undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
7
3,0 sur 5 étoiles
Prix:11,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Plus ça va, plus les albums de Gil St-André deviennent raccords avec les nouvelles couvertures : pas terribles.

Cette ballade africaine est le 3ème et dernier volume du 3ème cycle des aventures de l'ex-petit patron de PME lyonnaise, désormais dessinées par le seul Jean-Charles Kraehn.

Peu à l'aise dans ses nouveaux habits de PDG de grand groupe, Gil semble ballotté dans cette histoire de complot au cœur de l'Afrique francophone. Le scénario et le dessin laissent un curieux goût de précipitation. Les séquences s’enchaînent jusqu'à un dénouement assez confus où on ne sait plus qui tire sur qui.

C'est dommage car la "dénonciation" de la raison d'Etat, l'évocation des réseaux de la "Françafrique" (dont le Chef s'appelle Blanc- Froquart !) étaient plutôt bien amenées et quand on retrouve le Gil incorrect (par exemple quand il envoie bouler des vendeurs de souvenirs, bijoux, bananes...), ça fait du bien.

Acta est fabula comme l'aurait dit Gil !
55 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2013
Au vu des commentaires, il semblerait que l'on ait oublié le point de départ de ce personnage créé conjointement avec Sylvain Vallée.Il y était question d'une disparition et d'un enlèvement. Le scénario possédait une trame policière solide. La personnalité de Gil s'affirmait au fil des tomes de ce premier cycle, cohérent et lui assurait une certaine crédibilité. Ce présent dernier cycle s'avère désastreux (déjà graphiquement comme certains l'ont souligné), mais plus par la personnalité de Gil, qui devient complètement déroutante, par son évolution" Largo Winchienne" improbable et son total manque de profondeur. De père de famille chef d'entreprise provincial à James Bond gadgétisé tombeur de filles et PDG de multinationale, il y a comme un décalage....surprenant
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 septembre 2013
Ca reste une BD fort agréable mais globalement, j'ai été déçu. Même si la trame de l'histoire est encore plutôt correcte, je trouve que le cycle 3 est le moins bon.
Au niveau du scénario, c'est un peu plus dans du tape à l'oeuil et dans le style Largo Winch. J'appércie également Largo mais là, au moins je sais à quoi m'en tenir.
Ici, j'appréciais dans le premier cycle (et un peu dans le deuxième) le côté doué sans être surhomme de Gil Saint André. C'était un personnage avec ses défauts et ils n'étaient pas cachés. Dans ce cycle. Gil est manipulé mais malgré toutes les puissances derrière lui, on dirait qu'il a toujours une longueur d'avance. Gil, le plus intelligent de tous...
Au niveau dessin: pas de doutes, en chute libre (et tout particulièrement les traits du personnage principal).
J'espère que Kraehn retournera dans son style du premier cycle; mêmle si ça me paraît difficile au vue de la fin de ce 3è cycle.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette ballade af'icaine, malgré ses appartés coquins, ne m'a pas convaincu (en un seul mot). Le scénario classique est solide mais un peu convenu (le côté France-à-fric aurait mérité d'être développé et les sempiternelles rivalités tribales font un peu long feu). Ces derniers temps, je préfère le travail de scénariste de Kraehn dans la série Tramp dessinée par Jusseaume.

Ce qui choque d'emblée est la qualité du dessin qui s'est passablement dégradée (on a du mal à reconnaître Gil St-André). Comme il est de coutume en Afrique, Kraehn fait-il aussi appel à un mercenaire pour le seconder dans les dessins? Il n'y a qu'à la fin de l'album que l'on retrouve le coup de patte habituel de la série.

Est-ce la fin du voyage pour St-André? Dommage car ce Largo Winch des traboules, avec ses jeux de mots foireux et ses citations latines mélangées, risque fort de me manquer.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2013
rien à voir avec la première saison de gil st andré
c'est nul, c'est plat
les personnages sont transparents, le dessin et le rythme n'ont aucun intérêt

très très décevant
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2014
un héro toujours adulé par ses lecteurs ado ou adulte rien est a changer merci à l'auteur
toujours des intrigues attendues
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est la fin d'un cycle, nommé PDG, par la dirigeante d'une entreprise qu'il a sauvé d'un attentat. Celle-ci ayant disparu 2 de ses cousins essayent de mettre la main sur l'entreprise, leur seul obstacle Gil Saint André. Celui-ci s'associe avec les services secrets français pour tenter une manipulation dans un pays africain. Mais quand on commence les manipulations où s'arrête-t-on ?

Ce qui est surprenant quand on ouvre l'album ce sont les dessins de la première page, qui sentent l'approximation, et pour moi cela a été une réelle surprise. Et c'est une impression qui reste au cours de la lecture des pages. Le scénario lui est intéressant et le rythme nous fait dévorer cette BD. C'est une bonne fin de cycle avec de nombreux rebondissements.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)