Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
40
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:4,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 mai 2017
L'histoire est prennante et etrange , j'ais rarement vu un style d'ecriture dans ce genre . Je conseil ce livre ainsi que tout les autres de l'auteur lovecraft
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2015
c'est un fait, il faut s'habituer au style de Lovecraft. Ce n'est pas évident de prime abord, il faut avoir bien entamé le livre pour s'y faire. D'ailleurs, c'est la première nouvelle qui m'a le moins touchée, dans ce recueil, ce qui est dommage puisque c'est celle qui parle le plus clairement de Cthulhu !
Malgré les récits en "je", j'ai eu du mal à m'identifier au narrateur, à chaque fois. C'est un style très descriptif, très "intellectuel", si j'ose dire. L'action est rare, ça aussi c'est un fait.
Question ambiance, par contre, là, on baigne dans le glauquissime du début à la fin... Le hic étant que ça fait un peu répétitif, tout de même, mais bon, c'est pardonnable.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2017
Le livre à été un succès auprès de mon copain qui le trouve super bien et interressant, il fait l'unanimité !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2017
pas fan de lecture j'ai été malgré tout emporté par les mystère de se livre bien que très particulier a la lecture (époque 1926 oblige) je recommande
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le recueil regroupant le mythe du Cthulhu est un chef d'oeuvre! Eblouissant à vous faire frémir d'éffroi, des passages en vous donner la chair de poule et une théorie des plus effrayantes avec des références au Nécronomicon, tous les bons ingrédients qui ont fait de Lovecraft un écrivain majeur dans le domaine du fantastique!
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2013
Un peu déçu, le contenu de la nouvel de Lovecraft concernant ce mythe tant adulé n'est pas à la hauteur de mes espérances.
Trés bien écrit certe, avec une certaine intrigue certe, mais trop court, trop flou, ce qui amène (pour ma part) le lecteur à imaginé les points flou de cet écrit par lui même.
J'en attendait surement trop, donc oui je suis déçu, d'autant plus qu'il n'y a rien d'horrifique du tout.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
De nombreux auteurs ont puisé l’inspiration dans leurs rêves. Si Alice aux pays des Merveilles de Lewis Carroll est l’exemple le plus connu et se situe dans l’innocence de l’enfance, alors à l’opposé, dans le monde obscur et noir des cauchemars se trouve l’œuvre de Lovecraft.

Howard Phillips Lovecraft, plus connu sous l’appellation H. P. Lovecraft (1890 – 1937), écrivain américain prolifique, auteur de nombreuses nouvelles est reconnu de nos jours comme le fondateur de la littérature fantastique moderne. Il n’eut malheureusement pas beaucoup de chance de son vivant, malade, incapable de s’adapter à la vie réelle, n’arrivant pas à vivre de sa plume, il vécut dans une très grande pauvreté où son imagination fertile était son seul refuge.

Sa condition physique déplorable le poussait à s’assoupir fréquemment, est c’est dans ses rêves et ses terreurs nocturnes qu’il puisait l’inspiration pour ses nouvelles horrifiques. Le lecteur ne devra pas s’étonner de trouver curieusement familiers un grand nombre de ses écrits, le cinéma et les écrivains modernes ayant largement puisé leur inspiration du côté de Lovecraft.

La vision de Lovecraft sur le monde est cynique, noire et brutale. L’être humain arrogant s’y trouve confronté à l’horreur absolue, qu’elle provienne de l’espace, des mythes et légendes ou du monde des cauchemars et pousse la rationalité de ses héros jusqu’à la limite de la folie.

Personnage controversé, il faut signaler que Lovecraft était probablement xénophobe, avant d’avoir fait apparemment amende honorable plus tard dans sa vie, et que par moment son œuvre en porte la trace.

Parmi ses œuvres, les plus connues sont certainement les nouvelles concernant Le Mythe de Cthulhu, qui décrit une race extra-terrestre répugnante qui régnait en maître sur terre avant l’arrivée des hommes, et attend son heure pour revenir, hantant l’humanité dans son inconscient collectif et ses cauchemars...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2013
Depuis le succès incontesté de Lovecraft, les maisons d'édition se précipitent sur lui. C'est le cas des éditions J'ai lu. Leur politique est de placer un ou deux grands récits du mythe de Cthtulhu entourés de récits le plus souvent moins ambitieux. De ce point de vue, l'anthologie diffusée par Laffont a l'avantage d'être complète. Mais là, sur six récits, on a droit à deux histoires du mythe, et on leur pardonne volontiers les quatre autres car elles sont d'excellente facture,elles aussi, quoique plus courtes.

"L'appel de Cthulhu" (la nouvelle) est le fondement même du mythe de Cthulhu, au point que Derleth a donné ce nom à tout les récits ultérieurs qui y ressemblaient.Publié en 1926, après un premier échec (le rédacteur en chef de Weird Tales" la trouvait trop longue et peu accessible au public que visaient les "pulps" de l'époque). Mais en le relisant, il l'accepta, et il fit bien. Le récit en subdivisé en trois parties sur le mode détective. Le narrateur enquête sur les notes laissés par son parent prétendu "accidentellement" tué. Et chaque épisode nous fait progresser dans le cauchemar de manière de plus en plus nette. L'exploitation des horreurs maritimes - déjà préfiguré par "Dagon" y trouve ici son plein accomplissement. Un incontournable du cycle.

L'autre grand récit est "Celui qui chuchotait dans les ténèbres", publié en 1931, soit 4 ans plus tard. L'essentiel du récit se base sur une conversation épistolaire au sujet d'extra-terrestres venus de la planère Yuggoth (qui prouve que Lovecraft savait exploiter l'actualité scientifique, puisque Yuggoth correspond à Pluton, ultime planète du système solaire alors découverte depuis peu) Le sens de cette narration, cette forme inacoutumée d'indicible (le héros lui même ne voit jamais les créatures en question), la surprise finale et déconcertante en font un des meilleurs récits du mythe.

Vient ensuite "La couleur tombée du ciel", un récit execptionnellement plongé dans la SF la plus pure, bien en avance sur celle de son temps. Publiée en 1927, elle ne relève pas du mythe de Cthulhu stricto sensu, mais diffuse en malaise grandissant par les ravages progressifs que cause la survenance d'un météore. Mais bien sûr, HPL étant ce qu'il est, il ne pouvait pas rédiger quelque chose du genre "Spielberg" ; il lui fallait de l'horreur, et de nombreuses scènes sont saisissantes.

Pour le reste, "Par delà le mur du sommeil" est le premier type de récit SF rédigé par Lovecraft en 1919, alors que la SF de l'époque en était encore à de naîves rencontres entre terriens et martiens anthropologiques qui parlaient comme eux (bref, plutôt de la mauvaise Héroïc-Fantasy que de la science pure. Mais HPL parvient à transformer le tout en quelque chose de scientifiquement convaincant. "La tourbière hantée" est une histoire de fantômes qui a l'originalité de se placer en Irlande, mais ces fantômes là n'ont rien de victorien. Enfin, ce n'est pas le meilleur conte de l'album. Puis "La peur qui rode', récit décomposé lui aussi en trois parties, mais pour des raisons éditoriales, cette fois ci. Lovecraft y conte les horreurs diffusées par une famille hollandaise dans les Castkill, dans l'Etat de New-York. A chaque fin d'épisode, un événement terrible secoue la raison du héros. C'est un récit plutôt long par rapport aux deux autres, et dont le final vous prend à la gorge.

En somme, un livre que l'on ne peut pas, que l'on ne doit pas rater.
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Auteur américain né en 1890, H.P Lovecraft est devenu L'écrivain référence en matière de littérature Fantastique, d'Horreur et de Science-Fiction.
Sa principale source d'inspiration fut l'univers et l'horreur cosmique.

"Le Mythe de Cthulhu " est considéré comme son ouvrage de référence, devenu culte au fil des années.
6 nouvelles de longueurs et qualités inégales, articulées autour d'une base commune; le culte de Cthulhu.
Un dénominateur commun à chacune des nouvelles;l'intervention de monstres. Des créatures n'appartenant pas à cette Terre et qui exercent sur l'humanité une surveillance constante.
Des anomalies prodigieuses, blasphèmes vivants, sorties du fond de l'enfer. Des abominations sans forme et sans nom que l'esprit se refuse à concevoir et que la plume est impuissante à décrire.
L'Horreur qui surgit des entrailles de la terre et de la cité de R'lyeh; une ville de pierre ensevelie sous la surface marécageuse et d'esprits planant au dessus de l'eau.
L'auteur oppose le rationnel scientifique au surnaturel unviversel et tente de démontrer la fragilité de nos certitudes.
Il fait références à la mythologie grecque, aux croyances, rites et superstitions humaines.

J'avoue m'être quelque peu ennuyé à la lecture de ces nouvelles, qui semblent avoir vieillies avec le temps.
L'Horreur ne fait plus guère effet.
Un ouvrage pour les Aficionados.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On considère à tort Lovecraft comme un maître de l’épouvante. Il se peut qu’il ait une grande influence sur la postérité malgré son œuvre inégal dans lequel la bonne facture ( La couleur qui vient du ciel) côtoie la mauvaise (Ctlhulhu). Pour lui, la menace vient de l’extérieur, des extra-terrestres, des dieux païens, des cultures et des peuples qui ne sont pas WASP comme lui. Il ne lui vient rarement à l’esprit que les démons intérieurs naissent de l’imagination. La sienne, en tout cas, reflète bien le conservatisme et le racisme d’un petit blanc de la classe moyenne s’assimilant à la haute société mais ne pouvant s’y intégrer, regardant avec répugnance tous ceux qui lui sont socialement plus proches, et qu’il risque de rejoindre malgré lui à l’issue d’un revers de fortune : les défavorisés, les métis, les mulâtres, les indiens, les noirs.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,00 €
25,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici