument pour ceux qui ont apprécié le premier tome. Je conseille aux autres de lire le chef-d'oeuvre que constitue le premier tome avant de se lancer dans celui-ci.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2003
Un tome aussi génial que le précédent ! Nous voilà à suivre Ender en pleine rédemption de son crime passé, des siècles plus tard, dans un monde où l'on a appris à haïr ledit génocide. Une ambiance très différente du premier mais Card mène toujours sa barque avec brio. On comprend qu'il ait gagné deux fois de suite le prix Locus avec ça !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2014
Rien de dépasse le tome 1 qui est un chef d'oeuvre mais les tomes 2,3,4 restent très corrects. Ce tome 2 est le plus décevant car on s'attend a ce qu'il soit une extension du premier et que Card soit au niveau de K dick, malheureusement non, par contre indispensable à lire pour aborder les tomes 3 et 4 qui eux valent le détour.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici