Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos nav_Renewed Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



le 11 août 2017
Livre très intéressant mais plusieurs passage sont répéter pour redire les mêmes choses. Sinon très intéressant et revigorant je conseille
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2017
Je cherchais un livre qui me fournirait des méthodes d’organisation, de tri, de simplification en générale et j’ai choisi celui-ci car j’ai entendu une femme dire à son ami que ce livre avait changé sa vie dans le magasin... Quelle déception !
Tout d’abord, je n’avais pas compris que ce livre s’adressait exclusivement aux femmes et si j’avais mieux lu la couverture je ne l’aurais pas acheté... C’est en effet louche en soi de considérer des méthodes de simplification genrées et ça pousse l’auteure à se concentrer sur des choses tristement féminines par culture mais qui n’ont aucun sens en soi : la beauté, l’élégance, la minceur, le maquillage, les sacs à main, le ménage... Quelle tristesse.
Comme si se transformer en fée du logie doublée d’une jolie poupée de décoration allait simplifier et améliorer notre vie.
C’est vraiment dommage car il y a bien quelques bons conseils en termes de tri et d’alimentation, mais il est difficile de la prendre au sérieux en ayant lu le reste de ses commentaires...

Quelques citations sont vraiment douloureuses à lire, en voici quelques exemples:
- " Des ongles au vernis écaillé, des vêtements trop serrés ou trop grands [etc...] peuvent gâcher une journée, un voyage, une rencontre." –> Surtout les filles, soyez superficielles et restez-le, vous pourriez rater une rencontre !
- "Faites un effort : vous le devez à vous-mêmes, à votre famille et aux autres." –> Pourtant cette phrase commençait bien, mais elle termine en désastre, on ne doit rien aux autres, surtout en termes d’apparence, nous ne sommes pas des objets de décoration, un corps sain est certes une base, mais pour nous, pas pour les autres.
- "Il est de notre devoir d’avoir une apparence propre et soignée." –> Un devoir, sérieusement ?
- "Une femme maquillée émet des ondes d’énergie positive."
- "(...) même moyennement doté par la nature, vous pouvez, avec une bonne connaissance de vous-mêmes, acquérir du charme." –> Sauvées ! Même les moches en fait ont un espoir de pouvoir remplir leur devoir d’élégance cher à notre société superficielle. Même si pour elle, ce n’est pas superficiel, “c’est une affaire de respect”. C'est encore pire de nier cette superficialité.
- "Grossir c'est mourir un peu." –> Et dire que des gens se battent au quotidien contre la grossophobie...
- "Grossir c'est dire adieu aux joies, c'est enlaidir et vieillir avant l'âge." –> Elle cite une revue féminine de 1948 sans aucune honte ! Vive l’apologie de la ménagère idéale des années d’après guerre.
- "En Asie, [la discipline] est comprise a priori comme un bienfait pour le corps, le mental et l’esprit." –> Elle pense que l’Asie se réduit au Japon... Vivent les clichés ! Qu’elle aille un peu dans les autres pays d’Asie aussi.
- Toute sa "liste suggestive d’affirmations" contient des perles...

Ca et les conseils non rationnels de multiplier le matériel de ménage si on vit sur plusieurs étages...

Vraiment une grosse déception et pourtant j’ai essayé de bien tout lire pour essayer de rentabiliser mon achat. Je ferai plus attention la prochaine fois ! Si vous ne vous retrouvez dans les citations au-dessus, ne l’achetez pas, sinon tentez l’aventure, après tout, il faut de tout pour faire un monde.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2005
dans notre société d'abondance, de trop de tout, ce livre est une véritable bouée de sauvetage pour vivre mieux, et surtout avoir une vision différente de la vie, loin des sirènes commerciales.
J'ai préféré la première partie qui concerne les conseils concernant la maison et les soins du corps, conseils qui invitent à la simplicité, à vider nos placards, pour nous rapprocher d'un style de vie zen, et pourtant très riche spirituellement.
0Commentaire| 41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2017
Après avoir lu plusieurs commentaires positifs, j'ai voulu savoir ce qui se cache derrière les ouvrages de Dominique Loreau. J'ai opté pour son best-seller "l'Art de la simplicité". Bon déjà d'entrée, dommage que l'ait aucun aperçu du sommaire (?), j'ai donc acheté le livre en ne sachant pas vers quoi je m'embarquais... et à l'ouverture du livre c'est la déception, limite le contenu est hors sujet.
Comme d'autres commentaires, je trouve aussi ce livre misogyne et sexiste : les répétitions sur l'importance d'être mince devient presque insultant... mais tout ça manque beaucoup d'expérience personnelle, d'expérience concrète. Qui est d'ailleurs Dominique Loreau ? On ne le sait pas et apparemment on ne le saura jamais. Dommage quand on se pose en donneuse de leçon !
Et quant à la conscience écologique ? Là aussi on n'y est pas. Exemple : il faudrait prendre un bain tous les soirs pour être heureux. J'ai cru à une blague. Mais plus généralement la partie salle de bain prend trop de place.
De manière générale, les idées sont décousues et parfois contradictoires. Exemple de contradiction : il faut faire du ménage de manière énergique, se mettre en tenue, bouger... mais si vous avez une maison à étage, prévoyez un kit de produits à chaque étage histoire de ne pas vous fatiguer...
En bref, je ne recommande pas ce livre que je trouve très creux, il existe mieux.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2015
J'avais bien aimé "l'art de l'essentiel", du même auteur, mais "l'art de la simplicité" est tout simplement ridicule et sexiste. Dominique Loreau s'adresse spécifiquement aux femmes et leur offre une série de conseils, ou plutôt d'injonctions, sur la manière dont elles doivent faire le ménage, se maquiller ou choisir leur sac à main (car toutes les femmes possèdent un sac à main, n'est-ce-pas ?)

Petit florilège de clichés :

"Le sac à main, votre univers" - "Votre sac fait partie de vous"
- "Votre sac à main doit être sans angles durs, qui tuent féminité et douceur" (quel est le rapport entre une forme et la féminité ?)
- "Il DOIT faire office d'accessoire de mode"

"Des bons vêtements, un maquillage soigné, envoient des ondes d'énergie positive - une femme devrait avant tout penser à sa santé, A SA BEAUTE, et à ses finances"
"Une femme maquillée émet des ondes d'énergie positive"
"Transformez votre salle de bains en véritable petit institut de beauté" (non ?)

On nous offre même des phrases à apprendre par coeur, à peine culpabilisantes :) :
- "Je ne peux pas mentir : mon corps trahit tout ce que j'ai mangé"
- "Je dois choisir entre finir mon assiette et être à l'aise dans mon pantalon"
- "Je ne fais pas de régime. Je mange peu, c'est tout"

Arrêtons-nous là... Je n'ai plus qu'à revendre ce livre.
77 commentaires| 73 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2011
Je m'étais fiée aux commentaires très élogieux mais c'est une grosse déception... Je ne vois aucun intérêt à ce livre qui n'est qu'une suite mal ficelée et illogique de remarques sur le fait de faire le vide autour de soi à tous les niveaux. Pas assez structuré à mon sens...
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2012
Je viens de refermer ce livre et je suis déçue. J'en avais beaucoup entendu parler et je pensais qu'il pourrait m'aider en cette période où j'ai du mal à donner une direction à ma vie. Il y a des choses que j'applique déjà (privilégier la qualité à la quantité , donner les vieux vêtements pour vider les placards)donc, pas grand'chose de neuf...Puis des choses que je trouve franchement irréalisables : manger la quantité d'un bol , jeûner , aller au restaurant pour discuter mais pas pour manger (?), dîner avec des amis mais refuser les graisses animales , tant pis si on ne mange pas la même chose que les autres... Tout ça me paraît assez extrémiste , anti- convivial et de nature à me faire déprimer plutôt qu'aller mieux...Mais c'est peut-être l'occidentale futile qui parle en moi . Et enfin ,le dernier chapitre sur le mental me paraît vraiment discutable surtout quand elle dit qu'il faut refouler les traumatismes et ne pas en parler alors que je pense que c'est au contraire la parole qui libère .
Voilà , ce livre ne m'a pas convaincue , j'en retirerai quelques idées concrètes (que je vais noter, comme le conseille l'auteur)mais j'aime trop la mode ,la gourmandise et les plaisirs de la vie pour vivre cette vie ascétique que nous propose l'auteur.
11 commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2008
je suis tombée par hasard sur ce livre et ma foi ce fut une très bonne surprise! le style est clair et précis à la fois, il y a pleins de bonnes idées à prendre et des vérités que l'on ne voit même plus tant nous sommes conditionnés à consommer toujours plus. certains chapitres m'ont néanmoins laissée perplexe mais dans l'ensemble c'est une très bonne introduction à la "zen attitude" : feng shui,méditation,estime de soi, spiritualité.. je conseille vivement
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2017
L'Art de la simplicité ou l'art de la ménagère des années 50's remaniée à la sauce Française-bourgeoise-coincée-fanduJapon. Rien que des "tu dois" et des "ceci doit-être comme ci", cela doit-être comme ça. Très déçue, moi qui m'intéresse au minimalisme, je me retrouve à lire une péteuse au style d'écriture insignifiant et pédant. Les personnes minimalistes anglophones sur youtube (les australiens notamment) sont bien plus enrichissantes et prolixes de conseils réalistes sur le sujet.Car non, un sac Kelly d'Hermès en vrai cuir clouté en dessous, pas trop carré, pas trop rond, doux mais pas fragile et doublé en je ne sais plus quoi n'est pas mon idéal de sac minimaliste."Faites un rituel d'une soirée vidéo avec un bol de grenades égrenées" : On trouve de tout sauf de la simplicité dans ce livre .
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2013
De nombreuses citations, issues de maîtres japonais, mais également de personnes d'autres cultures, montrent que la simplicité est une valeur universelle qui a séduit autant les japonais que les grecs et les romains, les bouddhistes comme les chrétiens, les anciens comme les modernes...

Le livre est séparé en 3 parties, qui ont ensuite fait l'objet d'un livre pour chacune d'entre elles, afin de développer davantage ce qui nous intéresse. La première concerne les biens matériels (de l'inutilité de posséder des objets en plusieurs exemplaires, de l'avantage à nettoyer une surface vide plutôt qu'envahie de bibelots...) la seconde concerne l'alimentation (la recherche du volume de nourriture qui nous suffit, réapprendre la faim pour manger avec plaisir, réapprendre la satiété pour savoir quand s'arrêter, redécouvrir les goûts et savourer pour faire durer le plaisir...), la troisième le mental (Mais là j'ai moins accroché).

Les enseignements et les philosophies décrites sont claires et permettent de comprendre les raisons pour lesquelles certaines personnes ont choisi ce mode de vie, et nous incline à y adhérer; par contre, les conseils prodigués sont extrémistes. Il est néanmoins possible de les adapter à ses goûts et besoins personnels... Par exemple, elle conseille de ne garder en cuisine qu'un nombre limité d'accessoires. En fouillant mes tiroirs, j'ai découvert que j'avais 2 ouvre-boîtes et 2 couteaux économes. Selon ses conseils je ne devrai n'en garder qu'un de chaque... Mais lorsque mon mari m'aide dans la cuisine, nous sommes 2 à éplucher. Et lorsque mon fils ainé, déjà adolescent, quittera la maison, il aura besoin d'un set de départ, contenant l'ouvre-boîte en double. J'ai donc de bonnes raisons de les garder! (Par contre, j'admets que je doive faire quelque chose pour les 3 tire-bouchons et les 4 aiguiseurs de couteaux).

De même, elle conseille de se débarrasser aussitôt (jeter, donner, vendre...) des objets encombrants. La méthode est dure et cruelle... J'ai choisi, pour les vêtements par exemple, d'en garder plus que ce qu'elle préconisait et de laisser l'usure et le temps faire leur oeuvre, de jeter au fur et à mesure...

Pour la partie concernant la nourriture, elle donne des conseils qui peuvent être du domaine de la diététique, auquel cas ils sont à prendre avec des pincettes, mais aussi d'autres concernant la façon de cuisiner et le choix des aliments qui relèvent finalement du bon sens, sur lesquels certains ont dit "ça va sans dire"; oui, mais ça va mieux en le disant. Consommer des fruits et légumes frais et de saison, mâcher longtemps avant d'avaler, limiter sel, sucre et graisse, préférer les céréales complètes aux céréales raffinées, privilégier le bio... Un point qui a fait réagir beaucoup de monde dans les commentaires précédents était le volume de nourriture à prendre par repas : elle se contente du volume d'un pamplemousse, qui tient dans un bol. Je me nourri ainsi depuis longtemps, et je vous assure que c'est faisable ! Ce qui m'étonne, c'est de voir que certaines personnes, à des repas de famille le dimanche par exemple, sont capables d'avaler 3 fois plus que moi, soit la quantité que je prends en une journée !

En ce qui concerne le mental, elle préconise de ne faire qu'une chose à la fois, de se concentrer dessus, de méditer de temps en temps, et de s'octroyer des plages de repos et de détente. Hélas, c'est un vaeu pieux ! Une vie de famille et un emploi à temps plein ne me permettent pas (encore) d'appliquer ces conseils !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)