Cliquez ici Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici



le 9 février 2018
Encore un roman sur l'usurpation d'identité, mais pour le lecteur français, cette immersion dans la culture japonaise renouvelle le genre.
L'atmosphère étrange et assez pesante caractérise cette enquête intime. Le récit a une originalité certaine et sort un peu de l'ordinaire du genre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 31 mai 2016
J'ai lu les derniers livres d'Higashno et celui-ci est un de ses premiers. Je le trouve moins abouti. La lecture est facile, mais l'intrigue moins complexe, plus lente. Bon livre mais nette préférence pour les plus récents.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 11 octobre 2017
Un roman passionnant avec une intrigue bien ficelée. Le sujet est traité avec beaucoup de sensibilité et de pudeur.je n avais jamais lu de roman policier japonais mais celui ci m à donné envie de lire d autres récits de cet auteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 30 août 2017
moins bon que tous les autres qui sont excellents l histoire est vite decouverte et le recit parfois ennuyeux selon moi
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 novembre 2014
un huit clos japonais qui se lit en une journée, très bien écrit. Une atmosphère bien mise en place et du suspens
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 janvier 2016
Beaucoup aimé ce roman sur un secret de famille ..qui se déroule au japon ..un bien lourd héritage !! à lire absolument....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 13 mai 2016
C'est un très bon livre à l'ambiance chargée de mystères, le dénouement est intéressant. je vous le recommande très vivement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 27 octobre 2013
Très bon livre, corresponds complètement a mes attentes. Tout a fait l'ambiance des thriller japonais qu'on aimes, je le conseil.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 2 janvier 2012
On se méfiait un peu des Actes Noirs d'Actes Sud depuis leur trop grand succès et leur trop célèbre saga.
Mais non, voici une bonne vraie découverte, et pas nordique : nipponne !
Comme l'indique le titre, c'est l'histoire d'une maison, La maison où je suis mort autrefois de Keigo Higashino.
Une maison où deux jeunes gens se rencontrent à nouveau après plusieurs années, venus cette fois à la recherche d'un passé occulté. Ils vont explorer cahiers d'école, journaux intimes, photos, lettres et bric-à-brac ...
Rapidement on devine qu'il y a eu enfance maltraitée, ce qui explique certainement ce passé oublié.
Rapidement on devine que l'on devine un peu tout, quelques pages avant les deux apprentis détectives, mais aussi qu'on ne devine qu'une partie de la vérité toujours plus complexe. C'est fort bien écrit et bien maîtrisé. La traduction est fluide.
Avec les découvertes viendra également l'explication du titre impossible.
D'ailleurs, chacun n'a-t-il pas une maison où l'enfant qu'il était est mort autrefois ?
Quant à vous, pour comprendre cette histoire de pendules, pour comprendre le titre, pour comprendre cette histoire de maison, il vous faudra lire ce bouquin, intéressant et curieux, étrange et bizarre, nippon quoi !
Keigo Higashino est semble-t-il un auteur réputé chez lui, et ce sera notre (petit) coup de coeur pour ce début d'année 2012.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEE500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 13 octobre 2013
J'étais un peu perdue dans la généalogie de cette famille, les noms japonais....Mais le livre est intéressant, il y a une vraie ambiance, un peu oppressante, un certains suspense, un livre qui se lit facilement et vite; la fin est décevante, j'en avais imaginé une autre plus sophistiquée à cause du titre (le masculin MORT alors qu'il s'agit d'une femme)
Lentement, s'assemble un puzzle; on part d'une sorte de labyrinthe qui peu à peu s'éclaire et dirige le lecteur vers le dénouement.
Les commentaires de l'auteur, à la dernière page, m'ont emplie d'une grande mélancolie sur le passé, notre enfance, ce lieu vers lequel il faudrait ne jamais revenir.................L'auteur en fait y révèle une tristesse métaphysique et intrinsèque à l'homme......
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

La lumière de la nuit
10,80 €
Un café maison
8,70 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici