Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
61
4,7 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 décembre 2015
Ce livre est arrivée dans les temps et en moyen état, en effet des pages et la couverture étaient abimées... pas très sympa quand c'est pour un cadeau (et cela n'est pas du au transport)... Il correspondait bien à la photo donnée et à la description.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2010
Après la lecture du livre, on aimerait pouvoir lui dire merci en lui serrant la main chaleureusement. Ces pilotes de chasse de la seconde guerre mondiale sont émouvants par leur simplicite face aux risques encourus (beaucoup y sont restés). Leur jeunesse s'est évanouie tout au long de cette époque chaotique.Ceux qui racontent ont eu plus de chance que les autres. Lisez, dans la même veine, "Mes oiseaux de feu" de Charles Demoulin, pilote belge du 609 ème squadron. Ce n'est pas un hasard si ce dernier fut le parrain du dernier enfant de Pierre Closterman. De vrais héros et non pas la pacotille qu'on nous sert aujourd'hui à longueur de temps sur le petit écran. Bonne lecture, à lire et relire.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2002
"Le grand cirque 2000" se comprend mieux quand on le compare au "Grand cirque" de 1948. Les différences entre les deux livres sont de trois ordres: style, contenu descriptif et illustrations. D'abord, à la lecture du "Grand cirque 2000", on s'aperçoit que l'éditeur de 1948 a soumis le texte original de Clostermann à une toilette stylistique descriptive rigoureuse, qui fait du "Grand cirque" de 1948 un ouvrage au style impeccable, poli, saillant, net et brillant... un peu comme l'acier qui recouvre l'avion. Ensuite, le contenu du "Grand cirque 2000" s'est enrichi de nombreux passages, surtout des originaux, très dignes d'intérêt à plus d'un titre, mais qui contiennent également des "scories" stylistiques rejetées par l'éditeur de 1948 et qui ternissent la qualité et l'aspect saisissant des descriptions. "Le grand cirque 2000" offre enfin de nouvelles illustrations, notamment de la collection personnelle de P. Clostermann, qui feront la joie des mordus de l'aviation de cette époque. Par rapport au livre de 1948, "Le grand cirque 2000" est un témoignage unique et précieux encore plus fleuri grâce aux notes vierges de corrections, mais qui, par cette absence même de toutes censures, accorde au "Grand cirque" de 1948 le privilège de rester un joyau irremplaçable.
0Commentaire| 43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un livre que j'ai peut être lu 10 fois sans me lasser depuis l'achat de l'édition de poche de la version initiale en 1978.

La version 2000 est superbe. On comprend mieux l'itinéraire héroïque d'un fils de bonne famille, qui faisait tranquillement des études d'ingénieur aux USA et qui par patriotisme décida de rejoindre De Gaulle. Il va dès lors mettre quasi quotidiennement sa vie en danger pour sa patrie dans son chasseur, bien loin de certains résistants qui commencèrent par obtenir des Francisques avant de penser à "résister".

Ce livre démarre plus tôt que la version initiale et on apprend ce que faisait le jeune Clostermann avant de devenir pilote de guerre, il était déjà pilote de voltige et obtenait un diplome d'ingénieur en aéronautiques au MIT.

On comprend également un petit peu mieux les raisons qui incitèrent la RAF à transférer "Cloclo" des FAFL vers un squadron Anglais après la disparition du Commandant Mouchotte dont il était l'ailier.

Il permet de clouer le bec à certains médiocres qui firent des procès d'intention quant aux nombres de victoire ou encore mirent en doute la rencontre avec un Dornier 235 qui n'aurait pu avoir lieu d'après eux. Manque de chance, l'auteur met une reproduction de ses carnets datées et des croquis qu'il fit de cet avion si particulier pour les services de renseignement anglais.

Ne vous privez surtout pas du plaisir de lire cette belle épopée et de vous souvenir ce que firent quelques gamins de 19/20 ans pour l'honneur de la France dans une bien triste période.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2012
...ce serait évidemment cet ouvrage, qualifié par William Faulkner de "meilleur livre qui soit sorti de la guerre".

LE document en français de référence sur la guerre aérienne sur le front de l'ouest, vue par un pilote allié bien sûr. Cette édition met magnifiquement en valeur le texte original de l'auteur, tous les ajouts, iconographiques en particulier, seront une mine d'information ou d'approfondissement pour les plus jeunes (ou plus largement tous ceux qui découvrent cette période). Aussi indispensable que "Les premiers et les derniers" de Adolf Galland, ce dernier étant plus centré sur la stratégie, la tactique, l'analyse des campagnes alors que Clostermann place les hommes, leurs peurs et leurs faiblesses au premier plan. C'est d'ailleurs logique au vu des postes respectifs de chacun au cours de cette guerre.

Tout a déjà été dit sur Pierre Clostermann, son engagement, sa fougue, son admiration et sa fidélité viscérales envers le général de Gaulle, mais aussi sa lucidité face à la mort et parfois sa dureté. Vous retrouverez tout cela dans cet ouvrage, avec des mots simples, sans fard et avec humilité (en particulier lorsqu'il évoque - et explique - le niveau incomparablement supérieur des as allemands). Sa vie a été à l'image de ce livre, entière et sans compromis.

Après cet ouvrage, précipitez-vous aussi sur "Une vie pas comme les autres" mais aussi "Mémoires au bout d'un fil", même si vous ne connaissez rien de la pêche au gros! Passionnants, ils apportent un complément d'éclairage précieux sur l'homme, ses combats et ses passions.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pierre Clostermann (né le 28 février 1921) décédé le 22 mars 2006 est l'un des plus grands aviateurs français qui s'est distingué au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Bien sur il y avait René Mouchotte, Roland de la Poype Surnommé "le Vicomte" l'un des as du Normandie-Niemen, Marcel Albert, Roger Sauvage (Normandie-Niemen), Jean Demozay ou encore Edmond Marin la Meslée.
Pierre Clostermann, avait tout pour être heureux. C'était un fils de diplomate d'origine alsacienne et lorraine. En 1937, il passe son brevet de pilote. En 1940, il arrive en Angleterre et rejoint les Forces aériennes françaises libres (FAFL). Après une formation d'officier au RAF College de Cranwell, il devient en 1941 pilote de Supermarine Spitfire. Pour moi, c'est le plus grand As français de la Seconde Guerre mondiale avec ses 33 victoires. Il a été promu par de Gaulle comme commandant.
Ce livre qui était au départ son journal intime raconte ses combats aériens contre les Messerschmitt Bf 109 et les Focke-Wulf Fw 190 allemands. Il accompagna également les bombardiers américains forteresses volantes.
Le lecteur se retrouve complètement au centre des combats et partage la vie de ces pilotes; leurs peurs, leurs bravoures, leurs risques inconsidérés et surtout cette magnifique camaraderie. Cela est comme pour "L'épopée du Normandie-Niemen" très bien raconté.
Ensuite Pierre Clostermann nous parle du débarquement en Normandie puis de la fin de la guerre.
Après sa vie de Pilote de chasse il a entamé une Vie civile et surtout une carrière d'écrivain en relatant sa vie de pilote de chasse. Ce livre "Le grand cirque" est publié à 3 millions d'exemplaires, et traduit dans plus de 30 langues notamment aux États-Unis.
Ses principales médailles sont la Croix de guerre 1939-1945 avec 27 citations dont 17 à l'ordre de l'armée, la Croix de la Valeur militaire avec 2 citations et la Médaille de la Résistance avec rosette.
Les principales décorations étrangères sont la Distinguished Flying Cross and bar (Royaume-Uni), la Distinguished Service Cross (États-Unis), la Silver Star (États-Unis) et la Croix de guerre belge.
Cet homme était un pilote de chasse hors-pair. Respect Monsieur Clostermann.
Très beau livre illustré de nombreuses photos.
Adanson Marco.
PS: Après la guerre, il devint très ami avec beaucoup de pilotes Allemands dont le célèbre pilote de Stuka "Hans Rudel" pour qui il écrivit la préface du livre "Pilote de Stukas".
Il dira d'ailleurs je cite: "Les pilotes allemands étaient bien meilleurs que nous. Ils avaient plus d'expérience (guerres d'Espagne, de Pologne, France, ...). Avec mille missions, ils pouvaient tirer les yeux fermés".
Il devint également l'ami de Saburo Sakaï (un des as de la chasse Nippone) qui lui offrira une broche en platine en forme du Mitsubishi Zéro.
Comme le dit Closterman: "C'est la mafia internationale des chasseurs", "On nous a fait faire la guerre alors que nous avions tout pour être amis : nous avions le même âge, les mêmes goûts, des avions aux performances quasi-identiques et faisions une guerre bien différente de celle des autres armes".
Ces mecs en avaient vraiment mais pas qu'eux: lire [ NIGHT WITCHES UNTOLD STORY OF SOVIET WOMEN IN COMBAT BY MYLES, BRUCE](AUTHOR)HARDBACK. L'histoire des aviatrices soviétiques pendant le deuxième conflit mondial. Elles étaient environ 400.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
LE livre sur l'engagement durant la guerre civile mondiale du premier XXème siècle, celle des Staline, Hitler, Mussolini et autres Pétain, j'ai cité les plus nuisibles. Merci à cette jeunesse qui s'est engagée pour que nous vivions libres, la honte de la défaite surmontée par leur action. Littérairement, nous atteignons ici les sommets, comme chez Genevoix pour la guerre de 14/18. Rien de plus à dire, sauf, pour les fans, lisez aussi les carnets du Commandant Mouchotte. (i'm alone). Cette édition, revue et augmentés, possède une iconographie essentielle.Merci de m'avoir lu.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Maintenant que l'homme, avec son héroïsme, ses ambiguïtés, ses foucades et ses contradictions, nous a quitté, reste sa légende, la Legende faite de courage physique, d'acharnement et du sentiment d'incarner, en sa faible personne, la grandeur de la République, de la France et de ses plus grands hommes à savoir Duguesclin, Richelieu, Turenne, Villars, Vauban, Jean Bart, Kellermann, Hoche, Bonaparte, Denfert-Rochereau, Clemenceau, Jaurès, Galliéni, Foch et bien sûr De Gaulle.
Ce récit, formidable de véracité (et pour cause...), vous emmène dans l'enfer de la "Flak", la fureur des "dog fights", la solitude des "sweeps" du petit matin et des "straffings" incessants. On y croise des figures d'exception comme René Mouchotte, Al Deere ou "Sailor" Malan. On vit ce quotidien fait de dureté, de fatigue et de camaraderie.
Quand on referme ce livre, on comprend qu'à Clo-Clo et à ses compagnons, s'appliquent les mots de Churchill, qui parlant des pilotes de la RAF, vainqueurs, avec quelques français, tchèques et polonais, de la Bataille d'Angleterre disait : " never so much was owed by so many to so few".
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2006
Il est parti sans faire de bruit. Comme il avait vécu. Simple, élégant. Il a fait de la politique parcequ'on le lui a demandé. Notre plus grand as de la seconde guerre mondiale est allé retrouver ses camarades et son squadron leader : rené Mouchotte. Il était de ces Français auxquels on aurait été content de serrer la main si on les avait rencontré. Ils avaient tout risqué pour s'engager dans la France de l'Honneur et de la Liberté, alors que certains restaient sur place ,ou pire collaboraient. Demandons à nos petits enfants et à ces adolescents qui sont actuellement dans la rue ce qu'évoque pour eux le nom de Pierre Closterman? Faisons leur lire son grand cirque. Ils comprendront que l'espoir est en chacun de nous et pas dans des groupes qui fonctionnent au son des sloggans ou des maximes à l'emporte pièce sans se rendre compte qu'ils sont manipulés. On a beaucoup vu ces jeunes à toutes les chaînes télé et à toutes les heures du jour et de la nuit. Le pilote du Grand charles s'en est allé dans la plus grand indifférence. Encore moins d'informations sur lui, sur sa vie et sur son oeuvre que pour une starlette de 3° ordre qui fait une tentative de suicide. C'est pitié. Mais c'est le monde moderne. Mais les anciens, ceux qui ont eu leur jeunesse bercée par son courage et son combat pour la dignité et la liberté ne l'oublieront pas. Merci Monsieur Closterman de nous avoir laissé votre livre pourqu'on ne puisse jamais dire qu'on ne savait pas qui vous étiez.
0Commentaire| 56 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2013
Le "Grand cirque" est le Livre qu'il faut avoir dans une bibliothèque digne de ce nom pour les amoureux, spécialistes de la guerre aérienne de la seconde guerre mondiale. Clostermann y explique ses motivations, doutes, fatigues, dégouts d'un séjour à Paris où les résistants de l'intérieurs avaient le pouvoir et snobaient ceux qui exposaient leurs vies tous les jours à bords d'un avion depuis "la planque à Londres". Rien que pour cela, il faut le lire, comme ses rancunes par rapport à des mitraillages d'aérodromes allemands en fin de guerre, où le bilan des pertes ne justifient plus ce type d'action, la lufwaffe étant moribonde. Un excellent livre à lire, très bien écrit.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)