undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

L'expérience de Leslie Plée n'est en soi pas très amusante : jeune diplomée elle trouve un emploi de libraire à Rennes où vit son copain. Mais entre la préparation de la boutique et le métier quotidien après ouverture, elle déchante très vite. Les employés sont globalement mal traités par la direction (trop présente ou pas assez) et le contenu de son travail n'a finalement que peu de rapport avec la culture. Et oui vendre des produits culturels revient parfois (souvent ?) à traiter des livres de la même façon que des boîtes de conserve, c'est dommage mais c'est le marché qui le veut... Les clients potentiels sont parfois aussi pénibles que les chefs et la pauvre jeune libraire finit épuisée. Mais c'est cette expérience difficile qui l'a poussée à se remettre au dessin ; le dessin qui lui a permis de rire de cette aventure en librairie. Le résultat est drôle et ironique et mérite d'être lu par un large public. Il serait d'ailleurs bien que le type de magasins concernés (et pas seulement les librairies) en profitent pour se remettre un peu (beaucoup ?) en question !
Je le conseille pour l'histoire et pous les dessins !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà un livre que tout les amateurs de lecture feraient bien de lire ! On rêve tous, en tant que fous de bouquins, de travailler dans une librairie, voire d’avoir la sienne. On se dit que travailler dans un cadre que l’on aime ne peut qu’être idyllique et que les soucis ne sont là que pour ceux qui n’aiment pas leur métier.

Leslie Plée nous prouve le contraire avec son Moi Vivant, Vous n’aurez jamais de pauses ou comment j’ai cru devenir libraire. Un titre long mais qui met tout de suite dans l’ambiance de cette petite BD bien sympathique. L’auteur nous livre, sous forme d’un journal, son quotidien en tant qu’embauchée chez une grande filiale de produits culturels.

Communicative, Leslie Plée nous offre une lecture drôle, même quand le sujet ne s’y prête pourtant pas ! On sent dans ce petit livre tous les sentiments de stress mais surtout de soulagement dans les dernières pages où la jeune femme se livre sans concession.

Moi Vivant, vous n’aurez jamais de pauses… fait réfléchir. Envie de bosser à la FNAC ? Lire ce livre vous fera peut-être changer d’avis ou voir la réalité en face si vous idéalisez trop ce secteur. L’oeuvre de Leslie Plée est une lecture sympathique, agréable que l’on peut étendre en suivant régulièrement le blog de la jeune femme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2014
Je suis étudiante en DUT Librairie et tout le monde nous conseillait de lire cette petite BD. Mais franchement, je me suis plutôt ennuyée. Il y a 2 ou 3 passages drôles, mais sinon, ça casse pas des baraques. Je ne conseille pas...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2013
Bienvenue dans le monde la culture (avec un tout petit "c"), où l'on vend des livres comme de la bière, où les responsables n'ont jamais ouvert autre chose que des bouquins sur le marketing, où l'on exploite de jeunes diplômés en leur faisant miroiter un métier qu'ils n'exerceront pas, c'est-à-dire transmettre le goût de la découverte et du beau à travers la lecture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2012
Assez déçue par cette petite bd , déprimante qui ressemble plus à une psychothérapie qu'à un travail abouti.
je sais je suis dure , mais ça m'a bien fait rigoler!
la grande distrib quelle que soit l'enseigne ne fait pas de la philantropie mais du chiffre (dixit une recruteuse lors d'un entretien d'embauche chez Cultumachin) ne nous le cachons pas . on n'est pas au pays des bisounours.après libre à vous de postuler ou non!
mon discours n'est pas fataliste mais réaliste.
c'est sur il y a du vrai là dedans. mais il faut que les jeunes arrêtent de se plaindre!
Elle a eu la chance d 'avoir son premier emploi sans qualification et sans expériences préalables.
Leslie plée vomit les livres sur le développement personnel, mais si elle en avait lu quelques uns elle aurait peut être un autre regard sur son expérience et l'aurait vécue moins douloureusement.
Et oui c'est dur d'être toute la journée debout sans pause.... qu'en est il dans les autres métiers comme ouvrier dans une usine de conserve, ou dans un salon de coiffure ou encore dans le froid des champs de salade en hiver? Mais si personne ne fait ce genre de travail que mangeons nous? qui va nous coiffer et écouter nos gérémiades?
c'est du travail tout simplement, et lorsqu'on met son égo de côté et qu'on donne le meileur de soi on peut s'épanouïr le tout est de cesser de voir toujours le négatif et de juger avec son mental.
Heureusement que tout le monde n'est pas cigale parce que vivre des aides parce qu'on n'aime pas étiqueter des stylos c'est un peu "lège" non? Regarder de haut un clent qui lit ce que vous exécrez cela s'appelle de l'élitisme et vous avez bien fait de demissionner car il n'y a rien de plus désagréable qu'un conseiller de vente qui vous toise du haut de ses dîplômes et sa culture d'intello mal léché!
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2011
Leslie vient de terminer ses études et vient s'installer à Rennes auprès de son petit-ami. La vie semble lui sourire car peu de temps après elle décroche un emploi dans une grande surface culturelle pour travailler en tant que libraire. Dans cette BD, l'auteur nous livre tout son cheminement de l'enchantement des premiers temps après l'embauche jusqu'à sa toute récente démission. Et la BD est savoureuse d'anecdotes qui collent parfaitement à la situation des libraires. Pressés de vendre le livre comme n'importe quelle marchandise, nos vendeurs sont en fait exploités jusqu'à cette mémorable réplique d'un des chefs de rayon "moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses".
Effectivement, les conditions de travail paraissent assez pénibles : chacun pour soi dans son rayon mais tous endoctrinés pour faire du profit.

Les dessins épurés rendent bien justice à ces situations qui semblent plus que fidèles à la réalité. Je pense que en bon bibliophile qui se respecte, on envierait quiconque de travailler en librairie pour le plaisir de côtoyer des livres mais on se rend rapidement compte que le charme quasi désuet de la profession de libraire pâtit des exigences du marché. La majorité du temps est employée à la manutention et les conseils prodigués restent excessivement rares.
Désopilant par moment, j'ai apprécié cette BD qui est tout à fait réaliste et nous permet de plonger dans l'envers du décor.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai dévoré cette petite BD qui porte un regard critique sur le management, les relations employés-employeur, les relations entre collègues et les "clients". Je trouve que ces derniers sont relativement épargnés par l'auteur : pour ne pas froisser les éventuels acheteurs ? Pourtant, une remise en cause des comportements des clients seraient peut-être bienvenue car ce sont eux qui peuvent faire modifier les comportement des enseignes.
Au final, j'ai beaucoup apprécié cet ouvrage et j'aurai bien aimé en avoir quelques pages de plus !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2010
Un moment agréable à lire ce livre, un peu triste parfois mais sincère, j'ai aimé !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2010
Où comment une jeune femme arrivant à Rennes à la recherche du job idéal postule à un emploi dans une grande surface culturelle.

Le désenchantement commence très vite, car avant l'ouverture de la dite grande surface,
les employés s'acharnent à la préparation des cartons de livres, trier, classer, toujours
debout, et dans des conditions de travail plutôt difficile.

Et enfin le grand jour de l'ouverture arrive, et voilà notre jeune libraire qui enfin se
voit vivre un métier qui la passionne où elle va enfin utiliser ses compétences ;
n'a-t-elle pas été embauchée pour çà ?

Leslie Plée nous raconte aux travers de ses illustrations et du texte qui les accompagne,
l'autre côté du miroir d'une grande surface "culturelle" , qui fonctionne comme
toute grande surface où le rendement est le maître mot.....
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 2005 Leslie Plée décroche un poste de libraire dans "une grande surface de produits culturels" (Cultura pour ne pas la nommer) à Rennes. Mais la jeune diplômée va aller de désillusions en désillusions: Le poste n'a d'abord pas grand chose à voir avec les fonctions d'un libraire (elle étiquette des crayons à tour de bras ou nettoie les étagères avec du papier toilette). Les conditions de travail sont difficiles, les clients impatients et exigeants, et entre collègues c'est en général le règne du chacun pour soi. Quant aux cadres, issus d'écoles de commerce, ils pratiquent un management agressif et cynique, et considèrent que le livre est un produit de consommation comme les autres (Et là mon petit cœur de lectrice frémit).

Leslie Plée a choisi l'humour pour dénoncer une réalité sociale et culturelle révoltante, et elle rapporte avec une ironie grinçante des anecdotes plus ubuesques les unes que les autres. C'est souvent drôle bien sur, mais aussi touchant quand elle évoque son mal être et ses illusions sacrifiées sur l'autel du profit et de la bêtise. Écœurée, la jeune femme jettera finalement l'éponge au bout d'un an, et démissionnera pour se consacrer au dessin: A quelque chose malheur est bon!
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,95 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)