Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici. nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
5
Les Chants de la Walkyrie
Format: Broché|Modifier
Prix:13,99 €+ 2,99 € expédition

le 27 novembre 2014
Livre bien reçu dans un relais-colis, à la date prévue. Conforme à la description quoique les tranches sont très légèrement salies. L'emballage était parfait. Maintenant il ne reste plus qu'à le lire.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 février 2012
Je devrais peut-être commencer par vous mettre en garde. En effet, le récit est très prenant. Il se peut que les choses nécessaires de la vie, comme se sustenter par exemple, ne soient raisons suffisantes pour vous faire poser ce livre.
Jusqu'à présent, j'avais surtout eu l'occasion de lire quelques ouvrages de monsieur Brasey concernant la fantasy. Je m'étais déjà faite une petite idée quant à son style d'écriture.
Quand on m'a proposée un roman d'Édouard Brasey inspiré de la mythologie nordique et de ses légendes, cela a éveillé ma curiosité. Après tout, qui n'a jamais entendu parler d'Odin, de Thor et son marteau, Hel et son enfer ou même du Walhalla où seuls les vrais guerriers morts dignement au combat peuvent accéder. J'avoue aussi que l'idée d'une héroïne Walkyrie m'a plue d'emblée. Je voudrais mentionner les illustrations de couverture de Didier Graffet pour cette trilogie que j'aime beaucoup.
Avec tous ces éléments rassemblés, je me disais que les chances de déceptions étaient minimes.

Comme le laisse deviner le début de mon commentaire, j'ai pratiquement dévoré ce premier tome.
Néanmoins, vu l'intensité ou la violence de certaines scènes ou situations, ce livre serait à déconseiller aux plus jeunes. Ce n'est pas non plus pour des personnes un peu trop sensibles. Bref, ce n'est pas un conte pour enfants. Je comparerais plutôt ce roman à l'Iliade ou l'Odyssée. Cependant, ce que j'aime particulièrement dans "Les Chants de la Walkyrie" c'est qu'Odin le tout puissant, que l'on pourrait comparer à Zeus, justement ne l'est pas.
Je cite un passage dans l'avant propos parlant des dieux d'Asgard: " Ils sont faillibles et souvent désarmés face à l'adversité. Ils ne sont pas libres non plus, car leur liberté est limitée par le respect des serments échangés et les conséquences de leurs actions. Et, surtout, ils ne sont pas immortels, puisque les Nornes, ces Parques du Nord, ont prophétisé leur fin prochaine au jour du Ragnarök, le crépuscule des dieux."
Ce qui émane de cette oeuvre, de cette tragédie épique, sont des sentiments très humains, pour en devenir bestial lorsque le personnage de Hunding entre en scène.

Que les dieux envient les humains aussi pourrait paraître paradoxal et pourtant. Je retiens un passage en particulier où Frigg parle d'une humaine comme étant une ennemie avec laquelle elle ne peut rivaliser et un autre où Brunehilde comprend que lorsque les êtres humains font l'amour, ils deviennent les égaux des dieux.
Le centre de l'histoire est Odin et sa tendance à vouloir faire tout ce qui est en son pouvoir pour contrecarrer Frigg et la malédiction causée par l'anneau du Nibelung qui pèse sur sa lignée, quelles qu'en soient les conséquences ou les sacrifices endurés par les héros et héroïnes de cette histoire. D'ailleurs pour illustrer un peu la personnalité complexe d'Odin, nous avons le choix des noms de ses familiers. D'abord les deux corbeaux : Hugin, la Réflexion et Munin, la Mémoire. Et puis les deux loups: Geri, le Glouton et Freki, le Vorace.

Au final, il paraît évident que Loki est le plus libre de tous. Lui-même a engendré plusieurs monstres. Pour en citer quelques uns: Loki et une géante ont engendré le loup géant Fenrir, Hel la reine des enfers et un serpent géant.
Depuis le début, Loki ne dépend de personne et voue sa loyauté éphémère à qui lui semble bon sur le moment. Par exemple, pourquoi choisit-il donc d'aider les jumeaux Sigmund et Siglinde, en demandant à Fenrir d'intervenir auprès des loups de la Fôret de Fer pour qu'ils deviennent leurs protecteurs ?
Les lignes défilent très vite. L'écriture d'Édouard Brasey est agréable et très sensuelle.
La manière dont ce premier volet s'achève laisse entrevoir une idée quant au sort de Brunehilde la Walkyrie et donne une furieuse envie de se plonger dans le deuxième qui fort heureusement est déjà publié, d'ailleurs je l'ai déjà lu ainsi que le troisième d'ailleurs...
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 17 janvier 2010
C'est à cela qu'Edouard Brasey nous convie, d'une plume agréable,où déjà retentissent en filigrane les fracas et les heurts du futur Ragnarok, le crépuscule des Dieux. On sent le travail poussé que l'auteur a fourni, en matière de recherches, et avec quelle habileté il a su nous le retranscrire...Ces démarches me font penser à celles de Fetjaine (le pas de Merlin, la trilogie sur les Elfes), ainsi que son écriture, celle d'un auteur qui prend plaisir à écrire et raconter ce que des scaldes venu(e)s du Grand Nord, des siècles auparavant, chantaient devant un feu de bois aux humains ébahis. De la bonne littérature, un bon travail de recherche, donc, même si je dois avouer que je préfère les auteurs qui se réapproprient les mythes pour en faire quelque chose de plus personnel. Peut-être est-ce cela qui manque à Brasey: une petite touche plus individuelle, sa patte, sa marque, son rêve d'écrivain. Mais il n'empêche que ce livre reste agréable à lire pour qui veut découvrir (ou redécouvrir) la mythologie nordique.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 21 novembre 2009
On parle souvent de la mythologie grecque ou romaine mais c'est sans compter les fabuleuses histoires de la mythologie nordique si bien racontées ici par Edouard Brasey.

Seulement 4 étoiles car jusqu'à la page 100 (sur 382) beaucoup de descriptions et peu d'évolution dans l'histoire qui ont failli me faire lâcher le livre mais à partir du deuxième "chant" de la Walkyrie, le livre se lit avec beaucoup de plaisir ... j'ai déjà acheté le tome 2 ...

Bonne lecture.
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 27 mai 2009
Edouard Brasey offre au lecteur non un roman de fantasy où les univers et les personnages sortent en tout ou partie de l'imaginaire de leur auteur mais une sorte de réécriture de la mythologie nordique et, plus particulièrement, de la Chanson des Nibelungen et de la Saga des Wälsung.

Son objectif est d'offrir un texte plus simple d'accès et plus cohérent que ne le sont les mythes anciens qui sont parfois contradictoires les uns avec les autres dans la mesure où ils sont eux-mêmes des réécritures rédigées par des auteurs dont le but peut être entâché de partialité et de préjugés.

Il s'agit donc ici d'une saga destinée à tous ceux qui aiment les grandes épopées et souhaitent découvrir ou redécouvrir avec plaisir la culture nordique si riche mais souvent méprisée au profit des mythologies gréco-romaines ou rejetée en raison de l'appropriation dont elle fut l'objet durant la période nazie.

Comment allier distraction et culture ? Edouard Brasey propose ici un cocktail détonnant et fort plaisant.
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus



Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici