undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

2,0 sur 5 étoiles
1
2,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:17,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 août 2013
Le titre est accrocheur mais le livre ressemble malheureusement davantage à de l'intox qu'à une projection honnête de ce qui pourrait se passer. Malgré l'intérêt de nombreux développements, il est truffé d'approximations (par exemple sur les bénéfices réels de la voiture électrique)et contient même des contre-vérités flagrantes, que chacun peut vérifier aisément s'il prend la peine de croiser les données citées dans le livre avec d'autres sources bien documentées.
Il en est ainsi notamment de la proportion de CO² que l'océan est capable de continuer à absorber. Il est parfaitement faux de prétendre, comme le fait A. Nicolas, que la moitié du CO² émis par les combustions à venir de carburants fossiles, sera retenue par l'océan. La réalité est en fait beaucoup plus complexe et la sensibilité des facteurs aux variations de paramètres est telle que personne ne peut à ce jour énoncer de prévisions sûres. Il est en effet tout-à-fait possible par exemple que certains puits de carbone deviennent à l'avenir des sources... Sans parler des évaluations de la quantité restante de carbone à brûler, qui sont loin d'être aussi convergentes que ce qu'annonce ce livre.
Or toute la démonstration de la fin de l'ouvrage, visant à baigner le lecteur dans une douce euphorie en minimisant les risques climatiques, repose en fait sur cette capacité d'absorption de l'océan. La "mise au point concise, rigoureuse et objective" annoncée par la quatrième de couverture devient ainsi un dangereux leurre qui risque de laisser croire que tout va bien au royaume du climat (même si l'auteur prend tout de même la peine de préciser qu'il "ne faut pas baisser la garde..." et se préparer à la pénurie énergétique). Attention donc à ne pas se laisser abuser!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)