Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



le 14 octobre 2013
Il y a des livres qu'on adore et d'autres qu'on déteste. Il y a des livres qui nous laissent indifférent et d'autres qui nous marquent.
"A la poursuite du bonheur" entre dans cette dernière catégorie. Dire que j'ai adoré ce livre est encore loin de la vérité. Dommage qu'on ne puisse pas mettre plus d'étoiles.
Avec ce roman, on suit l'histoire de Sara , sa famille, ses amours, son travail... Mais cette histoire entre dans l'Histoire des Etats-Unis, durant une période sombre (la chasse des communistes), période assez méconnue en France.
Au cours de la lecture, je suis passée par toutes les émotions (du rire aux larmes). J'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce roman, même à la fin.
A la fin de ma lecture, j'ai su que ce livre ferai parti de mon top 5. Je ne suis pas prête d'oublier l'histoire, même si je ne la relis pas pendant quelques années.
Les +: lire une magnifique histoire.
Les -: malgré le nombre de pages, on a envie qu'il y en ait plus!!!
En conclusion, je conseille vivement ce livre!!!
7 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 19 décembre 2017
j'avais un préjugé sur cet auteur à succès , a présent je compte en lire d'autres..je n'avais pas envie de le lâcher ...
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 2 mai 2011
Kate enterre sa mère aujourd'hui. En compagnie de sa tante Meg au franc-parler redoutable, en compagnie de son frère Charlie, qui a fait le déplacement à la surprise générale alors qu'il ne parlait plus à sa mère depuis 15 ans et avait refusé de venir la voir pendant les derniers temps de sa maladie. En compagnie de son fils, Ethan, et de son ex-mari, Matt. Et en compagnie d'une femme qu'elle voit pour la première fois et qui l'intrigue profondément. Elle ne sait pas encore que cette femme a joué un rôle important dans son passé, rôle qu'elle tient à présent à lui révéler. Et c'est sa vie entière que Sara va livrer à Kate à travers les pages d'un manuscrit, une vie passionnante et passionnée, une vie vouée à la poursuite du bonheur, d'un bonheur inaccessible.

J'ai vraiment dévoré ce copieux roman (presque 800 pages en poche) avec avidité et gourmandise, prise au piège par la personnalité des protagonistes, Sara en tête, bien sûr, mais aussi Kate, Meg, Jack, Eric ... et par leurs histoires. Plus d'un demi-siècle d'histoire américaine défile sous nos yeux à travers cette histoire, avec son puritanisme et ses rêves, sa terrible période de MacCarthysme (dont à ma grande honte j'ignorais à peu près tout ...), ses success story et ses descentes aux enfers ... J'ai été happée par cette histoire, cette histoire d'amour, de haine, de pardon et d'impossible rédemption ... certainement pas le livre le plus drôle que j'ai lu cette année, mais un énorme coup de coeur !
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 8 août 2010
Le roman est léger, une légèreté à la mesure de l'insoutenable devoir de renoncer à l'amour de sa vie sous le coup des facteurs sociaux. Il est violent de dire adieu quand on veut rester. Il est douloureux de rire quand on veut pleurer. Il est ardu de fermer les yeux quand on veut voir. Mais le plus terrible est de devoir oublier quand on veut aimer...
Ce roman évoque l'Amour, un coup de foudre qui n'est pas passionnel, qui n'est pas la rencontre de deux névroses, mais bien la rencontre de deux êtres faits pour être 1 ensemble et 1 chacun. Il évoque aussi que l'Amour n'a pas de sexe. C'est évident aujourd'hui. Cela l'était moins dans les années 50 ...
Ce roman évoque la Famille, avoir des enfants, pouvoir en faire ... Un pouvoir qui n'est pas donné à tous, un pouvoir sur lequel la médecine avait peu de connaissances dans les années 50 ...
Et ce roman évoque la rencontre de la Famille et de l'Amour : comment faire durer la première quand le second se termine ? Les personnages de ce roman, qui se déroule en plein Maccarthysme, sont tenus par les conventions sociales de l'époque : la femme n'est pas l'égale de l'homme, l'homosexuel n'est pas l'égal de l'hétérosexuel, l'adultère n'est pas l'égal de la séparation, le divorce n'est pas l'égal du mariage, le devoir n'est pas l'égal du courage ...
Aujourd'hui - soyons heureux de vivre au XXIè siècle ..., divorcer c'est dire oui au mariage d'amour, dire oui à l'amour c'est assumer sa dimension personnelle, vivre aujourd'hui finalement c'est ne plus être à l'abri des conventions sociales pour cacher son manque de courage personnel ...
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 mars 2009
Roman pour dame, mais pas que... !
C'est d'une histoire d'amour qu'il s'agit, histoire clairsemée de bonheurs, de désespoirs, de haines, de retrouvailles, de tous ces ingrédients qui font les grandes histoires d'amour. Pêchant de temps en temps dans des dialogues « roman à l'eau de rose », l'ensemble de l'histoire est malgré cela passionnante. L'héroïne, Sara, est touchante et attachante. C'est à travers ses yeux qu'on découvre les autres personnages : le seul grand amour de sa vie, Jack Malone, mais aussi son seul et unique frère, Eric, qui est tout pour elle, Dorothy, la femme de Jack et de nombreux autres personnages. Tout cela se déroule sur fond de Maccarthysme et Eric, sympathisant dans sa jeunesse aux thèses communistes, de surcroît homosexuel dans une américaine ultra-puritaine des années 50, fera les frais de cette chasse aux sorcières.
Douglas Kennedy nous plonge dans cette Amérique qui se cherche, sans concession pour elle. On le sait, il est anti républicain et nous le fait savoir à travers son dégoût pour cette Amérique là.
Comme souvent dans son oeuvre, les personnages baignent dans la littérature. En général, le héros de Kennedy est soit écrivain, journaliste, scénariste, il aime le cinéma et l'alcool. Les ingrédients de base chez Kennedy sont présents ici. Le pavé de plus de 700 pages se lit très facilement, comme toujours et on se met très vite dans la peau de l'héroïne. Comme l'on dit aujourd'hui dans les bonnes critiques, on a de l'empathie.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 septembre 2014
Tous les personnages, une galerie impressionnante, cherchent à vivre intensément. Les deux héros, Sara Smythe et Jack Malone, journaliste envoyé en Europe vivent une extraordinaire histoire d'amour, et pour Jack un peu plus tard une double vie.
Le décor c'est Manhattan, avec son luxe, sa vie facile, l'argent et l'alcool coulent à flot.
Ce microcosme new-yorkais dérange souvent. Le frère de Sara vit d'une manière assez marginale et sans retenue.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 18 août 2009
C'est une fresque romanesque qu'on ne se lasse pas de lire. Je dirais même qu'heureusement qu'il y a 774 pages, ça nous donne de quoi nous mettre sous la dent !
J'ai donc adoré cette histoire.
Ce livre est destiné plus aux femmes de tous les âges je dirais, mais pourquoi pas aux hommes, s'ils aiment le romantisme et les histoires d'amour.
L'histoire se passe essentiellement dans les années cinquante, ce qui nous plonge un peu dans l'Histoire, à Manhattan.
J'ai trouvé ce livre vraiment intéressant car très bien documenté, et malgré qu'il soit très gros, je ne me suis jamais ennuyée.
En résumé, ce livre est parfait pour la plage ou si vous avez un long moment de farniente, ou un long vol d'avion... comme ça, vous ne serez pas obligé de devoir le refermer pour cause d'autre occupation plus importante. Parce que j'ai eu à chaque fois beaucoup de mal à le lâcher.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 23 décembre 2013
on ne peut qu'être fan de Douglas Kennedy, chaque roman de lui ajoute une pierre à son édifice, s'il en était besoin, on commence sa saga, et l'art qu'il a de vous mener où vous ne vous doutez pas le moins du monde, cet ahurissement de découvrir toujours des portes qui s'ouvrent sur des témoignages, (enfin l'impression) de vivre une époque noire bien connue, dite la "chasse aux sorcières" et de découvrir mille et un rebondissements, on ne s'en lasse pas !!!! du pur Kennedy il est fascinant cet auteur !!!! c'est ce que je me dis quand j'arrive à la dernière page !!!! avec lui les émotions sont humaines, et les sentiments aussi, et vous n'êtes pas au bout de vos peines sur la gamme de découverte de vos congénères !!!BRAVO Mr KENNEDY
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 30 juillet 2016
Quel que soit le lieu de ses ouvrages (ex-Allemagne de l'Est, Etats-Unis, etc...) Douglas Kennedy nous régale toujours de récits captivants avec une forte dose de suspens.
Celui-ci n'échappe pas à la règle avec son intrigue formidablement ficelée et si plausible.
Si vous ne connaissez pas les romans de Douglas Kennedy, essayez-les (mais attention, ce sera surement les adopter).
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 juillet 2015
Un Douglas Kennedy différent des autres, le rythme est moins soutenu mais la réflexion engendrée est plus progressive et plus profonde. Il témoigne d'une période que je ne connaissais pas et vraiment moins belle que je ne l'imaginais. L'Amérique de la guerre froide ne se limite pas à James Jond. Ce roman traite de l'intolérance et du "chacun pour soi". L'homme est loin d'être bon.. et la pression bien pensante est effrayante.
Voici donc un excellent roman qu'il faut lire et qui vous travaille en profondeur.
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Piège nuptial
6,95 €
Cet instant-là
8,60 €
Mirage
7,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici