undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
14
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 février 2014
Un roman policier japonais, comme je les aime. Une intrigue, un rapport à la science, mais surtout à l'intelligence, peut on encore parler de préméditation. Ne pas passer à côté de ce roman
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2014
Une fois de plus Keigo Higashino nous épate dans ce roman où l'on cherche désespérément à savoir qui est l'assassin.
Une ambiance unique tout au long du roman et une démonstration finale qui laisse pantois et à laquelle on ne peut qu'applaudir. Quel talent !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2014
A lire si vous aimez vous promener au Japon, à éviter si vous cherchez un bon polar original.
Bonne traduction au style agréable qui permet sûrement d'aller jusqu'au bout, mais l'intrigue est menée de façon si prévisible malgré un petit stratagème (que je ne dévoilerai pas par respect pour les lecteurs, de grâce ne racontez pas les livres!)
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2014
Les noms propres japonais sont difficiles à appréhender, mais on s'y fait.
Comme tous les romans de cet auteur, l'intrigue avance pas à pas ,toute en finesse.
A la page 175, on se pose une question?
Pourquoi les enquêteurs n'ont ils pas procédé à cette analyse?
Et il faut attendre les dernières pages pour vérifier que cette question était bien la bonne.Laquelle? AH ! À vous de la découvrir.
Je recommande la lecture des romans de cet auteur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2016
Créatrice de patchwork, Ayané Mashiba se consacre à son travail mais surtout à son mari Yoshitaka dont elle est l'épouse dévouée depuis un an déjà. Malheureusement, elle n'a pas pu lui donner l'enfant dont il rêve et, en accord avec la promesse qu'ils se sont faite avant leur mariage, Yoshikata a décidé de la quitter. Cette annonce n'étonne donc pas Ayané qui décide de partir quelques jours chez ses parents à Sapporo pour réfléchir à son avenir. Deux jours plus tard, la police l'informe que son mari est décédé, mort dans le salon de leur belle maison de la banlieue tokyoïte, empoisonné à l'arsenic par un des cafés dont il était friand. C'est Hiromi Wakayama, l'assistante d'Ayané et, accessoirement la maîtresse de Yoshikata, qui a fait la macabre découverte et elle est tout naturellement la première suspecte pour la police. En charge de l'enquête, l'inspecteur Kusanagi tombe sous le charme d'Ayané, sensible à sa beauté et à sa douceur. Mais sa jeune collègue, Kaoru, est d'un autre avis. Malgré un solide alibi, elle voit dans l'épouse trahie une coupable toute trouvée. En cachette de son supérieur, elle contacte Yukawa, le brillant physicien qui a souvent aidé la police dans ses investigations. Kusanagi et Kaoru mènent chacun une enquête parallèle, l'un pour disculper la veuve, l'autre pour prouver qu'elle est une meurtrière.

C'est un véritable plaisir de retrouver le duo Kusanagi / Yukawa et l'ambiance feutrée des polars de Keigo HIGASHINO. Bien sûr, il y a crime mais sans effusions de sang ou violence. Un mystérieux empoisonnement à l'arsenic, la préparation délicate du café, un couple qui se sépare en douceur, une maîtresse anéantie et bien sûr un meurtrier ou une meurtrière, suffisamment rusé pour damer le pion à deux policiers et surtout à un physicien fantasque mais très doué, voilà les ingrédients de ce polar qui déroule sa trame tout en douceur, politesse et raffinement japonais obligent. Les interrogatoires ne sont jamais musclés, on essaie de ménager le suspect, de ne pas blesser sa sensibilité, même s'il faut lui soutirer des aveux. Les suspects se prêtent de bonne grâce aux exigences de la police, tout juste fait-on une moue pour marquer sa lassitude ou sa désapprobation. Tout se passe dans le plus grand respect, surtout si l'un des policiers sent en lui s'éveiller de tendres sentiments pour une suspecte. Evidemment, il ne se laisse pas aveugler pour autant, mais entame une saine compétition avec sa collègue pour trouver un autre coupable.
Un polar agréable dans lequel on se glisse avec délice et qui réserve son lot de surprises et de révélations étonnantes. Décidément, Keigo HIGASHINO est un écrivain à découvrir. Il nous livre là une sombre histoire de vengeance à la mode japonaise qui surprendra le plus fin des lecteurs-enquêteurs. Encore une réussite !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce roman policier japonais est très particulier, à l'image des moeurs en usage dans ce pays où la politesse et la délicatesse sont au coeur du quotidien de chacun, et mêmes des meurtriers !
Le travail des policiers n'est pas facile, surtout quand ils n'osent qu'à peine poser des questions gênantes aux suspects, et sont tentés de s'excuser auprès de ces mêmes suspects à chaque nouvelle question.
Perdre la face est considérée comme une honte, et les policiers tentent donc de ne pas se ridiculiser en faisant mal leur travail, mais ne veulent pas risquer non plus de heurter la sensibilité des témoins, des suspects, voire même du ou des coupables.
L'enquête semble pourtant simple à résoudre : un homme est mort seul chez lui, visiblement empoisonné, alors qu'il venait d'annoncer à sa femme qu'il la quittait parce qu'elle ne lui avait pas donné d'enfant. Mais celle-ci se trouvait depuis deux jours à plusieurs centaines de kilomètres de là, chez ses parents, et elle n'a donc pas pu le tuer.
Qui a donc pu assassiner cet homme et pour quelle raison ?
J'ai eu un peu de mal au début à mémoriser les noms des divers personnages, certains prénoms n'ayant de consonances si masculine ni féminine à mes oreilles, et j'ai trouvé que l'enquête était assez lente, les policiers avançant ici avec une grande prudence face aux divers suspects potentiels.
J'ai cependant beaucoup aimé cette enquête dépaysante où l'on découvre qu'un policier amoureux peut apprendre à aimer le patchwork !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2014
Belle intrigue du début à la fin! J'ai autan aimé que "le dénouement du suspect X".
Style assez particulier, mais on s'y fait et on s'y attache. Personnages très intéressants, où le doute plane jusqu'à la fin.
A lire!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2014
acheté par hasard ( et aussi au vu des commentaires!), j'ai fait là une belle découverte. En roman japonisant, tout en finesse et qui donne envie de ne plus en sortir. Je suis tentée de lire les autres livres écrit par cet auteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2015
Est-ce la traduction, est-ce le récit lui-même ? Quoi qu'il en soit on dirait un roman écrit par un mauvais écrivain : le style est nul et l'intrigue est d'un laborieux !!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2014
malgré une petite réticence car j'ai toujours un peu de difficultés avec les auteurs japonais
Mais là pas de soucis, facile à lire et très intéressant
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici