undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
16
3,9 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Il n'y a rien à retrancher dans cette pièce où s'affrontent deux monstres politiques assoiffés de pouvoir, Néron et sa mère Agrippine. Pourtant, il a fallu que je la lise deux fois attentivement avant de bien apprécier les vers de Racine, les tenants et les aboutissants de cette tragédie où le politique se dispute avec le tragique amoureux. J'avais avalé sans broncher "Mithridate", "Andromaque" et la lumineuse "Bérénice" mais j'ai calé un peu à la première lecture de "Britannicus". pourtant, quelle pièce, d'un équilibre rigoureux, où les passions s'enchaînent irrémédiablement dans un croisement de destins qui se dénoue dans le sang et le renoncement au monde.

Britannicus, c'est celui qui va faire les frais de la tragédie, pion entre les mains d'Agrippine, obstacle pour Néron, désespoir amoureux pour Junie. Dans la pièce, celui qui se révèle est pourtant Néron. Jouet politique oscillant entre la vertu et la gloire romaine, il se transforme en monstre sanguinaire en croyant s'affranchir de la domination de sa mère.

Ce qui est vraiment appréciable dans Racine, et qui réclame une attention soutenue du lecteur, c'est l'économie des mots et la concision du vers. Pas question d'en sauter en croyant rattraper l'action plus tard. Chaque mot est important, chaque vers ciselé, tout est condensé dans une grande économie de moyens et le lecteur se doit d'imaginer tous les sous-entendus, toutes les menaces, tous les espoirs dans le simple souffle qu'il faut reprendre pour passer au vers suivant. Des menaces, il y en a dans cette pièce : elles planent, surgissent, fondent sur les protagonistes, cela n'arrête pas et met les nerfs en pelote.

J'apprécie Racine maintenant mais il me donnait de sérieux boutons au Lycée. Théâtre+poésie+alexandrins+français du XVIIème siècle = gros ennui maximal. Pourtant, quelle violence dans les passions ! Cela devrait plaire !

J'ai particulièrement apprécié cette édition des classiques Larousse, très bien présentée, annotée et commentée par M. Canal. Dans un chapitre introductif, il y a une présentation de la pièce et la présentation de son auteur, une explication de l'histoire avec une remise en perspective de l'histoire romaine. Les actes et les scènes sont entrecoupés d'encadrés permettant une relecture critique avec des questions qui, si elles sont très scolaires, n'en permettent pas moins d'avoir une analyse personnelle sur ce que l'on vient de lire. La documentation thématique comprend un index copieux reprenant l'ensemble des thèmes abordés dans la pièce (amour-passion, angoisse, double langage et mensonge, manipulation et intrigue, cruauté, cour et courtisans, etc). Un dossier porte sur "la tyrannie : nécessité, paradoxe ou perversion ?". Il y a une bonne analyse des personnages dans le dossier "six personnages pour un crime" et quantité d'autres informations pour bien apprécier l’œuvre. pour le prix de ces petits classiques, on est vraiment bien servi.

Et au final, applaudissements à l'auteur qui, autant qu'il était ambitieux et courtisan, était également bourré de talents.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Grande tragédie romaine de Racine, qui narre le premier meurtre de Néron et son basculement définitif du côté obscur. Racine prendre quelques libertés historiques, mais nécessaires pour lui permettre de raconter mieux que personne comment un puissant se voue corps et âme au mal, moins par soif de pouvoir que par passion aveuglante pour la promise de son rival. La tyrannie politique selon Racine est le corollaire de la tyrannie des instincts. Il montre aussi comment le tyran est "enfanté" par ses proches. Comme dans Frankenstein, le monstre finit par échapper à son créateur, ici une mère autoritaire et ambitieuse en la personne d'Agrippine.

Une brillante généalogie de la tyrannie à la romaine.
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Impossible d'évaluer l'oeuvre en elle même... je ne serai certainement pas à la hauteur de la chose. Par contre, je profite de l'occasion pour féliciter l'initiative : mettre à disposition ces oeuvres gratuitement à disposition des élèves, bravo ! Avec l'application kindle gratuite, cela ouvre la culture à un grand nombre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jean Racine (1639-1699) puissant dramaturge en pleine ascension -face à un grand Corneille déjà à son apogée- décide de jouer sur le terrain de l'histoire romaine (domaine privilégiée de Corneille) à travers la pièce de "Britannicus" (1669) où l'action se déroule à l'époque de Néron (milieu du 1er siècle).

Parfois oubliée parmi les pièces les plus connues de Racine que sont : "Phèdre", "Iphigénie" et "Andromaque"; il faut lire "Britannicus" qui est ma pièce préférée de Racine (et au-delà de mon avis, une immense oeuvre de toute évidence).

Je propose un petit vers dont je me souviens :
"L'impatient Néron cesse de se contraindre; las de se faire aimer, il veut se faire craindre."
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2015
Très bon livre, un classique de la littérature française à ne négliger sous aucun prétexte. Surtout pour ce prix :)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2015
Ce livre commandé pour mon fils au lycée est arrivé conformément à ce qui était prévu. Conclusion : quand on habite à la campagne on peut trouver ce que l'on veut sur ce site
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2016
Pièce de la jeunesse de Racine.
que dire d'un texte de Racine qui n'est déjà été dit ?
Le texte numérique renferme quelques erreurs
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 septembre 2016
ce livre a été choisi par ma fille qui est en terminale en ES - elle l'a bien aimé et le recommande
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2003
Britannicus est un classique et une oeuvre, que je recommande lorsque l'on étudie le classicisme ou les tragédies. Le style du dramaturge est excellent, et rend d'autant plus agréable le noeud de l'action. Ce dernier peut se résumer, comme la naissance du monstre Néron, et la disgrâce de sa mère Agrippine.
Bien que la construction de la tragédie soit bien étudiée, Britannicus n'est pas un "livre de détente", mais plutôt une bonne pièce de théâtre, représentative de ce genre au 17ème siècle.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Neron, empereur peu commode, né en Celtibère, agite son auguste facies, monte sur une Vespa Zien et se dirige Ad Drien où là il occit de façon peu amène son frère B...

Neron dans le crime, c'est lnec plus ultra du savoir-faire
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,00 €
2,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici