undrgrnd Cliquez ici Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire NEWNEEEW Early Bird Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
12
3,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pilote, Metal Hurlant, les Humanoides Associés, Philippe Druillet a été de toutes les aventures qui ont conduit la bande dessinée à sortir de son statut de passion pour adolescents attardés à celui de neuvième art à part entière. Aujourd'hui reconnu pour son oeuvre graphique, mais aussi pour ses peintures, sculptures et décors pour le théâtre ou la télévision, il aura été le premier dans son genre à voir son oeuvre vendue à Drouot. C'est dire si l'homme est une référence, au même titre qu'un Moebius, Bilal ou, ses grands héros, EP Jacobs et Hergé.

Pourtant, de l'homme en lui même, on ne savait pas grand chose. Du décès de Nicole, sa première épouse, qui éclaire d'un jour nouveau sa magistrale oeuvre inaugurale La Nuit, à son amour pour le Gers où il retourne régulièrement se ressourcer, de son enfance de petit fils de concierge dans le XVIème arrondissement de Paris à ses débuts anarchiques de dessinnateur, c'est l'histoire de sa vie qu'il a confié à David Alliot Ce dernier a d'ailleurs fidélement et magnifiquement su restituer la passion, la verve et le verbe fleuri du bonhomme. Point de départ de toute cette histoire, un secret honteusement gardé pendant des années, des parents collabos pendant la seconde guerre mondiale et qui fuiront pour Sigmaringen avant de gagner, miraculeusement, l'Espagne franquiste qui leur ouvrira les bras.

Si cette histoire tragique marque le livre de façon irrémédiable, il ne faudrait surtout pas croire qu'elle en est l'unique trame. Alccols, drogues, Mai 68, les journaux précités, mais aussi Gosciny, ou Dargaud, dans un portrait au vitriol, se croisent au fur et à mesure des pages. En collectionneur insatiable qu'il est Druillet collectionne maisons et délires. Le petit fils de la concierge est devenu un maître respectueusement admiré par ses pairs, toujours enthousiaste de rencontrer ses fans. S'il prédit, vers la fin du livre, qu'il ne lui reste qu'une dizaine d'années à vivre, espérons pour lui que le lourd secret dont il s'est libéré lui permettra de profiter pleinement de la reconnaissance immense d'un public chaque jour un peu plus nombreux.

