Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
7
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Quelle jubilation j'ai ressenti de découvrir ce livre de l'Astragale paru aux éditions Pauvert .
Le papier est de belle qualité et et la couverture représente le visage d'Albertine Sarrazin dessiné avec subtilité par l'artiste David Waltersperger. C'est un joli hommage mérité à ce grand écrivain.
Décédée en 1967, Albertine Sarrazin n'avait pas trente ans, et pourtant quelle vie, quel destin, quel talent !
Rarement l'argot aura été si bien porté que par celle qui se faisait appeler Annie dans ce livre. Son style est unique, incisif, majestueux.
Son enfance des plus difficiles , la sévérité dont elle a été victime en ont fait une rebelle. L' astragale " est un roman autobiographique , paru... deux ans avant sa mort !

Il ( elle ) raconte sa vie tumultueuse. Comment pourrait t'il en être autrement, alors que sa jeunesse lui a été ravie ? Vol, prostitution était son lot quotidien...et au bout... la prison, le placard, le mitard,les matonnes...
Rester entre ces murs était impossible pour cette gamine effrontée, audacieuse, inconsciente. Albertine raconte sa cavale et le grand amour qu'elle a provoqué. Julien, ah Julien ! l'homme qui l'a soignée, qui a pansé ses maux lors de son évasion ( son astragale ) qui l'a aimée, qu'elle a épousé ( entre deux flics ) Julien truand avec qui elle a joué les " Bonnie and Clyde " de banlieue.
Entre prison, petits casses et grand amour la vie d'Albertine,est un roman achevé avant d'avoir commencé. Si vous aimez la belle prose singulière, la plume de l'auteure ne peut que vous toucher en plein cœur. Moi elle m'a mis K.O. A peine " relevée " j'ai enchainé les rounds de sa vie en lisant " la. cavale " " lettres à Julien " " la traversière "...
En dépit des sujets durs abordés, de cette vie derrière les murs, il émane de ses écrits une certaine tendresse, voire à d'autres moments, de l'amour, pur comme elle, seuls les coups du sort l'avaient contrainte à ces sorties de route, à cette marginalité.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On commence déjà à oublier Albertine Sarrazin, morte avant ses trente ans en 1967. A l'époque de sa parution en 1965, "l'astragale" avait eu un grand succès puis avait été porté au cinéma. "L'astragale" est le récit autobiographique de l'évasion de Fresnes d'Annie, mineure emprisonnée pour vols, prostitution, participation à un braquage. Dans sa cavale, Annie est soignée et protégée par Julien, une "petite frappe" au grand coeur rencontrée au bord du chemin. La suite décrit une vie d'expédients dans la clandestinité pour survivre, échapper à la traque de la police aussi bien qu'aux appétits de prédateurs plus gros. Un grand amour nait, grandit... Julien est à son tour arrêté et condamné pour vol. Annie attend patiemment sa sortie de prison puis sera reprise elle aussi.
Dans un style très authentique émaillé d'un argot qui sonne vrai et naturel, le roman est bien enlevé et bien écrit (songeons que la vraie Annie, Albertine est une enfant trouvée, puis adoptée, qu'elle a eu une enfance difficile, un foyer d'accueil sans doute exagérément sévère, qu'elle a été violée à l'age de dix ans, qu'elle a passé son bac en prison!).
Dans la réalité, Albertine et Julien Sarrazin se sont mariés (entre deux gendarmes) en 1959. Ils ont été libérés de prison en 1960, à nouveau incarcérés pour plusieurs vols. Ils commencent une existence plus rangée à partir de 1964; Albertine est acceptée par un éditeur, reçoit un prix littéraire en 1966... et, fatiguée par l'alcool, le tabac, et une vie désordonnée, meurt en 1967 des suites d'une opération.
Un beau petit livre à la lecture duquel on ne peut avoir que sympathie pour qui aurait tourné différemment si les chances avaient été différentes...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2015
Quelle agréable surprise avec le livre broché de l'Astragale des éditions Pauvert d'une qualité soignée et dont la couverture montre les traits du visage d'Albertine Sarrazin par l'artiste David Waltersperger et qui semble déjà nous inviter à tourner les premières pages pour partager son aventure personnelle lors de son escapade suite à son évasion de la prison pour femmes de Doullens en 1957. Ce roman est préfacé par Patti Smith qui témoigne de l'importance d'Albertine dans sa vie personnelle donnant au lecteur un avant goût amène et aussitôt l'envie irrésistible d'en savoir plus sur la vie mouvementée d'Albertine. Nous découvrons alors une Albertine dont la plume emprunte à l'argot de l'époque tout en ayant un style plus académique, ce mélange subtil attestant une maîtrise narrative qui nous fait voyager au grès des péripéties de l'auteure, de sa quête de liberté et de sa rencontre avec l'amour de sa vie, Julien dont elle a pris ensuite le nom.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2015
On entre dans le livre dans les années 50.
Albertine Sarrasin raconte, avec un style direct, une écriture fluide, des mots parfois argotiques, sa vie en cavale après sa fugue de la prison. Au-delà de cette vie tumultueuse, dans un milieu de malfrat et de prostitués, c'est sa rage de vivre qui nous happe jusqu'à la fin du livre. Elle ne se retourne pas sur le passé. Elle est prête à tout pour vivre heureuse avec Julien, son seul point d'ancrage, d"espoir et d'amour.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2014
livre "papier" lu à l'époque de sa parution ( + film avec Marlène JOBERT) : relu avec plaisir sur ma tablette, après visite du Fort-Prison pour femmes où elle était détenue & dont elle s'est échappée...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2016
I love the story and the images! Fantastic and amazing art. I will follow these artists. Recommended. Great and fantastic.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2016
C'est bien écrit et le plus bluffant est que l'on a l'impression de lire l'histoire banale d'une jeune femme, voire d'une adolescente... Mais si on s'arrête un peu sur l'histoire on se rend compte qu'elle vit des choses glauques.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)