undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
18
3,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:13,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 avril 2014
Une romance sympathique, qui renferme une histoire d'amitié de longue date, un triangle amoureux, des liens de famille, un Bad Boy au cœur tendre comme je les aime, une fille qui recherche sa place & un petit ami trop lisse par rapport à son cousin, spécimen rare & ténébreux...

Une chouette lecture, qui se lit très vite, vous l'aurez compris ma préférence va à Beau, c'est plus fort que moi j'aime les Bad Boy, les émotions sont bien décrites, on ressent leurs sentiments, leurs doutes, même si parfois on a envie de leurs mettre des baffes! Mais bon cela fait bien longtemps que je ne suis plus une ado, donc j'ai parfois tendance à oublier comment je fonctionnais à cet âge là...

Voilà, j'ai hâte de lire le second tome.
Je vous le recommande si vous êtes fleur bleu comme moi. ;)
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avant que vous lisiez cette chronique, je tiens à vous faire remarquer que malgré les points négatifs que je vais mettre en avant, j'ai tout de même mis un 7 sur 10. Ce qui équivaut à un 14 sur 20.

Pourquoi j'ai lu ce livre ? Parce que je suis en période post exams, et que j'avais envie de lire une lecture sympa de laquelle je n'attendais pas grand chose. Et aussi parce qu'une amie canadienne - HEY MEG! :D - a adoré ce livre et est fan de l'auteur, donc je me devais de le lire.

Mais le début m'a un peu refroidi : les "bébé" et les expressions de chattes en chaleur - PARDON ! - me tapent sur le système. Mais bon. J'ai survécu, je vous rassure. J'ai même continué. Et finalement, ça s'est révélé très rare.

Il y a trois points qui m'ont gênée dans ma lecture.

・Ashton. Ashton est le personnage principal, la fille au milieu du triangle. On n'a pas été amies, je vous le dis. Menteuse, stupide, irrespectueuse, et ... déloyale?
J'ai quand même eu un fou rire, quand elle essaie de brosser sa conscience dans le sens du poil en se disant "ce n'est qu'un ... ami." et que trois pages plus tard, elle nous sort "je ne vais pas me mentir à moi même."
HAHAHAHAHA! LAISSE MOI RIRE ASHTON.
Alors il m'a été très difficile de m'attacher à elle - ce n'est d'ailleurs pas arrivé - et je n'ai pas su comprendre pourquoi tout le monde l'aimait. Peut-être qu'elle est juste bonne belle. Puis je n'ai pas compris sa façon d'agir non plus, de toute façon.

・Les réactions dramatiques et excessives. Il n'y a quasiment que de ça, tout le long. De la haine à la puissance mille, du mensonge à la puissance mille, du désir à la puissance mille, des larmes à la puissance mille, des déclarations d'amour à la puissance mille. En gros, DU CHEESY À LA PUISSANCE MILLE!! Ça m'a un peu perturbé.

・L'intrigue. J'ai eu l'impression que Abbi Glines a tenté de faire perdurer ses pages et son roman en rajoutant de petits éléments, construisant de mini intrigues secondaires pour rajouter encore et encore des mots, parce que le roman reste quand même très court, les filles (269 pages en tout pour le tome 1 uniquement). Ça m'aurait semblé mieux si de petits indices sur ces éléments s'étaient glissés au fil de la lecture. Mais ce n'est pas le cas, hormis si je les ai ratés?

Mais cependant, je le répète, j'ai mis 7 sur 10.
Parce que Beau - le garçon - est un point fort du roman. Il est étrangement complexe, il cache son jeu. Il est finalement très juste et très droit.
Sa relation avec Sawyer - le deuxième garçon - est un élément qui m'a énormément plu. Elle aussi est complexe, parce que plusieurs soucis se posent sur cette relation, et qu'ils doivent y faire face. J'aurais aimé que cette relation soit plus approfondie dans le roman, parce qu'elle est très riche.

Néanmoins, les pages se dévorent, et l'histoire est très sympa et apporte un peu de fraicheur. Elle est idéale pour se reposer un peu l'esprit. Je le relirai sans aucun doute.

Ce que j'ai le moins aimé : Ashton.
Ce que j'ai le plus aimé : La relation Beau - Sawyer.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Malgré une couverture et un titre plutôt clichés, le résumé de ce roman me donnait très envie de le découvrir. Je n'avais pas d'attente particulière donc je n'ai pas été déçue. "Un garçon de trop" est une lecture détente, une romance assez ordinaire mais qui plaira aux romantiques dont je fais partie!

Ashton était une petite fille malicieuse qui faisait les quatre cent coups avec Beau, son ami d'enfance. Pourtant, en grandissant, elle s'est assagie ou plutôt s'est construit une image d'adolescente parfaite. Ashton est la fille du pasteur et pour elle, les apparences comptent plus que tout. Elle s'est éloignée de Beau pour sortir avec Sawyer (le cousin de Beau) et depuis, fait son possible pour être digne de lui. Pourtant, lorsque Sawyer part en vacances en famille, Ash se sent seule. Elle va alors renouer contact avec Beau et tomber sous son charme.
L'auteure a choisi un point de vue alterné, entre Ashton et Beau. Nous apprenons ainsi que Beau a toujours été amoureux d'elle. Il n'avait jamais envié son cousin à la vie si parfaite jusqu'à ce qu'il lui "vole" Ashton. Quant à la jeune fille, elle a toujours été attirée par Beau mais n'a jamais pensé que c'était réciproque. Nous sommes donc dans un triangle amoureux prévisible mais pas inintéressant pour autant. Abbi Glines nous propose une jolie histoire qui séduira les fleurs bleues. J'ai particulièrement aimé la fin, où les secrets de famille se mêlent aux amours adolescents. Le roman prend alors une portée plus profonde.

L'auteure a choisi de se concentrer sur les deux personnages centraux du roman : Ashton et Beau. J'ai eu énormément de mal avec Ash que j'ai trouvé égoïste. Lorsqu'elle commence à sortir avec Beau en secret, elle n'a aucune envie de rester avec lui. Elle n'est pas prête à abandonner Sawyer et son image de fille parfaite. Au début du roman, elle ne pense qu'à sa petite personne et n'a pas conscience des dégâts qu'elle est en train de causer. Au contraire, Beau est un personnage attachant. Sous des airs de "bad boy", c'est en réalité un jeune homme honnête sur qui l'on peut compter. Ses sentiments sont clairs, ils le sont depuis son enfance contrairement à Ash qui n'arrive pas à se décider.
On sent le parti pris de l'auteure pour Beau. Sawyer n'est pas développé, il a le charisme d'une huitre et j'ai eu du mal à comprendre sa personnalité. J'aime les triangles amoureux quand ils sont bien ficelés mais ici, l'auteure a choisi la facilité. J'ai eu l'impression qu'elle s'était plutôt appliquée à faire évoluer Ashton, comme pour nous monter qu'il faut toujours être soi-même dans la vie.

Pour conclure, "Un garçon de trop" est une romance assez stéréotypée mais malgré ça, j'ai passé un agréable moment de lecture. Le second tome sera centré sur Sawyer. L'auteure ne l'a pas mis en valeur dans ce premier tome et je suis curieuse de le découvrir plus en profondeur...

3,5/5
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2014
En Bref
Une romance un peu trop adolescente pour moi avec un personnage principal très énervant qui n’arrive pas à prendre de décisions. L’histoire est très simple, pleine de stéréotypes et au final aucune originalité ne ressort de ce roman. Et c’est la chose que j’aurai voulu pour vraiment m’intéresser à cette histoire. Les scènes pseudos érotiques m’ont parues d’ailleurs un peu trop présentes comme si le sexe déterminait le monde des adolescents. Bon d’accord c’est peut être un peu le cas, mais la romance aurait aussi pu avancer sans ça. Même si j’admet qu’il se lit très bien grâce à la plume légère d’Abbi Glines, je reste très sceptique face à ce livre et ne lirait sûrement pas la suite.

Pour aller plus loin :
« Hormones et culottes en folie » aurait pu être le sous titre de ce roman que j’ai trouvé sincèrement mauvais. Je pense que je n’étais peut-être pas d’humeur pour lire ce livre… Je n’ai pas réussi à me mettre dedans, ni même lui trouver le moindre point positif pour rattraper ma lecture.

Ashton est un personnage que j’ai trouvé détestable. Elle ne fait que s’embourber constamment dans son indécision et ses mensonges et c’est quelque chose que je n’aime pas. Ashton ne fait que ça : mentir, aux autres mais aussi à elle même, j’avais envie de lui coller des gifles.
Beau est une caricature du bad boy gentil et Sawyer du gentil bien sous tous rapports. Je n’ai donc pas pu m’attacher à ces personnages qui ne sont que de purs stéréotypes sans profondeur.
La relation entre Beau, Ashton et Sawyer m’a parue inutilement compliquée. Si Ashton arrêtait de se mentir à elle même l’histoire ne durerait que 15 pages. Son comportement hypocrite et égocentrique est aussi un point très négatif. Elle ne pense qu’à elle sans imaginer qu’elle fait aussi du mal à ceux qui l’entourent.

Question histoire, je n’ai trouvé aucune originalité, on reste dans le stéréotype pur de la jeune fille qui redécouvre son ami d’enfance sous un autre regard. J’ai eu l’impression de regarder une mauvaise série TV pour adolescents en rut… En plus de tourner en rond avec les indécisions d’Ashton, on finit par sincèrement s’ennuyer. Je n’avais qu’une hâte, c’était d’en finir avec cette niaiserie sans intérêt. L’aspect religieux est aussi très présent, surtout pour donner une définition très manichéenne du bien et du mal, chose qui ne me plaît pas du tout. Heureusement, Abbi Glines réussit à dépasser cet aspect presque culturel du fin fond des Etats Unis pour montrer que chacun peut posséder du bon et du mauvais en soit.
Malgré une seconde partie qui tente de renouer avec l’intérêt du lecteur en mettant en scène des évènements pseudo surprenants, je n’ai pas réussi à m’immerger dans cette histoire. Si on enlève le côté facile à lire, rien ne ressort de ce livre en dehors de son extrême nullité et de son côté trop prévisible.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je dois vous avouer que j’ai commencé à lire ce livre à reculons. Je sais, c’est physiquement impossible mais j’avais vraiment peur de me retrouver avec entre les mains un livre du même genre que Indécise. En effet, nous sommes en présence ici, d’après les infos obtenues, d’un New-Adult et d’un triangle amoureux. Enfin, c’était ce que je croyais. Avant.

En fait ce livre c’est avant tout un Young Adult tout doux. Certaines ont pu être déçues mais moi ça ne m’a absolument pas posé problème. Ensuite de triangle amoureux, il n’y en a pas réellement. En théorie oui, mais en pratique c’est beaucoup plus compliqué que ça.
Ash sort avec Sawyer (c’est l’Amérique)(désolée je n’ai pas pu résister) depuis plus de trois ans. Celui qui était un ami d’enfance est devenu son petit ami. Mais leur amitié comptait un autre membre : Beau, le cousin de Sawyer. Et le meilleur ami de Ash. Tous les deux étaient inséparables, toujours dans les « bons » coups, à faire les pires bêtises possibles et imaginables pendant que Sawyer faisait ce qu’il pouvait pour les sortir d’affaires. Puis ils ont grandi. Ils ont changé. Ils sont devenus des adolescents puis presque des adultes. Ash a commencé à sortir avec Sawyer pendant que Beau ne souhaitant, ne pouvant, pas tenir la chandelle, s’éloignait petit à petit. Toujours proche de son cousin mais n’adressant pratiquement plus la parole à Ash. C’est ainsi que trois années ont passé. Trois années avant que tout change. Sawyer s’est absenté, Beau et Ash se sont rapprochés sans qu’ils ne s’y attendent. Les hasards de la vie. C’était plus fort qu’eux et ce qui devait arriver arriva…

Ce que vous devez savoir, c’est que Ash c’est la fille du pasteur. Plus jeune, c’était une turbulente qui adorait faire les quatre cents coups avec Beau. Mais en sortant avec Sawyer elle a décidé de devenir quelqu’un de bien, elle a refaçonné sa personnalité, cachant sa véritable nature de tête brûlée. Elle souhaitait ainsi être digne du parfait Sawyer. Finie les conneries, elle allait devenir irréprochable. Et cela a marché pendant trois ans. Ce fut difficile, elle a pris sur elle, se mentant à elle-même, mais le principal était que tout le monde y croit. Jusqu’à la longue absence de son petit ami et le jour où elle a croisé Beau au milieu de la route. Beau qui retrouve vite la bonne vieille Ash qu’il connaissait. Beau qui va faire ressortir le pire en elle (d’après elle mais moi je dirais que c’est plutôt le meilleur). Avec lui elle ne cache pas sa personnalité, elle n’a pas peur d’être imparfaite, et pourtant elle en a parfaitement le droit : personne n’est parfait (sauf moi peut-être :D). Elle va finalement accepter ce qu’elle est vraiment et ouvrir les yeux sur l’homme qu’elle aime vraiment. Mais lui, l’aime-t-il en retour ? Il n’a jamais, jamais rien montré.

Et pourtant Beau l’aime à la folie depuis qu’il est en âge de l’aimer. Beau qui n’a jamais eu le courage de lui parler et qui ne s’est jamais pardonné d’avoir laissé à Sawyer la première place. Beau, celui que tout le monde considère comme un bad boy. Oui, il l’est un peu mais il fait surtout ce que les autres attendent de lui. Finalement, Ash n’est pas la seule à jouer un rôle, Beau joue celui du parfait bad boy. Seule sa mère et la grand-mère Ash (qui le trouve bien plus excitant que Sawyer)(bravo mamie !), savent qu’il cache autre chose que ce qu’il montre. Qu’il serait prêt à tout pour défendre ceux qu’il aime et tout particulièrement Ash. Ce garçon est un véritable amour, parfait dans son genre, et j’en suis sûre il en fera succomber plus d’une.

Et entre eux il a Sawyer, cousin de Beau, jeune homme parfait, véritable gendre idéal. Star du lycée, aimé de tous, jamais une connerie, blanc comme neige, au final vraiment trop parfait à mon goût. Il manque chez lui cette petite étincelle de folie, ce petit côté sombre qu’on aime bien retrouver. Un côté sombre qui va finalement apparaître sur la fin mais vraiment pas grand-chose. Dès le départ on lui préfère largement Beau (ce qui est normal me direz-vous) et même si on a un petit pincement au cœur pour ce qui lui arrive, on se doute qu’il se remettra vite et que Ash n’est absolument pas pour lui. Et lui-même le sait parfaitement.

Ash ne m’a absolument pas énervé comme l’a fait Kiera dans Indécise et pourtant elle aurait pu. Mais au contraire elle est pleine de fraicheur, elle est drôle, douce mais a aussi du caractère. Elle tente vraiment d’arranger les choses et fini par prendre les bonnes décisions pour ne pas faire souffrir ceux qu’elle aime. Elle est peut-être un poil longue à réagir mais on la comprend parfaitement.

Mais ce livre ce n’est pas seulement l’histoire de ce triangle amoureux qui n’en est pas vraiment un. C’est également une myriade de sentiments surtout quand c’est Beau qui nous raconte l’histoire. Car le point de vue est alterné entre Ash et Beau, et ça, moi j’adore ! Beau saura vraiment vous toucher, vous faire trembler, vous faire aimer, vous faire détester, ses sentiments vous prendront aux tripes. Ce roman c’est également l’histoire bien plus complexe qu’elle n’y parait des cousins Vincent. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

En tapant ma chronique un bon moment après ma lecture, je m’aperçois que je n’en écris que du très bon et pourtant je n’avais mis qu’un quatre. La première explication est que même si j’ai passé un très bon moment, ce livre n’est pas un coup de cœur. Je lirais la suite avec un immense plaisir (et j’ai vraiment hâte de découvrir l’histoire de Sawyer) mais il n’est pas non plus inoubliable. Et la deuxième explication, la chose qui a joué en sa défaveur, c’est que je l’ai lu juste après mon énorme énorme énorme coup de cœur pour Anna et le French Kiss. Et je reconnais que c’est vraiment très difficile de passer après un tel bouquin mais il s’en est sorti haut la main.

Bad boy’ment Vôtre
Melwasul

Blog : Lune et Plume
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2016
[...]

Passons à cette chronique qu’il me tarde d’écrire depuis que j’ai mis le nez dans le bouquin ! Oui, carrément !

Un garçon de trop nous raconte l’histoire d’Ashton, une jeune fille qui traîne avec Sawyer et Beau – deux cousins très proches – depuis son enfance. Elle est secrètement amoureuse de Beau depuis des années, puisqu’il est le seul à connaître tous les aspects de sa personnalité, y compris les moins avouables pour elle, fille de pasteur. Cela étant, c’est avec Sawyer qu’elle sort depuis trois ans. Une période pendant laquelle elle s’est efforcée de se montrer à la hauteur de son auguste petit ami, si parfait et gentil. Mais voilà, cet été, Sawyer s’est absenté, et en voulant porter un coup de main à Beau, de qui elle s’est vraiment éloignée, Ash va renouer avec lui… lui qui l’aime aussi en secret depuis des années. Mais l’été ne dure pas une éternité, il va falloir se décider.

Bien. Pourquoi j’ai acheté ce livre ? J’avais un achat France Loisir à effectuer, et figurez-vous que celui-ci me semblait… à peu près intéressant. Disons-le franchement, je ne savais pas quoi prendre et Un garçon de trop me semblait un moindre mal. Abbi Glines est quand même aussi assez connue, en littérature américaine.

Alors, je ne vais pas vous dire que je n’ai pas aimé. L’histoire m’a prise aux tripes relativement vite (il a fallu moins de 30 pages) et j’ai trouvé les caractères des personnages étoffés. Comme romance, elle m’a transportée et je l’ai dévorée (en une journée).

Mais je vais un peu la descendre, en fait, cette romance adolescente. Elle aurait pu être incroyablement géniale, prenante et addictive, si… il n’y avait pas eu autant de sexe. Alors, je peux comprendre qu’il y ait une attirance, du désir, je le conçois vraiment bien, faites-moi confiance. M’enfin, zut ! On est vraiment obligé d’avoir des détails aussi crus ? Je pense sincèrement que non, surtout quand je vois que le roman est présenté comme un bouquin ado banal. Pour moi, c’est vraiment du Young Adult, déjà, on n’est plus dans du jeunesse !

Pourtant, la manière dont sont développés les caractères rappelle le jeunesse : ça reste assez en surface. En plus de ça, les personnages sont en dernière année de lycée. Ça situe un peu le truc. Il y a des thèmes abordés importants, mais très survolés, en fait, puisqu’on reste vraiment centrés sur l’histoire d’amour. La mort de la grand-mère est un évènement important, sauf qu’au final, j’ai trouvé qu’Ash s’en remettait relativement bien. Elle est plus préoccupée par les bouleversements que Beau produit dans sa vie que par son décès. Là, pour le coup, c’était dommage, vraiment.

J’ai pu relever quelques éléments plutôt intéressants concernant la morale. On y voit la fille de pasteur qui n’est pas si conforme à l’idée qu’on s’en fait. Il y a d’ailleurs plusieurs personnages qui sont ainsi : sous le vernis se cache autre chose. Ça nous apprend à ne pas étiqueter les gens. J’ai aussi pas mal aimé les passages où le père pasteur sermonne sa fille avec la Bible, en lui disant que les mauvaises gens transforment les bonnes et qu’il ne faut donc pas traîner avec. Ash n’a de cesse de répéter que ce bouquin prône aussi la tolérance et le pardon. Après, évidemment, d’autres éléments viennent un peu contrebalancer ça, mais je préfère me focaliser là-dessus.

La force des sentiments qui sont présentés au travers de Beau et Ashton (puisque c’est un récit à deux voix) est incroyable, j’en suis admirative. S’il n’y avait pas eu autant de références au sexe et à des détails de cet acabit (je n’ai pas forcément besoin de savoir que Beau louche ouvertement sur les seins d’Ash, merci), j’aurais juste tellement aimé ce roman.

Ashton ? Butée, amoureuse, un peu canaille mais pourtant avec un grand cœur. La pression qu’on lui impose est difficile et ses choix n’en deviennent que compréhensibles, de fait. Je n’ai pas dit que je les approuvais. Je les comprends. Beau ? Il aurait pu me faire craquer, lui, j’avoue. Il me fait bien un peu craquer, mais il est trop violent, donc ça passe moyen. Ne parlons pas de Sawyer, que j’ai trouvé… très bien pour l’histoire, mais bon, j’ai pas accroché non plus tant que ça. Je reste intriguée par ce qui pourrait advenir de lui dans la suite.

En fin de compte, je m’attendais à buter sur le triangle amoureux, moi qui n’en suis pas du tout friande. Au lieu de ça, j’ai achoppé sur des éléments qui m’ont paru trop crus, sur des choix que je désapprouvais et sur une violence qui m’a paru trop poussée. Je suis peut-être vieux jeu, mais je me demande ce qu’on veut transmettre avec ce genre de bouquin. Une jolie histoire d’amour ? Je ne parviens pas entièrement à la considérer comme telle, étant donné tout ce que je viens d’énumérer. Et je ne parle même pas du fait que tout ceci se passe alors que Sawyer est loin.

En conclusion, je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment de lecture avec Un garçon de trop, non c’est pas vrai. Je l’ai dévoré, c’est donc que j’étais prise dedans, que je m’étais un tant soit peu attachée aux personnages et que je voulais savoir la fin. La romance a très souvent cet effet sur moi. Sauf que je ne peux pas non plus considérer avoir passé un bon moment, puisque j’ai passé mon temps à réaliser que ce roman pour ados était bien trop cru et que chaque fois que je pensais qu’on remontait la pente vers quelque chose de mieux, on retombait avec un élément qui me dégoûtait ou presque. Il y a pour moi du bon et du moins bon, ici. Je tiens à préciser qu’il s’agit de mon avis, et que je ne force personne à l’adopter. Ça m’a juste fait réfléchir sur les valeurs qu’on transmet dans nos romans et à l’image qu’on renvoie aux nouvelles générations… de fait, ça m’aura remontée comme une pendule, avec le recul. J'ai à la fois aimé cette histoire d'amour (incorrigible romantique, saleté), tout en me cognant littéralement contre certains éléments.
Ce sera donc un 13/20 pour moi. Je suis de nature curieuse, je lirai peut-être le deuxième tome… ou pas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est une romance jeunesse très agréable à la lecture mais aussi très prévisible. L'histoire est intéressante, l'intrigue commence surtout au retour de Sawyer. On ressent très bien les sentiments de Beau et d'Ash, puisque le livre est écrit de leurs deux points de vue.
La lecture passe très très vite, j'aurais aimé un peu plus de profondeur, mais c'est une lecture jeunesse( pas d'énorme dispute ou autre). Les personnages sont très attachants, même si parfois Ash m'a agacé, son incertitude, son égoïsme et son comportement, arff.
Une petite romance mignonne, un moment de détente. Je pense lire la suite qui sera sur Sawyer, septembre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2015
Tout comme le tome 1, ce roman est bien écrit, avec une bonne suite d’événements, du suspense et de l'amour. Il fait une très bonne suite au premier livre même si ce n'est pas l'histoire de la même héroïne. J'ai aimé ce livre autant que le précédent alors je le recommande pour tous les lecteurs qui ont aimé le premier livre. De plus, j'ai lu plusieurs autres romans de cette auteur et j'aime son style d'écriture alors je conseille de fouiller dans ses autres livres !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2014
Un bon roman mais les personnages ont de drôles de comportements. Personne n'adopterait ce genre d'attitude dans la vraie vie. Donc pas très réaliste. Et les clichés américains utilisés sont pas mal exagérés ; ce qui rend le truc immature, ridicule et assez agaçant.
Malgré tout cette histoire est prenante et j'ai quand même passé un agreable moment.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2014
Voici une romance fort agréable, dans le style New Adult. Ashton, Sawyer et Beau sont 3 meilleurs amis. Ce forme alors un triangle amoureux. C'est bien écrit, sympathique. J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman à 2 voix. J'aime bien avoir l'avis masculin. Vivement le 2ème tome.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici