undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
465
3,8 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:16,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 janvier 2014
LA LISTE DE MES ENVIES (Grégoire Delacourt)

Il est important de n'offrir que ce qui tient à coeur. Alors ce livre que je venais d'acheter, je l'ai offert à un ami très cher avant même de le lire. Parce que je sentais que c'était un beau livre, plein de sens et de profondeur.

Je ne le lis qu'aujourd'hui...
Je mesure aujourd'hui combien, oh oui !, c'est un livre magnifique. Une dose de bonheur pour 6 euros, 184 pages d'un roman qui n'est en fait que la vie, notre vie à tous avec nos envies, nos peurs, nos bonheurs simples, nos douleurs enfouies mais la vie toujours et encore.
Des mots légers et faciles qui font rire et pleurer tant ils sonnent juste. Une lecture qui bouleverse au plus profond car il y a forcément un peu de nous quelque part dans la vie de Jocelyne, dans Jocelyn, dans les enfants qui ont grandi, dans les parents qui sont partis, qui ont vieillis.
Une histoire simple qui ramène aux vraies valeurs, à ce qui fait que la vie est belle même si elle peut aussi faire mal, très mal.

Pour finir je citerais juste quelques phrases de la postface de l'auteur, des phrases qui font écho à ce que je pense depuis fort longtemps
"J'aime penser qu'un livre peut changer des morceaux de vie, des bouts de phrases ; faire prendre des chemins de hasard.
Cette histoire est un succès, c'est à dire un formidable accident : une rencontre a eu lieu. Combien de personnes, combien de choses se ratent-elles chaque jour. A une seconde près. Une seconde d'inattention"

Lisez ce livre, laissez le vous guider sur des chemins de hasard et soyez attentif à chaque seconde de votre vie présente, c'est là qu'est votre bonheur.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2013
J'écris rarement des commentaries sur les livres que je lis mais franchement , La liste de mes envies est un petit bijou. Cette histoire mérite cinq étoiles car elle est drôle, inattendue et pleine de vérités. J'adorerais avoir Jocelyne comme copine car elle me rappellerait ce qui est vraiment important dans la vie. Je le conseille à tous ceux qui ont tendance à l'oublier. Je l'ai lu d'un trait dans un avion mais j'aurais du faire durer le plaisir et le savourer petit à petit. Ma phrase favorite : " Le bonheur c'est de continuer à désirer ce que l'on possède déjà".
0Commentaire| 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Canevas d'une femme bouleversante

Jocelyne Guerbette, 47 ans, dite Jo, mène une vie simple à Arras. Un quotidien ponctué de petits bonheurs glanés entre son travail à la mercerie, son blog dixdoigtsdor, sa vie de couple, ses enfants devenus grands, les potins du coin échangés avec ses amies du salon de coiffure. Jusqu'à ce jour où une nouvelle susceptible de bouleverser son existence tombe : elle gagne à l'Euro Millions. Une somme mirobolante. De quoi s'acheter et offrir tant de choses ! Liste de ses besoins, de ses envies, de ses folies, une fois ces trois listes dressées, quels choix opérer? Dépenser tout ou partie de cet argent pour exaucer ses rêves ? Mais exauce t-on ses rêves les plus chers avec de l'argent? Le bonheur, le temps, l'amour, la confiance, la présence, tout ce qui nous est essentiel s'achète t-il seulement...?

Avec une sensibilité à fleur de plume, un style d'une extraordinaire épure, Grégoire Delacourt nous entraine dans le sillage de Jocelyne. Une femme bouleversante, que l'on suit de fil en aiguille avec une indicible émotion. Pas de patron tout tracé dans ce roman qui à l'image de la vie, n'est que rebondissements. Pas de broderie ni de dentelle inutile, pas plus que de galons ni de rubans. Non, Jo la mercière d'Arras, a l'étoffe d'une femme ancrée dans le réel, authentique, humaine, courageuse. Une femme qui décide de devenir actrice de sa vie, qui fait le choix d'être à un moment où l'argent lui permet d'avoir. Une femme aimante que l'on ne peut qu'aimer. Et à travers elle, au point de croix, l'auteur réalise pour nous un sublime canevas : celui d'un hommage vibrant aux femmes.

« Il n'y a que dans les livres qu'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilénies et au bout d'une phrase, se retrouver soudain au bout du monde » (P.35). Si vous souhaitez vous évader dans un monde de douceur, de bienveillance, de sensibilité, de générosité, si vous avez envie de découvrir l'univers de Jo, cette femme d'une si grande noblesse de coeur et d 'âme, alors n'hésitez pas. N'hésitez plus. Ajoutez en tête de la liste de VOS envies, celle de vous ruer sur l'éblouissant roman de Grégoire Delacourt !

P. 101 : « Être riche, c'est voir tout ce qui est laid puisqu'on a l'arrogance de penser qu'on peut changer les choses. Qu'il suffit de payer pour ça. »
22 commentaires| 142 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2013
du premier mot au dernier, ce livre est magnifique. Bien conté. Cette femme est tellement pure dans ses sentiments ; finalement, elle a peur de tout gâcher si elle révèle son secret. Comment ne pas sortir anéantie d'une pareille trahison ? Je pense que seuls les êtres trahis par l'autre comprendront la portée de ce livre et cette phrase magnifique "maintenant, je suis aimée mais je n'aime plus"; J'avais choisi ce livre sur les conseils d'une amie et je ne le regrette pas. A conseiller.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2012
Depuis le merveilleux La tête en friche et aussi l'excellent Les enfants de la dunoise, je n'avais pas été touchée par une histoire si juste, humainement parlant. C'est un vrai bon roman de société où on retrouve des scènes vécues, soit par soi même, soit par des proches. Un joli relief très bien écrit d'une vie comme on en croise . Une très belle écriture. En revanche, il est certainement un peu "cliché" de dire que finalement le désir de possession dégrade tout. C'est pourquoi après réflexion, ma préférence va tout de même à Les enfants de la dunoise et à La tête en friche
0Commentaire| 39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2012
Conseillé par plusieurs personnes, je me suis plongée dans la lecture de ce succès ""littéraire"" (les guillemets ne sont pas de trop ...), vendu comme, je cite : "un beau livre, avec une belle morale à la fin", quelle déception ! Le début est du déjà-lu / archi déjà-vu, mais encore y a t-il un brin de gaieté. Malheureusement, un rebondissement complètement invraisemblable intervient (enfin!) et gâche le reste du livre, le rendant glauque au possible. L'héroïne change de personnalité d'une façon incohérente (déjà qu'elle n'en avait pas beaucoup avant ... de cohérence, et de personnalité ! :p), l'histoire est surprenante de noirceur. On pourrait se dire : "si seulement le style pouvait sauver ce torchon !" Mais non, pour l'écriture, il faudra repasser aussi... Bref, aucun plaisir dans ce livre.
Quelle est cette "morale" dont j'ai entendu parler ? Où se cache t-elle ? Je la cherche encore pour ma part. A croire que certains n'ont pas lu la fin !! Garder sa vie même si elle ne nous convient pas, est-ce cela que l'on veut nous dire ? (l'héroïne qui passe son temps à se plaindre que sa vie n'est pas comme elle l'avait rêvé, mais qui s'autopersuade "c'est pas grave, allez, je reste avec mon mari qui est alcoolique, qui est violent, mais attachant dans le fond, je l'aime un peu quand même..."AHEM.) Puisque la fin est triste, l'héroïne ayant perdu toute joie de vivre, j'ai envie de dire que la morale est : ne lisez pas ce livre ! Dans ce genre de lecture facile, évitez celui-là, et lisez plutôt du Schmitt ou du Gavalda, qui eux ne se prennent pas la tête, et font de belles morales, à mon sens ...
11 commentaire| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2012
J'ai acheté ce livre, victime de sa pub, et des commentaires élogieux, j'ai été très déçue. Histoire invraissemblable, personnages irréalistes, philosophie de bistrot, incohérences, et aucun style. Vite lu, vite oublié, heureusement.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2013
Grand succès de librairie, j'étais impatiente de lire ce livre.
Eh bien, je suis extrêmement déçue : écriture plate, style quelconque.
Le sujet de départ était pourtant original : une femme gagne le gros lot à l'Euromillions, ne le dit à personne (pas même son mari...) et va nous dresser la liste de ses envies.
Et là, elle a envie d'une lampe pour la table de l'entrée, d'un portemanteau, de poêles, d'un économe....Cela sent la bonne ménagère de moins de 50 ans...
Personnellement, mes envies dépasseraient largement ces broutilles (je me suis interrogée avant d'écrire mon commentaire : à savoir, est-ce que cette femme est normale ou est-ce moi qui ne le suis pas dans mes rêves les plus fous de victoire au Loto ?)
Un conseil : au lieu d'acheter ce livre, jouez au Loto!!! Si vous gagnez, vous pourrez ainsi dresser la liste de vos envies et vous faire plaisir!!!
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2014
C'est un roman qui se lit... très facilement. Idéal à bouquiner à la plage.

Je ne le trouve pas transcendant, mais il est agréable. Le style est intéressant car au début, on a l'impression que se constituent les divers plans d'un film, l'écriture est sans fioriture, très directe, très simple. Je reprocherais pourtant quelques redondances. Et une fin qui me laisse sur ma faim.

C'est l'histoire de Jo, Jocelyne Guerbette, une femme plutôt en rondeur, qui a priori n'a rien d'enviable, qui vit une vie très simple aux côtés de Jo son mari (Jocelyn Guerbette, oui pas très original mais pas gratuit). Elle travaille dans une mercerie et son blog "dixdoigtsdor" rencontre un succès indéniable auprès des fans de tissus.
Cette vie quelconque va basculer le jour où Jo (Jocelyne) gagne des millions au loto.

Elle, qui observait ses collègues de la mercerie échafauder des plans dans l'hypothèse de gagner au loto, se voit remettre un chèque de plusieurs millions, qu'elle décide de cacher dans une chaussure avant de savoir comment utiliser tout cet argent. Elle, qui menait une vie si tranquille, sans incidence, va être amenée se poser la question de se qui la rendrait heureuse... au final, ce sont des choses communes et très accessibles mais qu'elle avait mis sur liste d'attente, qui vont se retrouver sur "la liste de ses envies" comme par exemple, enfin changer son électroménager. Et ce qui lui ferait également plaisir c'est éventuellement de faire rêver son entourage : payer un voyage à Londres à une amie, une Cayenne à son mari...

Mais au bout du compte, pour quoi faire? Qu'est ce que tout cela lui apportera de plus ?

Pleine d'humanité et de raison, elle savoure les moments de bonheur simple qu'elle partage avec son entourage. Et garde le secret de son gain. Jusqu'au jour où ...

Je ne vous en dis pas plus.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2012
Voici un livre décidément bien creux, comme ses personnages. Trop superficiels, trop artificiels, sans grande saveur. Le genre de livre dont on s'étonne du succès a posteriori. Car c'est bien l'écho de son succès qui m'a conduit à lui avec des attentes inévitablement (trop) élevées.

Or l'histoire, ou plutôt la façon dont elle est traitée, m'a laissé pour le moins indifférent. D'où déception. D'où deux étoiles (j'anticipe un peu sur ce qui sera sans doute mon sentiment final : venant de finir le livre, je serais plus enclin dans l'immédiat à lui infliger une unique étoile, synonyme de médiocrité absolue). D'où, enfin, commentaire peu flatteur (mais sincère).

L'histoire : un assemblage trop grossier de clichés, de raccourcis, d'invraisemblances.

Il faudrait ne pas avoir vécu et surtout n'avoir rien lu pour trouver une qualité distinctive et novatrice à ce récit. Les quelques originalités de forme (l'inclusion de la fameuse "liste" notamment, concept très mal exploité) le desservent d'ailleurs à mon sens tant leur apport est au final anecdotique et ne fait qu'illustrer les faiblesses de l'ensemble.

Amateurs de lectures faciles, rassurez-vous : l'auteur vous prend par la main, vous saurez quand il faudra sourire, quand il faudra s'attendrir, quand il faudra pleurer, quand il faudra être excité, réjoui, révolté etc. Oui, oui, toutes les grandes émotions humaines sont conviées mais les faiblesses stylistiques et le manque général de subtilité ne permettront pas forcément à tout le monde de s'y abandonner.

A la base de ce récit, pourtant, quelques évènements exceptionnels, à commencer par ce gain fabuleux à l'Euromillions®, susceptible de bouleverser la vie de gens prétendument ordinaires, prétexte à les observer, projetés dans ces circonstances extraordinaires. Quand l'argent n'est plus un problème, il reste tout le reste. On se pose des questions, on réfléchit à sa vie, à ce qu'on veut vraiment. On se remet en cause. On fait des choses bizarres. On aurait pu s'attendre à du savoureux. Alors pourquoi se retrouve-t-on avec de l'insipide ? POURQUOI ?!

Recourir à l'extraordinaire, à l'improbable, au pas banal pour plonger le lecteur dans un contexte qui lui est inconnu et, partant, qui est susceptible d'exciter sa curiosité, le procédé n'est pas en soi condamnable : cela fait partie des libertés et des plaisirs qu'offre la fiction. Mais ce recours se fait ici bien trop systématique. La qualité d'observation, la qualité d'analyse, en définitive la qualité d'écriture n'est pas à la hauteur des circonstances. L'intérêt hypothétique du livre repose trop lourdement sur quelques évènements versant volontiers dans le spectaculaire, le dramatique ou, horreur, dans le pathétique (succès professionnel douteux, mais aussi décès, morts, trépas et autres tragédies gratuites finalement moins déstabilisantes que le fait de devenir millionnaire du jour au lendemain). Et en dehors de ces évènements savamment semés toutes les 10 ou 20 pages, partout on sombre dans la banalité, le convenu, le déjà-vu, le aussitôt-lu-déjà-oublié.

D'une idée de départ intrigante, potentiellement réjouissante, on se retrouve face à un abus caractéristique de liberté artistique, à un flagrant délit de facilité de la part de l'auteur. Toutes les grosses ficelles et les bons sentiments sont autorisés.

Moi qui m'attendait à une réflexion profonde sur le sens de la vie...

C'est peut-être sur Jocelyne, principale narratrice de sa propre vie et accessoirement mercière de son état mais pas écrivaine, qu'il faut jeter le tort. Mais alors il ne fallait pas lui laisser la plume à cette grosse bavarde, chacun son métier à la fin !

C'est qu'il a fallu payer pour lire ce qu'elle avait à dire... et le lecteur aime en avoir pour son argent.

Eh bien autant être clair : ce que vous lirez ici, vous le lirez aussi ailleurs si vous vous donnez la peine de chercher un peu. C'est ce que produisent bien des auteurs (même amateurs) qui travaillent à faire de la littérature sans y parvenir tout à fait (sans pour autant être totalement dénués de talent non plus, hein). Peut-être cet auteur-ci est-il meilleur que d'autres, sans doute même, mais ça reste pour ma part très insuffisant : à l'heure d'Internet, on trouve plus sincère, plus touchant, plus fin, plus pertinent et mieux écrit sur de simples blogs anonymes...

Je souhaite (par pure bonté d'âme) le même succès commercial à l'adaptation cinématographique prochaine du livre mais je déconseille ce dernier aux lecteurs un peu aguerris et exigeants : important risque de déception au tournant.

Pour ceux qui seraient malgré tout tentés et qui ont le divertissement facile (il s'agit après tout d'une lecture légère et rapide), tournez-vous de préférence vers la version poche quand elle sera disponible ou mieux, empruntez-le à un ami : en toute logique, il ne lui manquera pas.
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici