undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
8
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 avril 2014
Orson Scott Card a publié la Stratégie Ender en 1985 et c’est en 1999 qu’il publie la stratégie de l’ombre, premier tome du cycle « La Saga des Ombres ».

Ce cycle démarre à la même période que le cycle d’Ender mais il relate les aventures du jeune Bean que nous avons connu aux côtés d’Ender dans la bataille contre les formiques.

Comme Orson Scott Card le dit dans sa préface, il a voulu réécrire la Stratégie Ender sous un point de vue différent et il a choisi de le faire à partir d’un personnage haut en couleur ; Bean. A-t-il réussi son pari de raconter la même histoire tout en permettant au lecteur de lire une aventure totalement différente sans jamais avoir une impression de redondance ; oui je le pense.
Au passage, je trouve que le personnage de Bean a bien plus de « relief » qu’Ender, il sort des bas-fonds d’Amsterdam ou sa (sur)vie a été bien plus torturée que celle d’Ender, ce qui rend le personnage plus complexe et l’histoire plus psychologique que la Stratégie Ender. En revanche si bien des gens disent que ce livre peu être lu sans avoir lu la stratégie Ender et je pense que c’est effectivement le cas, je recommande néanmoins d’avoir lu la stratégie Ender avant, car le fond de l’histoire et les éléments qui déterminent certains passages de ce livre découlent directement du vécu d’Ender. Il est également agréable de retrouver les personnages de la stratégie Ender qui dans ce roman ne sont pas décrits comme ils l’ont étés dans la Stratégie Ender. Ainsi c’est un vrai plus d’avoir lu le premier livre avant celui-ci.

Dans ce roman, l’histoire s’emballe à nouveau. Nous sommes pris dans la spirale infernale qui mènera nos héros à la plus grande bataille spatiale que la Terre n’ait jamais connue pour s’assurer de sa survie. Et plus que jamais Bean, y a joué un rôle de première importance au côté d’Ender. On pourrait même dire que sa contribution a été tout aussi déterminante que celle d’Ender.

Pour ceux qui ont beaucoup aimé la Stratégie Ender, je vous conseille fortement la lecture de cette formidable « aventure parallèle »
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un roman qui se déroule en parralèlle à la stratégie Ender en se concentrant sur le second et l'ami de Ender Wiggin: l'enfant des rues de Rotterdam. Bean.
Ce premier tome a pour cadre essentiellement l'école de guerre jusqu'à l'affrontement contre les doryphores. Les suivants permettent a Card d'aborder les personnages négligés dans la suite du cycle Ender: Peter Wiggin et sa soeur et bien sur Bean, Petra et les autres élèves proches de Ender.
Aussi prenant que la Stratégie Ender, ce premier tome se dévore en quelques jours et pousse forcément vers ses suivants.
44 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2011
Extrait d'un ancien quatrième de couv :
« Tu ne vaux même pas un haricot, dit-elle.
- C'est vrai.
- Eh ben, t'as un nom maintenant. Retourne t'asseoir sur la poubelle que je réfléchisse.
- Faut que je mange », dit Bean, le haricot, le plus chétif de tous.
Sa petite enfance était un combat de tous les jours pour la survie dans les rues de Rotterdam, parmi les bandes de gamins affamés. C'est là qu'il attire l'attention des recruteurs de l'Ecole de Guerre en orbite autour de la Terre, où l'on entraîne des enfants supérieurement doués pour en faire les commandants à venir dans la guerre sans merci que l'humanité livre aux « doryphores ».
Et c'est à l'école de Guerre qu'il va rencontrer celui de ces enfants qui déjà devient une légende : Andrew « Ender » Wiggin.
Voici l'histoire de Bean, qui allait être son ombre, son bras droit, son stratège et son ami. Bean dont la naissance demeure entourée de mystère. Est-il le fruit d'une manipulation génétique secrète ? Peut-on se fier à cet être à part, calculateur, dont on ignore s'il est encore humain ?

Si il est dit que ce livre peut se lire indépendamment, je conseille moi, vivement, la lecture de : Le Cycle d'Ender, tome 1 : La Stratégie Ender.
Vous apprécierez d'autant plus ce livre et vous verrez Ender sous un jour nouveau.

La lecture est toujours aussi aisée, passionnante, on s'attache très vite aux personnages et on dévore le livre, pressé de connaitre le point de vue de bean sur toutes les situations qu'on a découverte dans la stratégie Ender.
Même après avoir relu la stratégie ender et connaitre les tenants et aboutissants de l'histoire, on vibre toujours autant, la pression, le suspense, l'action sont toujours au rendez-vous.

Un très grand moment de sf militaire.
55 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2011
Et si un nain légèrement modifié génétiquement...En fait ce roman qui aurait pu paraître superflu après la stratégie Ender approfondit la psychologie de ces guerriers enfants formés par des jeux. De plus, il donne naissance a un nouveau cycle, plus en continuité dans le temps que le cycle d'Ender (relativité oblige). Bref du bon Scott Card, a mon sens peut etre pas au niveau des maîtres chanteurs, mais on se laisse prendre dans la danse intellectuelle de ce de ce nain-géant, on s'y perd et on en est heureux.
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2012
Pour ceux qui ont lu La stratégie Ender, rien de réellement neuf dans ce cycle. Scott Card est capable de tellement mieux (le cycle d'Alvin Maker est une merveille). Là, c'est divertissant sans plus.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2013
pour tout les amateurs d ender, une vision parallèle vraiment intéressante.
apporte vraiment quelque chose à la saga.
Je recommande sans hésiter
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2012
Je ne pensais pas, après avoir lu la stratégie Ender et l'avoir tant apprécié que je pourrais dire qu'en fait je préfère encore plus Bean à Ender !!! Ce bouquin est long, dans le bon sens du terme, le point de vue de Bean est à mon sens, plus large et plus précis, l'histoire est rendue encore plus belle que la première fois. J'ai eu la bonne idée bien sur, de ne pas lire le tome 2 du cycle d'ender, mais lire celui ci juste après la stratégie Ender, et je m'en félicite ! J'ai vraiment ADORÉ ce bouquin, que je trouve et je le répète, meilleur que la stratégie Ender !!! Ce personnage est super :) Ce Bean !! :) 5 étoiles sans hésiter une seule seconde évidemment ! Une demi en plus pourle fait qu'il est je pense, le véritable connecteur des histoires. Je recommande pour ceux qui veulent passer des heures de pur bonheur à bouquiner et faire exprès de s'arrêter pour ne pas le lire trop vite ! :) Faire durer le plaisir '
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2014
Je suis sans doute un peu partial, mais je trouve que ce livre tente de réécrire de manière plus ou moins adroite "la stratégie Ender". Le personnage de Bean y est tellement glorifié que le personnage d'Ender finit par apparaître complétement surcoté et illégitime.
Je vais resté sur le premier livre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici