Cliquez ici Cliquez ici GNOW51 Cloud Drive Photos En savoir plus En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
4

le 12 avril 2009
Dans ce beau roman autobiographique, Ahmed Kelouaz instaure enfin ce dialogue qui jamais ne put avoir lieu du vivant de son père. Entremêlant le je et le tu, l'interpelant sans complaisance et parlant en son nom, il instruit un procès à charge et à décharge, cherchant à lui rendre justice, en toute impartialité, mais aussi à combler «cette carence affective mutuelle».
Et, à travers ce portrait d'Abd el-Kader, c'est tout un pan douloureux de l'Histoire coloniale et postcoloniale de l'Algérie et de la France qui est évoqué, ce livre ayant le mérite de redonner un visage, une identité, à toute cette génération anonyme d'«indigènes» miséreux, de soldats sacrifiés et de travailleurs de force exploités .
( Critique complète sur mon blog "L'or des livres" )
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 31 mai 2011
"Parler de toi, mon père, c'est remonter un fleuve en pirogue. A l'heure de ces premières lignes lancées sur le papier, je cherche le lieu où tu pourrais être en 1932. Ce sera le début. Il en faut un, puisque ces pages à venir, maintes fois repoussées, timidement viennent enfin à moi.'"

Ce livre débute par ces lignes. Et à leur lecture, j'ai eu cette conviction intime que j'allais accéder à un bonheur rare et intense. Comment parler de ce livre qui continue de m'habiter ? Comment trouver les mots justes comme Ahmed Kalouaz est parvenu à le faire ?
A partir de photos et de souvenirs, Ahmed Kalouaz nous raconte la vie de son père. Né en 1917 en Algérie, son enfance a été marquée par la dureté de la vie : un père mort à la guerre, une mère qui l'a abandonné. Une enfance exploitée et passée à travailler pour pouvoir manger. La seconde Guerre mondiale lui fera porter la tenue des tirailleurs pour notre mère patrie. En 1952, il quitte l'Algérie pour venir s'installer en France. Le pays a besoin d'hommes et de bras. Il fait venir sa famille mais les événements le rattrapent et les Algériens sont montrés du doigt. Puis les années 1970 où le travail se fait rare alors qu'il y a la famille nombreuse à élever.
"Au début de l'exode, le mot France voulait dire de l'argent et de la nourriture. Ce sont au fil des ans des enfants, beaucoup d'enfants. Avec ces naissances, le mal du pays se transforme. Parce nous prenons place naturellement ici, votre pays de cocagne se dérobe sous vos pieds, s'effiloche."

Court récit mais d'une intensité poignante qui prend aux tripes et à la gorge. L'auteur n'enjolive pas ou ne noircit pas le tableau. Dans ce récit hommage vibrant et intelligent à son père, Hamed Kalouaz va plus loin que de poser les jalons d'une vie. Tout en pudeur, les meurtrissures apparaissent. Difficultés de deux générations à trouver leurs places alors que les désillusions sont nombreuses. L'auteur met en garde contre le fanatisme religieux, un refuge pour de nombreux jeunes qui ont perdu l'espoir. Ce livre est d'une telle intensité que j'ai eu les larmes aux yeux.

Un coup de cœur sincère pour ce livre qui rend hommage à des hommes bien souvent oubliés.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 1 octobre 2012
Un petit livre qui se lit en quelques heures, c'est très bien écrit ; en quelques mots c'est une vie qui défile permettant de mieux connaître, de mieux comprendre l'émigration ; ce n'est pas militant, ce n'est pas pathétique, c'est un très beau livre sur le père de l'auteur .. à lire absolument, un bon moment de lecture, de vie et de plaisir, tout simplement.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 10 décembre 2012
J'ai beaucoup aimé ce livre où l'auteur parle de son père avec beaucoup de simplicité, mais de force en même temps. Cela me donne envie de lire d'autres livres du meme auteur (notamment "une étoile aux cheveux noirs")
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus


Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)