CREW.KOOS
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 avril 2014
Confessions plus que biographie...
Ne faisant pas l'impasse sur ses addictions et ses chagrins DRUILLET raconte et se raconte : ses parents haïs , sa jeunesse, ses débuts, ses amis et sa réussite.
Il se livre dans un récit sincère et impudique, mais aussi narcissique et parfois teinté de jalousie envers son collègue GIRAUD/MOEBIUS. Le petit fils de concierge n'en revient pas de sa réussite et la fin vire un peu à l'autosatisfaction quand il s'émerveille "du talent" déployé pour la récente adaptation des ROIS MAUDITS.
Ceux dont l'adolescence a été marquée par la lecture de PILOTE et METAL HURLANT ne manqueront pas de retrouver un peu de ces années là dans cet autoportrait où figurent nombre de personnages emblématiques des années 60/70.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette biographie racontée à un tiers qui la retranscrit est un long cri de révolte. Révolte contre tout, contre ses parents collabos purs et durs condamnés à mort par contumace et dont le parcours "sale" pollue la vie de leur fils; contre la misère qui conduit sa grand-mère bien-aimée à être concierge; contre tout ce qui détient le pouvoir de nuire aux autres; contre l'intolérance... Je me demande si cette révolte a été engendrée par le rejet de sa famille ou si elle était innée. Tout ça chez un homme nanti du don de dessiner produit un grand dessinateur de BD qui vit sa vie à toute allure et dans l'exagération la plus totale avec alcool et drogue à l'appui mais aussi avec un grand amour magnifique. La perte de Nicole (morte à 30 ans d'un cancer) a laissé en lui une marque indélébile et probablement influencé pour toujours son art. Il y a aussi de grandes amitiés, des rencontres... Bref, ça se lit très vite et avec beaucoup d'intérêt.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2015
Philippe Druillet est un cador de la bande dessinée. Il a une carrière incroyable, il a connu les plus grands et ses œuvres font partie des plus grands chefs-d'œuvre de notre temps. Au travers de son ouvrage, Delirium, Philippe Druillet se met totalement à nu. Il nous dévoile sa vie du début à aujourd'hui, sa naissance dans une famille fasciste, son arrivée à l'école, ses difficultés à suivre les cours, ses rencontres, sa vie sexuelle comme sa vie professionnelle, etc. Philippe Druillet est une personne réellement passionnante à lire, autant ses BDs, et son univers déjanté, que son autobiographie, et sa vie, tout aussi déjantée que ses BDs. Druillet a eu une vie assez chargée, et plutôt variée. Tout d'abord photographe pour Midi-Minuit Fantastique auprès de Jean Boullet, il a aussi été comédien et est monté sur les planches, avant de se tourner totalement vers la BD et d'entrer chez Pilote, Metal Hurlant, etc. En plus de sa, Druillet est quelqu'un de passionnant à lire, et certainement encore plus à écouter. Il a une énorme culture, très influencé par le cinéma fantastique, la littérature SF, le comics, etc. Une personne qui aime H.P. Lovecraft ET Star Wars ne peut être que bonne ! Enfin bref, Delirium est un superbe ouvrage que je vous conseille vraiment de lire. Celui-ci a été écrit par David Alliot qui s'est chargé de retranscrire les dires de Philippe Druillet, et le travail mérite d'être découvert !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2014
J'ai lu ce bouquin quasiment d'une traite. De son enfance, dans une famille de collabos jusqu'à sa vie actuelle, en passant par son travail pour Pilote, Métal Hurlant, ses occasions manquées pour le cinéma, etc... Druillet se raconte sans faux-semblants avec la fougue d'écorché vif qui le caractérise.
Plus anecdotique (mais très intéressant pour moi), j'ai également appris dans quelles circonstances il avait été choisi par le groupe Yes pour dessiner la pochette de l'album "Going for the One", en 1976, et pourquoi nous avons eu droit à cette photo d'un type à poil devant des buildings à la place d'un dessin de Druillet, ce qui est vraiment dommage quand on y repense!...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2014
C'est l'émission 28 minutes sur Arte qui m'a décidé pour l'achat de ce livre. Je ne le regrette pas car il met bien en évidence la difficulté de se construire. D'autres meurs avant ....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une autobiographie de P. Druillet, auteur important de bandes dessinées, créateur notamment de la saga Lone Sloane.

Si l’épisode de sa prime jeunesse, avec la révélation de sa naissance dans une famille de collaborateurs de haut niveau, a fait les choux gras de sa promotion médiatique, le livre n’est pas centré sur cela. Il raconte de façon assez standard les grands épisodes de la vie privé et artistique de Druillet, depuis ses débuts difficiles de provincial, monté à Paris, jusqu’à sa consécration en tant qu’artiste international. A cet égard, après les autobiographies de Gir/Moebius et Gotlib, c’est un autre grand qui nous fait entrer dans l’histoire de la période faste de la BD française, celle des années 1970.

On ne s’étonnera pas que la, légère ( !), mégalomanie de Druillet l’amène à parler surtout de lui, de ses problèmes personnels et de couple, mais surtout de son génie précurseur. Le lecteur sera peut-être intéressé par le récit de frasques alcoolico-paradiso-artificielles gargantuesques, qui détruisent progressivement sa santé, mais probablement plus par l’étendue de son activité artistique, des deux cotés de l’Atlantique.

Le style, que l’écrivain avec lequel a travaillé Druillet, a souhaité conserver, est proche du langage parlé. Il illustre plutôt bien le caractère éruptif et incontrôlable du génie anticonformiste, qui de façon plutôt surprenante, se révèle très croyant.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2014
ouah, quelle vie ! Quel courage pour raconter cette vie, cette histoire. Cet homme est vraiment surprenant. A lire !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2014
J'ai acheté ce livre pensant qu'il ne traitait que sur l'histoire de ses parents en tant que collaborateurs un sujet qui m'interessait car c'est une période sombre de notre histoire .Mais ce livre parle un peu de ce sujet et surtout de la vie de l'auteur.
Si vous connaissez Philippe Druillet ,ce livre est un peu comme une autobiographie qui est interessante.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2014
Je me suis trompée sur le contenu : je pensais que l'auteur parlerait du passé de sa famile. Cependant j'ai lu avec plaisir car écrit d'une manière très drôle! Edition superbe! Je conseille le livre aux amateurs de bandes dessinées ce que je suis pas. par contre épatée par toutes les capacités de cet auteur dans divers "métiers"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,00 €
35,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici