undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Bijoux en or rose Cliquez ici

  • Courir
  • Commentaires client

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
35
4,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:13,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Autant le dire tout de suite, la présentation de l'éditeur n'a aucun intérêt...
Ce bouquin est un plaisir à lire, relire, et partager !

Je ne suis pas toujours passionnée par les effets de styles, mais j'avoue que là, le parti pris de phrases courtes et d'adjectifs correspond, de mon point de vue, totalemnt au monde de la course à pied !
Peu de phrases sur les souffrances du coureur à l'entraînement ou en course, mais suffisamment pour comprendre qu'à partir de rien, puis d'un syncrétisme de différentes méthodes d'entraînement, Emile avait mis au point la sienne, que l'on pourrait presque résumer ainsi : souffrir et souffrir encore, au quotidien, pour moins souffrir en course....
Emile justement, qui nous est d'autant plus proche de par l'usage de son prénom, le patronyme n'étant utilisé pour la première fois qu'au delà de la 80° page... Emile un gars comme les autres, un type simple, d'un milieu ouvrier, un gars intelligent et d'une curiosité insatiable, qui va se retrouver à courir comme d'autres vont aller à la mine, puis y prendre goût...Un sportif hors-norme qui va, de par la situation politique dont il dépend, faire une carrière hos-norme à plus d'un titre, les communistes le laissant rarement se frotter aux compétitions trop "capitalistes". Un type aussi qui sera instrumentalisé et manipulé tout au long de sa carrière, parfois à son corps défendant...
Nous faire comprendre tout cela en moins de 150 pages d'une prose limpide, chapeau bas monsieur Echenoz, et surtout, merci !!

Je n'ai pas pu me retenir, à plusieurs reprises, de lire à voix haute certains passages...

"Il y a des coureurs qui ont l'air de voler, d'autres qui ont l'air de danser, d'autres paraissent défiler, certains semblent avancer comme assis sur leurs jambes. Il y en a qui ont juste l'air d'aller le lus vite possible là où on vient de les appeler. Emile, rien de tout cela.
Emile on dirait qu'il creuse ou qu'il se creuse, comme en transe ou comme un terrassier. Loin des canons académiques et de tout souci d'élégance, Emile progresse de façon lourde, heurtée, torturée, tout en à coups. Il ne cache pas la violence de son effort qui se lit sur son visage crispé, tétanisé, grimaçant, continûment tordu par un rictus pénible à voir. [...]"
Le passage continue avec la description de sa tête et de ses bras, complètement à dreuze eux aussi.... Bref, tout est en vrac !
"sauf l'harmonie de ses jambes, qui mordent et mâchent la piste avec voracité."
Si vous avez déjà vu des images de Zatopek en course (comme récemment sur Arte) vous ne pouvez pas vous y tromper... c'est bien lui !

Bref, si ces quelques mots vous ont plu, courez le lire !! C'est une véritable merveille !
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2008
Je ne suis pas un fanatique d'Echenoz. Dans certains ouvrages, sa phrase funambule oubliait presque de conter une histoire. "Courrir" est un autre modèle. Une phrase courte, d'une simplicité calculée au millimètre (On ne se refait pas non plus), et une biographie sobre, avec le communisme en arrière fond. Un dosage parfait du coureur et de son époque. Une lecture facile. Du rythme. Voilà, c'est ça : il a trouvé le rythme qu'il fallait. Un Echenoz au mieux de sa forme.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
S'il était besoin d'un exemple pour démontrer ce qu'est la littérature, ce qu'est la force du style, ce court livre d'Echenoz pourrait être cité.
L'histoire est somme toute assez simple, presque banale et pour beaucoup d'entre nous, les plus vieux, déjà connue. Mais il suffit qu'un écrivain s'en empare, en fasse un roman, et voilà, que la magie opère. Voilà que l'on plonge dans ce récit avec délectation, que l'on se plaît à suivre avec enchantement les courses, les succès, les échecs, la gloire et l'oubli, la vie d'un grand sportif.
Bien sûr, on pourrait s'interroger sur ce qu'Echenoz a voulu démontrer, sur le message, la métaphore derrière autant de simplicité apparente. On pourrait y voir par exemple une formidable et subtile allégorie de la liberté. Ou bien on peut aussi tout simplement apprécier ce livre comme une histoire magnifiquement contée et se laisser bercer par le récit et l'imaginaire qu'il déclenche. Chacun choisira, mais dans tous les cas, vivra un très bon moment de lecture.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Incroyable histoire d’Emile Zatopek. J’adore lire des biographies des gens inimitables, brillants dans leurs domaines… et là, j’étais servie ! J’ai surement entendu parler de ce grand coureur, mais delà à s’imaginer à quoi ressemblait la vie d’un des plus grands des athlètes d'après la guerre dans un pays meurtri par la Guerre et surtout déviée par une idéologie (alors que je suis née pourtant dans un pays qui derrière le rideau de fer….). Où se trouvait la frontière entre le sport et l’idéologie ?… à l’époque, on ne parlait encore ni argent ni dopage...
J’ai vraiment aimé cette histoire, très courte et simple mais en même temps très émouvante et bouleversante. J’ai passé un très bon moment en écoutant l’interprétation de son auteur. Je le conseille vraiment !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2012
Par le passé, il m'est arrivé de m'ennuyer en lisant Echenoz. Etant moi-même pratiquant de course à pied, je me suis laissé tenté par "Courir".
Bluffé, oui ! Par l'histoire romanesque d'Emile Zatopek, sa passion pour la course, sa simplicité si naturelle, la façon dont le pouvoir communiste l'a embrigadé. Et conquis par le style de Jean Echenoz. Court, percutant et teinté d'humour, si bien qu'on ne voit pas les pages défiler... et que l'on se retrouve à la fin du livre avec cette légère frustration : mais pourquoi est-ce déjà terminé ?
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2008
Je viens de finir cet excellent texte de Jean Echenoz, "Courir".
Ce livre a de nombreuses qualités : positif, beaucoup d'humour, bien écrit, riche en faits historiques, facile à lire... De plus, Jean Echenoz synthétise avec brio des situations qui pourraient durer beaucoup plus et devenir aussi lassantes qu'une course à pied. Mais jamais il ne tombe dans la répétition.
Je ne peux que vous engager à lire ce livre, écrit dans un style libre, efficace et parfaitement maîtrisé. Voilà un livre que l'on aimerait voir doté d'un grand prix littéraire. Très grand bravo à l'auteur.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2016
Je lis Echenoz pour la première fois.
J'ai tout aimé, tout, et par dessus le marché, on a Zatopek! Quel adorable héros, quel homme et ce couple formé avec sa femme Dana qui vit encore....
Il y a écrit " Roman", mais ce n'en est pas un, ce doit être vrai, même dans les détails...Excellent travail, bravo monsieur Echenoz.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre m'a permis de découvrir une partie de la vie d'un grand athlète. Il retrace les événements de sa vie et j'ai eu plaisir à le lire. Toutefois, je pense que cela aurait pu être plus puissant et plus prenant. Le récit reste légèrement plat pour moi. Je conseille toutefois à ceux qui aiment la course de le lire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2014
un bouquin magnifique... à dévorer de toute urgence.
Le point de vue sportif sur cette époque et ce régime, cette façon de vivre la réussite et la victoire à travers la nation nous offre une vision pas vraiment glorieuse, mais à la gloire d'un incroyable athlète.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2013
Un style simple et sans fioriture qui nous fait découvrir la vie incroyable d'Emile Zatopek. Depuis la 2ème guerre mondiale jusqu'au printemps de Prague. Une carrière sous la pression du bloc communiste.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)