Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
23
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 janvier 2014
.. Poursuivant mon analyse, je trouve que l'hypocricie est de date récente; que ni Cortez découvrant Mexico du haut du grand téocalli, ni Pizarre devant Cuzco (encore moins Marco Polo devant Cambaluc) , ne protestent d'être les fourriers d'un ordre supérieur; qu'ils tuent; qu'ils pillent; qu'ils ont des casques, des lances, des cupidités; que les baveurs sont venus plus tard; que le grand responsable dans ce domaine est le pédantisme chrétien, pour avoir posé les équations malhonnêtes :
( christianisme=civilisation; panganisme=sauvagerie), d'où ne pouvaient que s'ensuivre d'abominables conséquences colonialistes et racistes, dont les victimes devraient être les Indiens, les Jaunes, les N7gres ....

.... Il faudrait d'abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l'abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu'il y a au Viêt-nam une tête coupée et un œil crevé et qu'en France on accepte, un Malgache supplicié et qu'en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une égression universelle qui s'opère, une gangrène qui s'installe, un foyer d'infection qui s'étend et qu'au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées, de tous ces prisonniers ficelés et "interrogés", de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a un poison instillé dans les veines de l'Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l'ensauvagement du continent

....(…) il vaudrait la peine (…) de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXe siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore,(…) et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation de l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les N7gres d’Afriques

Aimé CÉSAIRE,
extrait du livre
Discours sur le colonialisme.
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2017
Article conforme a la désignation, je recommande pour les jeunes lycéens en court de préparation du bac produit très intéressent
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2006
Cet livre est une dissection très précise sur la tâche des européens dans l'Afrique. C'est une sauvage dénonce à la présumée superiorité de la culture occidentale par rapport des autres cultures non-occidentales. Lecture très vite et agile. On doit réfléchir sur le sujet.
11 commentaire| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2016
Un tout autre regard sur les "bienfaits" du colonialisme, par un grand homme de lettre, qui en politique a compris qu'il faut "jouer le jeu" face à ceux qui rusent avec les principes qu'ils ont édictés, et qu'ils n'appliquent qu'en fonction de seuls intérêts.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2013
Cet essai de Césaire doit entrer dans la bibliothèque de tout(e) honnête homme (femme), au sens où l'entendait le XVIIe siècle, et pas seulement dans celle des descendants d'esclaves et de colonisés...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Aimé Césaire révisionniste et raciste :

"Oui, il vaudrait la peine d'étudier, cliniquement dans le détail, les démarches d'Hitler et de l'hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XX° siècle qu'il porte en lui un Hitler qui s'ignore, qu'Hitler l'habite, qu'Hitler est son démon, que s'il le vitupère c'est par manque de logique, et qu'au fond, ce qu'il ne pardonne pas à Hitler, ce n'est pas le crime en soi, le crime contre l'homme, ce n'est pas l'humiliation de l'homme en soi, c'est le crime contre l'homme blanc, c'est l'humiliation de l'homme blanc, et d'avoir appliqué à l'Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu'ici que les Arabes d'Algérie, les coolies de l'Inde et les nègres d'Afrique" (p.13-14)

Aimé Césaire révisionniste (suite) idéologue :

"Entre le colonisateur et colonisé, il n'y a de place que pour la corvée, l'intimidation, la pression, la police, le vol, le viol, les cultures obligatoires, le mépris, la méfiance, la morgue, la suffisance, la muflerie, des élites décérébrées, des masses avilies" (p.23)

Aimé Césaire révisionniste, utopiste, délirant :

"Pour ma part, je fais l'apologie systématique des civilisations para-européennes. (...) C'étaient des sociétés communautaires, jamais de tous pour quelques-uns.
C'étaient des sociétés pas seulement anté-capitalistes, comme on l'a dit, mais aussi anti-capitalistes.
C'étaient des sociétés démocratiques, toujours.
C'étaient des sociétés coopératives, des sociétés fraternelles". (p.25)

A l'appui de cette diatribe anti-colonialiste, l'auteur cite parfois à propos, parfois en déformant grossièrement, les écrits de gens inconnus, soigneusement sélectionnés pour leur imbécilité (qui fait l'unanimité) qu'il généralise avec la plus totale mauvaise foi totalitaire.

Cet ouvrage est immonde, mensonger. Je n'excuse pas la souffrance de l'auteur solidaire de celles des esclaves (qui ne saurait la partager ?). Ce qui me révolte en revanche, c'est la manipulation de l'Histoire, sa falsification, sa récupération pour défendre une thèse de quelque nature que ce soit, pour se poser en victime héroïsée.

Eloge de la Négritude : allez en parler aux Hutus, Tutsies, aux chrétiens soudanais, aux populations du Sierra Leone, etc. Mais quelle simplification ! quelle réduction minimaliste idéologique, racialiste !

Quels mensonges aussi par omission.

Aimé Césaire (et son apparent disciple Claude Ribbe) aurait été bien "surpris" par les travaux de recherche scientifique de l'historien Olivier Pétré-Grenouillau exposés dans son excellent et courageux ouvrage "Les traites négrières : Essai d'histoire globale" et quelques uns des faits irréprochables :

1/ Sur trois siècles, 11 millions de noirs furent déportés par les occidentaux (blancs) - chiffre à mettre au regard des 17 millions de noirs victimes de la traite des arabes;

2/ "Dans la partie française de Saint Domingue, à la veille de la Révolution française, un quart des esclaves était possédé par des hommes libres de couleur";

3/ l'Afrique Noire n'a pas été seulement victime de la traite, elle a été l'un de ses principaux acteurs.

Il aurait également suffoqué de lire le remarquable livre "Pour en finir avec la repentance coloniale" par Daniel Lefeuvre.

Bien évidemment, la thèse défendue par Césaire est d'une tout autre nature (cf. les citations de mon commentaire).

Comment un tel auteur, adepte violent du Mensonge, ait pu entrer au Panthéon est un mystère pour moi. Comment peut-il côtoyer Jean Moulin, ce héros de la Résistance française, l'un des tout premiers résistants, qui, parce qu'il refusa de cautionner un texte allemand raciste, mensonger, contre les troupes noires, subit, en juin 1940, la torture ?

Révoltons-nous contre les racistes !
3333 commentaires| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2008
très beau texte d'accusation mais aussi de combat sur les notions de libertés et égalités face à un passé français qui a laissé des traces...
11 commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2016
Aimé Césaire nous expose ses ressentiments sur la colonisation et ses dérives et conséquences sur les peuples opprimés.
A travers ses discours, le poète Martiniquais nous appelle à la dignité, la mémoire, la connaissance de soi et des autres afin que nous vivions tous ensemble de façon harmonieuse. Aimé Césaire prêche la bonne parole : il n'est ni dans l'extrémisme ni dans l'universalisme à tout va.
Chaque peuple a sa singularité (du fait de son histoire, de sa culture...). Il faut aussi bien noter que les peuples anciennement colonisés ont beaucoup souffert de l'invasion des occidentaux (particulièrement des européens). Et il faut en tenir compte pour ainsi comprendre les comportements des uns comme des autres ; et tendre enfin vers l'amitié des peuples.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2014
negrier colonialiste europeen, tiens toi droit pour pas un mais deux sous, esclave lève t oi et prend ton fardeau!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2010
Un livre qui nous amène à réfléchir, à nous poser des questions sur notre histoire, sur l'interprétation que l'on en fait aujourd'hui, sur celle que les médias ou nos hommes politiques, et parmi eux notre Président, en font. Un ouvrage qui nous permet aussi de mettre le discours de Dakar en perspective.
11 commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici