undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 janvier 2005
Eric Loizeau a un parcours atypique. Breton et homme de mer, il fut l'élève du grand Eric Tabarly avant de naviguer, avec succès, de ses propres voiles. Arrivé à un moment de sa vie ou l'on se remet en question, il choisit de quitter le monde de la mer pour s'installer en montagne et y découvrir un autre monde, d'autres gens, d'autres challenges. Avec bonheur et avec succès, cette nouvelle aventure l'amènera sur le toit du monde en 2003 lors de l'expédition Everest 50 montée par Jean-Mi Asselin.
C'est le regard sans concession d'un homme qui a côtoyé les meilleurs. Sans concessions sur le monde de la course au large, ses victoires et ses défaites, ses courses aux sponsors, au fric, l'esprit de "compet'", sa vie de famille, Eric se livre entièrement. Sans concessions sur la vie d'alpiniste en expéditions, avec ses joies, ses moments de doutes, ses jalousies, ses disputes et sa solitude.
C'est avec un style très agréable au franc-parler qu'il nous livre ses passage de vie sous la forme d'un journal, tenu pendant l'expé de l'Everest et qui donne lieu à de nombreux come back sur sa (longue) carrière de skipper. On ne s'ennuie pas une seconde et l'on reste ahuri par tout ce que cet homme a accompli.
Le livre, écrit bien après son retour d'expéditions, et notamment avant la disparition de Patrick Berhault, avec qui il alla au sommet de l'Everest, s'affranchit de tout pathos lié à la mort d'un ami et s'achève sur les interrogations de quelqu'un qui est vivant et qui a encore envie. Un prochain Vendée-Globe pour ce quinqua bien dans sa peau et les pieds bien sur terre? C'est tout le mal qu'on lui souhaite. Bon vent et reviens nous raconter tes aventures.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici