undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
17
3,9 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

C'est un conte. Une histoire de croyances : il y a des enfants, des sorcières, des prêtres, de la magie et de la religion. Et du chocolat. Des plaisirs terrestres. Le livre de Joanne HARRIS est un joli roman, très "étranger" si je puis dire. Par là, j'entends qu'il propose une vision à la limite du cliché de la "France profonde", c'est tout juste si les habitants ne déambulent pas, une baguette sous le bras et le béret vissé sur le crâne. Cependant, il nous conte une jolie fable, un peu effrayante, surtout attendrissante et pleine de bons sentiments. Les descriptions chocolatées y abondent et sont plutôt savoureuses, même si la traduction me semble empruntée, voire précieuse parfois.

L'histoire ? c'est celle de Vianne, qui débarque le jour de Mardi-Gras avec sa fille Anouk à Lansquenet. Dans ce paisible village, elle va ouvrir, face à l'église, et en plein Carème, une confiserie. Et, telle une magicienne (une sorcière ?), révéler à chacun qui il est vraiment. Les yeux vont se dessiller...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
De très beaux personnages dans ce roman.
Vianne, cette femme décomplexée, qui a beaucoup vécu et dont on découvre l'histoire au fur et à mesure... Elle est un peu sorcière, mais surtout très attentive aux autres, elle veut leur bien, leur bonheur... C'est aussi le cas de monsieur le curé Reynault, mais ils ne partagent pas tous les deux la même vision du salut !
Et puis on trouve la fillette de Vianne, enfant gaie, enjouée, intelligente ; on trouve la femme du patron du café du village, pauvre femme battue ; on trouve Guillaume qui ne conçoit pas de se séparer de son chien, on trouve Roux et ses amis, gitans, nomades, qui s'arrêtent dans le village avec leurs péniches ; Luc, adolescent timide, bégayant, sous l'emprise d'une mère trop sûre d'elle et petit fils d'un personnage merveilleux, vieille femme indépendante, qui entend mener sa vie comme elle l'entend, contre vents et marée.
C'est beau, bien écrit, et pour qui aime le chocolat : un régal que de lire ce que Vianne réalise dans sa chocolaterie !!!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2002
j'ai beaucoup aimé ce livre, pourtant je donne seulement 4 étoiles car j'étais déçu par un fin un peu faible en comparaison avec le reste du livre qui m'a vraiment plaisait - les déscriptions sensuelles du chocolat m'a faisait sentir que c'était moi qui le mangais, l'histoire était belle et j'ai appris quelques choses sur la vie dans des petits villages français aussi. je suis impatiente de lire des autres livres de joanne harris maintenant!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2002
Outre l'évocation des subtils parfums du chocolat et l'invitation à la dégustation qu'il suscite, ce roman amène également une réflexion sur la méfiance et l'intolérance d'une communauté à l'égard de ceux qui n'en font pas partie. La "mauvaise foi" du curé Reynaud et les manigances des habitants qui cherchent à déstabiliser Vianne Rocher laissent un goût amer dans la bouche, comme celui d'un mauvais chocolat. Le style est très agréable à lire mais néanmoins, les personnages sont un peu caricaturaux.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2007
C'est le troisième livre que je lis de Joanne Harris et à chaque fois, j'adore, même si mon préféré est toujours "Les cinq quartiers de l'orange". Ce récit nous narre la confrontation entre une "étrangère" fraichement débarquée dans un petit village proche d'Agen et qui a eu la malencontreuse idée d'ouvrir une pâtisserie-chocolaterie sur la place de l'église peu avant les fêtes de Pâques. Joanne Harris décrit la relation entre une frange de la population conservatrice et bien pensante, ayant le prêtre du village à sa tête, et cette nouvelle venue. Des rapports de force s'établissent qui engendrent certaines divisions dans le village. Très vite, on se rend compte que l'hypocrisie règne et que la vérité ne se trouve pas vraiment où l'on peut le croire de prime abord.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vianne Rocher et sa fille sont arrivées dans ce petit village de campagne avec le vent et leur installation va bouleverser la vie des gens du cru et particulièrement déranger le curé qui voit en elles des ennemies.

On éprouve rapidement une tendresse pour cette femme déracinée, cette Mary Poppins qui ne reste jamais longtemps au même endroit et qui apporte un peu de bonheur autour d'elle. Certains des habitants vont devenir des habitués de sa chocolaterie et les descriptions de ce qu'elle leur concocte met l'eau à la bouche. Il y a un petit côté ésotérique également mais très léger de façon à ce que l'on puisse choisir d'y croire ou non. L'histoire est racontée de deux points de vue différents, le sien et celui du curé. J'avoue que ces passages-là m'ont moins plu. J'avais presque l'impression d'être dans un thriller et de suivre les pensées d'un serial killer tellement il est dérangé mais finalement sur la fin, j'avais seulement pitié de lui.

C'est le genre d'histoire où l'on se dit que cela pouvait difficilement finir autrement mais pourtant j'aurais aimé que se soit le cas. Et même si j'ai trouvé certains passages un peu long, ça se lit facilement et c'est un bien joli roman.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2000
Ma femme a adoré le livre et décidé de me le lire à voix haute, pour mon plus grand plaisir. L'histoire se déroule près d'Agen, ma ville natale, dans un petit village où l'ouverture d'une boutique de chocolat le jour du carême va déclencher des réactions en chaîne dans la petite communauté dominée par le curé / arbitre. Expatrié à Bruxelles dans le pays du chocolat, je redécouvre que le chocolat est également très lié au Sud Ouest de la France.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2000
j'ai fini ce livre en 2 nuits et pourtant je ne suis pas une lectrice assidue mais ce livre m'a envouté. Vous avez l'impression d'etre emporté dans un monde different, de sentir l'odeur du chocolat et d'arriver presque a le toucher. Dans cet univers la tout est possible. cela faisait tres longtemps qu'un roman ne m'avait pas passionné a ce point. Si vous vous voulez mon avis, ne resistez pas a la tentation de l'acheter!!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2008
Le chocolat, pour moi ,c'est la douceur, cela fond sous la langue, cela provoque une rougeur du visage, c'est doux et rêve de jeunesse. Ce roman m'a apporté du bonheur, des calories.... de la dégustation. C'est bien écrit, c'est SUCCULENT et cela apporte le bonheur..comme quand j'ai un coup de mou, je mange du chocolat.
Superbe roman, bien écrit, apportant une ouverture qui nous explique à nous les gourmandes, que la douceur est ..universelle.
J'attaque les autres ..OK je suis en retard, mais je vais me rattraper!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2016
J'ai commande le livre en francais, mais quand il est arrive, c'etait en anglais! Alors il faut verifier quelle langue avant d'acheter, parce que ce n'est pas facile a voir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,20 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici