Cliquez ici Cliquez ici CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos En savoir plus Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles

le 7 septembre 2000
Roger Penrose est un mathématicien spécialiste des pavages apériodiques du plan (atchoum), mais ce livre (paru en Anglais sous le titre The Emperor's New Mind - l'esprit neuf du Roi) est plutôt une promenade philosophique à travers la physique, la biologie, et les mathématiques, notamment la logique mathématique, pour réfléchir à la dualité esprit / matière.
Roger Penrose déclare soutenir la thèse, probablement minoritaire chez les scientifiques d'aujourd'hui, qu'il y a un saut qualitatif entre l'intelligence artificielle et l'esprit humain (c'est à dire grosso modo que l'esprit humain n'est pas simulable par ordinateur). D'où le titre du livre en référence au conte "Les habits neufs du Roi" : comme dans le conte, ce sont les enfants qui se rendent compte de la vérité : le Roi est nu et l'homme n'est pas un ordinateur. Pour cela l'auteur parle de manière convaincante du théorème de Gödel, des machines de Turing, du test de Turing (les ordinateurs qui parlent), du fonctionnement du cerveau, de la mécanique quantique, d'astrophysique, de la téléportation (si elle est possible), de calculabilité et de décidabilité.
L'auteur est un des rares mathématiciens à présenter une vision philosophique cohérente et accessible au grand public de l'état de la science (enfin il vaut mieux se souvenir un peu de ses études scientifiques pour certains passages ; si les explications sont très claires il y a quand même quelques équations). Lecture indispensable à qui entend connaître la nature des choses... et nul n'entre là s'il n'est géomètre.
0Commentaire| 56 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2017
Pour moi, l'ouvrage majeur de Penrose, celui qui a déclenché une Penrosetite aigue, qui se traduit par un achat compulsif de tous ses ouvrages.

Ce texte est avant tout une promenade philosophique, parsemée avec parcimonie d'un strict minimum de mathématiques faciles, dans le but d'expliquer la vision de Penrose sur la nature profonde de l'intelligence, au sens des lois de la physique.

En quoi une intelligence dépend-elle d'un support matériel ? Est-ce qu'un ordinateur peut héberger une intelligence ? Si oui, quelle est la nature de cette intelligence et quelles lois physiques la gouvernent ? Si non, quelle est au juste la nature, au plan physique, des différences entre l'intelligence humaine et de celle d'un ordinateur?

Ce n'est absolument pas un n+1 ème texte sur le théorème de Gödel ou le modèle de Turing, c'est une incursion profonde d'un mathématicien de 1er rang dans les domaines de la physique et de la philosophie, autour de cette notion insaisissable d'intelligence.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus



Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)