undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
40
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 mars 2006
Il est parti sans faire de bruit. Comme il avait vécu. Simple, élégant. Il a fait de la politique parcequ'on le lui a demandé. Notre plus grand as de la seconde guerre mondiale est allé retrouver ses camarades et son squadron leader : rené Mouchotte. Il était de ces Français auxquels on aurait été content de serrer la main si on les avait rencontré. Ils avaient tout risqué pour s'engager dans la France de l'Honneur et de la Liberté, alors que certains restaient sur place ,ou pire collaboraient. Demandons à nos petits enfants et à ces adolescents qui sont actuellement dans la rue ce qu'évoque pour eux le nom de Pierre Closterman? Faisons leur lire son grand cirque. Ils comprendront que l'espoir est en chacun de nous et pas dans des groupes qui fonctionnent au son des sloggans ou des maximes à l'emporte pièce sans se rendre compte qu'ils sont manipulés. On a beaucoup vu ces jeunes à toutes les chaînes télé et à toutes les heures du jour et de la nuit. Le pilote du Grand charles s'en est allé dans la plus grand indifférence. Encore moins d'informations sur lui, sur sa vie et sur son oeuvre que pour une starlette de 3° ordre qui fait une tentative de suicide. C'est pitié. Mais c'est le monde moderne. Mais les anciens, ceux qui ont eu leur jeunesse bercée par son courage et son combat pour la dignité et la liberté ne l'oublieront pas. Merci Monsieur Closterman de nous avoir laissé votre livre pourqu'on ne puisse jamais dire qu'on ne savait pas qui vous étiez.
0Commentaire| 53 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Maintenant que l'homme, avec son héroïsme, ses ambiguïtés, ses foucades et ses contradictions, nous a quitté, reste sa légende, la Legende faite de courage physique, d'acharnement et du sentiment d'incarner, en sa faible personne, la grandeur de la République, de la France et de ses plus grands hommes à savoir Duguesclin, Richelieu, Turenne, Villars, Vauban, Jean Bart, Kellermann, Hoche, Bonaparte, Denfert-Rochereau, Clemenceau, Jaurès, Galliéni, Foch et bien sûr De Gaulle.
Ce récit, formidable de véracité (et pour cause...), vous emmène dans l'enfer de la "Flak", la fureur des "dog fights", la solitude des "sweeps" du petit matin et des "straffings" incessants. On y croise des figures d'exception comme René Mouchotte, Al Deere ou "Sailor" Malan. On vit ce quotidien fait de dureté, de fatigue et de camaraderie.
Quand on referme ce livre, on comprend qu'à Clo-Clo et à ses compagnons, s'appliquent les mots de Churchill, qui parlant des pilotes de la RAF, vainqueurs, avec quelques français, tchèques et polonais, de la Bataille d'Angleterre disait : " never so much was owed by so many to so few".
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2010
Après la lecture du livre, on aimerait pouvoir lui dire merci en lui serrant la main chaleureusement. Ces pilotes de chasse de la seconde guerre mondiale sont émouvants par leur simplicite face aux risques encourus (beaucoup y sont restés). Leur jeunesse s'est évanouie tout au long de cette époque chaotique.Ceux qui racontent ont eu plus de chance que les autres. Lisez, dans la même veine, "Mes oiseaux de feu" de Charles Demoulin, pilote belge du 609 ème squadron. Ce n'est pas un hasard si ce dernier fut le parrain du dernier enfant de Pierre Closterman. De vrais héros et non pas la pacotille qu'on nous sert aujourd'hui à longueur de temps sur le petit écran. Bonne lecture, à lire et relire.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2002
"Le grand cirque 2000" se comprend mieux quand on le compare au "Grand cirque" de 1948. Les différences entre les deux livres sont de trois ordres: style, contenu descriptif et illustrations. D'abord, à la lecture du "Grand cirque 2000", on s'aperçoit que l'éditeur de 1948 a soumis le texte original de Clostermann à une toilette stylistique descriptive rigoureuse, qui fait du "Grand cirque" de 1948 un ouvrage au style impeccable, poli, saillant, net et brillant... un peu comme l'acier qui recouvre l'avion. Ensuite, le contenu du "Grand cirque 2000" s'est enrichi de nombreux passages, surtout des originaux, très dignes d'intérêt à plus d'un titre, mais qui contiennent également des "scories" stylistiques rejetées par l'éditeur de 1948 et qui ternissent la qualité et l'aspect saisissant des descriptions. "Le grand cirque 2000" offre enfin de nouvelles illustrations, notamment de la collection personnelle de P. Clostermann, qui feront la joie des mordus de l'aviation de cette époque. Par rapport au livre de 1948, "Le grand cirque 2000" est un témoignage unique et précieux encore plus fleuri grâce aux notes vierges de corrections, mais qui, par cette absence même de toutes censures, accorde au "Grand cirque" de 1948 le privilège de rester un joyau irremplaçable.
0Commentaire| 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2007
Oh, ce n'est pads de la grande littérature(encore que...), mais ce n'est déjà plus du roman d'aviation. Non, c'est un témoignage, celui d'un jeune patriote pas tout à fait conscient des risques, prêt continuellement à mourir pour la France, confronté à des situations qui feraient mourir de trouille n'importe qui, et en même temps scrupuleux, attentif aux populations civiles, et incapable de résister à une occasion de rire... Il était jeune, après tout...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2004
Ces pilotes sont des miracules, ils auraient du mourir une 100 de fois, on ne s'est meme plus exactemment ou se situe la virtuosite
du pilotage, l'instinct du chasseur ou l'intinct de survie tout simplement. Le respect et l'honneur des ces hommes qui respectent autant leurs equipiers que le 'BOSH'. Des details tres interessants
sur les facons de faire, les diffrents types de personnalites rencontres, l'epuissement des missions...et ces camarades qui tombent tres regulierement, l'audace de certains missions
parfois decisives, parfois suicidaires, ces hommes la sont fous,
leur bonnes etoile est la mort, et je les remercie encore pour ce qu'ils sont.
A lire absolument pour tout fans d'aviation, d'histoire, d'avions de guerre mais aussi en temps que recit de la meme veine qu'un St Ex en moins introspectifs et plus sauvage. Un classique. Cette edition dispose de pas mal de photos Noir et blanc. de details techniques (sur les long nez, moteurs....) qui raviront les amateurs
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2008
Je suis tombé dessus par le plus grand grand des hasards, au détour d'une émission télé qui parlait de cet ouvrage sans plus de détails. Alors par curiosité j'ai fais des recherches et j'ai acheté l'édition de 1948. Et là quel bonheur. Un ouvrage de guerre à part, un homme à part. Un homme d'une très grande classe, un combattant hors pair, digne,courageux et simple. Pas un héro, juste un homme pas hordinaire, épris de liberté de grand espaces. Alors une des plus belles histoires de la seconde guerre mondiale débute, avec ses horreurs, ses douleurs, ses joies, ses rapports de camaraderies viriles. Mais avant tout cette simplicité, cette lipidité dans les récits. Pierre Closterman était un homme simple, mais il restera l'auteur d'un des plus grand classique sur la seconde guerre mondiale et surtout un modèle de courage et de simplicité. A lire absolument.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2014
Apprendre la sortie de cette nouvelle édition m'a fait bondir de joie. J'avais lu le livre de Clostermann à l'âge de douze ans, et me souviens de mon enthousiasme, de mon admiration pour les pilotes, de ma fascination pour leurs terrifiantes machines. Des spécifications techniques auraient disparu, mais est-ce si important en regard du récit de l'héroïsme des FFL et des pilotes de la RAF? Mais il faut signaler l'apport des photographies — souvent de bonne qualité — qui viennent enrichir le texte et ont une réelle valeur documentaire. Ce livre est un beau travail d'édition qui fait hommage à l'auteur, et un précieux témoignage de patriotisme et de courage qui peut faire vibrer nos enfants en 2014.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2011
Il ne faut pas hésiter à relire cette édition 2000, tant il y a de différences et d'apports (positifs) en comparaison de celle de 1948.

Héroisme, chance, erreurs : le jeu de la mort, brut, sincère.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2012
Un témoignage sincère et captivant sur la période 1941-45,la partie sur le conflit algérien n'est par contre pas à sa place dans ce livre.Cela fait "rajout éditeur" pour justifier une nouvelle édition. Quel courage ces pilotes français, il n'est pas question d'oublier tous ces européens qui ont rejoint la RAF, mais contrairement aux britanniques nous n'avons jamais ,sinon respecté,glorifié leur engagement.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)