Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 mai 2017
Toujours du bon Stephen King ! La patte du maître est toujours bien là !
A lire, à relire et ne pas louper les romans de Stephen King (si on aime ce genre d'écrivains) !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2014
Que suite !!! On retrouve du grand S. King ! j'ai adoré. Je dirais meme que la suite est mieux que Shinning. On y trouve tous les ingrédients de cet auteur avec une belle humanité, avec des clins d'œil à d'autres de ses romans (la ligne verte qd il stocke un cancer et le recrache... ) Je le recommande car on est dans la magie légendaire de cet auteur
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2017
Je le conseille fortement pour ceux qui on aimé shining car c'est vraiment une suite qui m'a dès le début accroché. Bref du Stephen King! L'histoire est vraiment accrocheuse du début jusqu'à la fin
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2014
désintégration de la cellule familiale à travers l’isolement, folie et alcoolisme, confrontation entre le bien et le mal et la violence qui en découle. Personne n'est fondamentalement bon ou mauvais. On a tous en nous une part de noirceur, des secrets de familles, et des fantômes enfermés dans un coin de notre tête.

Comme dans tous ses romans, Stephen King nous propose une radiographie de la société américaine, de l’Amérique la plus sombre, celle où il est possible de poster en simple colis des armes ou des médicaments puissants. Ecrit en anglais américain empreint d’expressions populaires, dans un style familier, parfois audacieux, " Quand il était sobre, c’était sobriété totale. Quand il picolait, il se cuitait à mort…"
Le talent de S.K. pour jouer avec nos nerfs s’est-il émoussé depuis "shining"?
Pas de terreur dans « Docteur Sleep », pas de chose effrayante inconnue que l’on pressent derrière la porte, celle-ci a été dévoilée avant que l’imagination n’ait eu à se manifester.

On est loin du roman d’horreur, avec cauchemars et répulsion, qui susciteraient le malaise.
Peu ou pas de frissons. Là, on est loin, très loin de l’atmosphère de « Shining ».

Stephen King se cantonne davantage au roman fantastique où les phénomènes paranormaux prédominent, télékinésie et principalement télépathie, avec un soupçon de vampirisme.
Jusqu’à un dénouement sans surprise.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y a longtemps que j'attendais la suite de "Shining" afin de savoir ce qu'était devenu le petit Danny Torrance.
Dans le même temps, j'avais très peur que l'histoire ne soit pas à la hauteur et que ce soit une pâle copie de l'original.
Et bien, je me trompais complètement.
Non seulement "Docteur Sleep" est un récit complètement différent de "Shining" mais en plus Stephen King, plus de 35 ans après, nous offre une suite de haut niveau.
Je ne vais pas vous raconter l'histoire qui s'étale sur plusieurs décennies mais sachez qu'après avoir traversé une très mauvaise passe avec l'alcool, Dan Torrance se pose enfin dans la petite ville de Frazier et s'inscrit aux alcooliques anonymes.
Il commence à travailler dans un petit parc d'attraction puis trouve un emploi véritable dans la maison de retraite Rivington.
Il devient, "Docteur Sleep".
Il a toujours "Le Don" ce qui lui permet de rentrer psychiquement en contact avec la petite Abra Stone qui est encore plus douée que lui.
Ils vont se heurter au Nœud Vrai et à son leader Rose Claque.
Une fantastique et terrifiante histoire commence !!!!
Alors que le livre de 1977 était un huit clos, celui-ci est exactement l'inverse.
Il faut noter que ce "Shining II" n'est pas la suite du film de Stanley Kubrick "que le maître de la terreur aimait en tant que spectateur mais n'appréciait pas en tant qu'adaptation fidèle de son oeuvre" mais bien de son roman et de l'excellente mini-série TV de Mick Garris sortie en 1997.
Il me parait évident que ce livre fera l'objet d'une adaptation cinématographique mais pour l'heure rien n'est encore décidé.
Ce roman qui a remporté le prix Bram Stoker 2013 m'a vraiment plu et se révèle passionnant de bout en bout.
Je le conseille aux lecteurs et aux fans du King sans hésitation.
N'attendez pas une éventuelle version ciné qui de toute façon ne pourra pas sortir avant au moins deux ans et lisez "Docteur Sleep" dès maintenant.
Le seul bémol est que la traduction n'est pas toujours au top.
Adanson Marco.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2017
un très grand king comme je les aiment, une histoire sincère, touchante et pas d'horreur, simplement de la para spycho ; un peu dans le thème des romans de dean koontz un ami de king, une superbe suite à ce petit garçon devenu grand. trés grand roman.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2017
Article parfait
correspond à la description
livré rapidement et bien emballé
acheter sans s'inquiéter
vendeur à recommandé, une valeur sûre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2016
Non!non!non et non!! Comment un pavé de 750pages aussi consternant peut il avoir une note moyenne aussi bonne!Jai la salle habitude de finir un livre quand je le commence et là ce fut un vrai calvaire.La première partie est pas mal à vrai dire où l'on voit dan torrance sautodetruire à lalcool pour échapper aux images atroces que lui projette son don mais franchement tout le reste cest du grand nimporte quoi ,une bande de pseudozombies aux pouvoirs variés pourchassent des enfants qui possedent le don pour pomper leur «vapeur»,ils circulent en caravane et portent des noms comme skunk,granpa flop ou andi la piquouse(rien que ces surnoms ridicules menervent).on dirait vraiment que stephen king a bien commencé son roman mais que se trouvant dans limpasse et voulant le terminer à tout prix il sest enfoncé toujours plus pronfondément dans la jungle de la grotesquerie.ajoutez à cela que l'héroïne est une petite fille qui na peur de rien et qui vient à bout des vilains mechants cela me rappelle la douloureuse expérience davoir regardé le film denis la malice.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu du Stephen King hormis le très bon 23/11/63. Et là encore une fois, c’est du lourd, voire du très bon King. Certes, on est dans ce qu’il y a peut-être de plus conventionnel dans l’univers ce cet auteur. On y retrouve un de ses thèmes favoris : le combat entre le bien et le mal.
Enfin les personnages ressemblent parfois à d’autres personnages de roman déjà rencontrés dans l’univers de Stephen King.
Mais en dépit de ce petit défaut (si toutefois l’on peut dire qu’il s’agit vraiment de défauts), cette histoire une fois commencée est impossible à lâcher.
On reconnaît la griffe du maître ! Le style est très visuel, bien enlevé et l’on y retrouve toute sa maitrise à travers le suspens qu’il parvient à instiller savamment tout au long de l’histoire.
Une fois encore des personnages profonds, attachants quelques soit leur camp. Avec bien entendu une trame fantastique comme seule sait le faire cet auteur hors norme.
Seul petit bémol, la fin à mon goût pas assez fouillée. Mais cela reste un bouquin génial pour ma part.

Au final, si vous êtes fan de Stephen King, vous pouvez acheter les yeux fermés ce livre. Enfin si vous avez peur d’être pénalisé parce que vous n’avez pas lu Shining, cela ne doit pas vous arrêtez parce qu' il y a suffisamment d’informations pour vous y retrouver.
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2017
Bonne nouvelle: nous retrouvons Danny Torrance. Comme pour la Charlie du roman épo/homonyme (Firestarter), on est plutôt intéressés par la perspective d'aller aux nouvelles.

Mauvaise nouvelle #1: 30 ans plus tard, Danny va mal, très mal
Mauvaise nouvelle #2 : King nous livre une suite à la sauce "Fléau" (version longue/remaniée/non expurgée) ou "Bazaar", c'est à dire avec des longueurs rédhibitoires et une tendance persistante à l'allégorie manichéenne. La grand-mère lettrée Concetta a tout de la Mère Abigail du Fléau (mais d'origine italienne cette fois pour éviter la vieille polémique du "Magic Negro" qu'on a pu avancer à propos de Mother Abigail, du John Coffey de "La Ligne Verte" ou du Dick Hallorann de..."Shining").

Dommage, car c'est une roman qui démarre très bien et, in extremis, se conclut joliment.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,90 €
7,90 €
9,90 €
8,90 €
7,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici