undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
9
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 janvier 2008
Il y a très peu d'auteurs de polars en France capables de maintenir la pression et le suspense jusqu'au bout. Laurent Scalese est de ceux-là. Il évite les blabla et les lenteurs auxquels des tas d'auteurs nous habituent, peut-être parce qu'ils n'ont pas d'imagination. En tout cas, avec Scalese, on ne s'ennuie pas une seconde. Le livre que je lis d'une traite sans m'ennuyer, en tournant les pages avec impatience, est pour moi un livre réussi.Le style direct de Scalese, sans détails inutiles, donne encore plus de punch à l'histoire. J'avais adoré L'ombre de Janus, voilà encore un très grand moment de lecture. Je vous le conseille vraiment.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2009
un polar a coupé le souffle ,une intrigue époustouflante,un livre comme je les aimes ... digne de son auteur.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2014
La trame du roman est intéressante, le lecteur est tenu en haleine, les rebondissements sont nombreux et la chute surprenante. Les personnages principaux sont malheureusement assez caricaturaux, le commissaire est caractériel et vraiment peu professionnel, les rapports entre les protagonistes relèvent plus des contacts sociaux ordinaires, que des rouages policiers. On s'étonne donc de l'absence de réflexion technique et judiciaire de ce commissaire, qui amène inévitablement des résultats d'enquête décevants. Son enfance malheureuse et ses rapports amoureux avec sa collègue et subordonnée, transforment un roman policier en récit amoureux. On a du mal à y croire mais on se laisse guider et bercer par la narration. A lire sans trop réfléchir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2014
La traque d'un serial killer menée de main de maître, très intense, sans temps mort. Scalese s'y entend pour installer le suspense et faire monter la pression, page après page. Un gros faible pour les personnages.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2014
Lu pratiquement d'une traite, impossible de le lâcher une fois commencé ! Un thriller tendu, nerveux, bourré de suspense, et des personnages auxquels on s'attache. Une totale réussite, jusqu'à la fin.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2008
Ce livre est très mal écrit, mélange de tournures de phrase sophistiquées, de mots recherchés (qui sait ce qu'est un scriban ? Pourquoi ne pas dire un secrétaire), de mots inusités ou mal utilisés (le plumitif pour l'avocat) et de dialogues plats ("Vous mentez, cracha Elie sans cesser de le scruter.") et même des incohérences.
On dirait un roman écrit pour décrocher le Prix du Quai des Orfèvres (qu'il n'a pas eu) : description du bureau du divisionnaire au 36, description des outils informatiques utilisés (le logiciel FICOBA du fisc), etc.
En plus, ce roman qui parle beaucoup des auteurs de polars, de leur difficultés à écrire, à trouver des idées, regroupe toutes les déviations sexuelles les plus innomables : mère incestueuse avec son fils de 13 ans et c'est pour cela qu'il est maintenant un serial killer qui cherche une femme vertueuse, ce qui ne l'empêche pas de faire l'amour à des cadavres ou de châtrer un transexuel.
Même pour un poche, je regrette mes 6,70 euros. Je l'ai fini, par respect pour l'auteur, mais il est maintenant à la poubelle.
22 commentaires| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2014
Très bon récit !
A chaque fois que l'on croit savoir qui est le coupable et ben... c'est pas lui...
Et à la fin, on se dit que l'on a rien vu venir...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2015
Je ne connaissais pas cet auteur , c'est vrai que c'est plein de suspense et plein de rebondissement , le sang de la marié , un livre à ne manquer
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il n’y a rien de pire qu’un livre que l’on a du mal à refermer. C’est un calvaire que l’on risque de subir en lisant le Sang de la Mariée de Laurent Scalese. À chaque fois que l’on décide de ne lire qu’un chapitre, on en enchaîne deux derrière et quand on regarde l’heure, on grogne … de plaisir ! Laurent nous prouve encore une fois qu’il sait accaparer l’attention de son lecteur, en l’entraînant dans un tourbillon où il aura bien du mal à trouver un endroit pour faire une halte. On peut penser à une histoire qui place le lecteur en haut d’une pente, avec l’auteur qui met une tape sur l’épaule du lecteur, pour amorcer la descente et ce dernier qui commence à dévaler l’histoire. Une autre chose remarquable, c’est le soin qu’il porte dans le raisonnement de son personnage principal. C’est une sacrée recette de cuisine que de bien doser ce que l’enquêteur et le lecteur vont comprendre. Si l’un ou l’autre comprend trop vite, ça gâche les effets à venir. Si c’est le lecteur qui décrypte trop vite les indices, cela fera passer le héros pour un incapable et rendra encore un peu plus blasé le lecteur. L’idéal, et le plus courant, c’est de maintenir le héros avec un léger coup d’avance sur le lecteur. Mais le coup de maître, c’est de parvenir à ce que le lecteur et le héros en arrive à la même déduction à la même page. On a ce plaisir à de multiples reprises dans le roman et c’est un régal. On attendra donc la dernière partie du roman pour commencer à avoir une confirmation des soupçons et découvrir les pages que l’on attend depuis le début, celles qui vont révéler le pourquoi du comment.
J’ai le Baiser de Jason en poche, il me reste à mettre la main sur la Samourai qui pleure et Des pas sous les cendres.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,40 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)