Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_WSHT16 Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
33
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:11,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 février 2013
Peu passionné de génétique, je trouve enfin dans ce livre quelqu'un qui a pensé à moi : il explique simplement des faits, constations et théories basées sur l'étude des gènes et la théorie de Darwin. Le propos est scientifique, précis et poussé mais pourtant terriblement bien vulgarisé. Les exemples parlant se succèdent, l'écriture se révèle aussi agréable qu'un bon roman. La logique de l'auteur accessible et admirablement construite. Le plan de l'auteur est des plus clair et des paragraphes de récapitulation des données importantes développées dans chaque chapitre permettent de condenser en quelques phrases les acquis des pages précédentes.

Incontournable pour tous ceux que les mystères du comportement animal intéresse et ceux qui pensent que la génétique est compliquée :)
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2017
tres bien je suis contente un tres bon livre bien expliquer facile a lire comme un roman jwen nwai appris beaucoup grace a ce livre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2011
L'idée énoncée par Dawkins dans ce livre a constitué ce que Kuhn, dans La structure des révolutions scientifiques, appelle un changement de paradigme :"la sélection naturelle agit au niveau du gène et non pas au niveau de l'individu". Cette idée simple a lourdement pesé dans la pensée depuis qu'elle a été énoncée.
Il s'agit donc d'un jalon. Qui plus est, le livre est assez agréable à lire, et est même parfois assez drôle.

Toutefois, il me semble que le livre souffre d'un excès de déterminisme. Même si la théorie s'avérait à 100% juste, il n'en resterait pas moins qu'un organisme vivant régi par plusieurs dizaines de milliers de gène serait difficilement réductible à la somme des déterminismes agissant sur ses gènes. Un système de trois planètes soumises au simple déterminisme de la gravité a une trajectoire imprévisible (c'est le fameux problème à trois corps). A plus forte raison, les déterminismes agissant sur les gènes ne sont pas capables d'exprimer ce que sont les créatures vivantes.

Cela n'en reste pas moins un de ces quelques livres scientifique qu'un honnête homme du XXI° siècle devrait avoir lu.
11 commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je pensais cet ouvrage plus difficile d'accès mais en fait on suit facilement le raisonnement de l'auteur qui prend soin de ne pas perdre son lecteur. Certes, il y a parfois des longueurs notamment dans le chapitre sur l'agression et lorsque l'auteur détaille les gènes en commun d'un animal avec les autres membres de sa famille. Selon lui, nombreux comportements sont générés par les gènes mais à l'exception du début de l'ouvrage, il parle assez peu de génétique pure. Comment les gènes nous font réagir ? par quels biais exactement ? ces questions sont peu abordées.R.D. Décrit surtout des comportements darwiniens qui favorisent la survie et la propagations des gènes (l'altruisme, la fuite de la gazelle...).Même si ces conclusions ont été nuancées par les découvertes ultérieures, ce livre reste une référence que tout celui qui s'intéresse à ce sujet doit avoir lu.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2017
Je suis un parfait béotien de la chose génétique et biologique en général. Je crois être parfaitement dans la cible de ce livre : tout y est très clair et on comprend bien l'ensemble des raisonnements et conclusions de l'auteur.
Lorsque je lis un livre de vulgarisation scientifique dans des domaines qui me sont plus familiers, je trouve toujours que la vulgarisation complique plus qu'elle n'éclaire. Ici c'est a priori tout le contraire ! Soi que l'auteur est bon et pédagogue... soit que le sujet s'y prête mieux que d'autres.

Il n'y a qu'une seule thèse développée dans tout le livre : celle du gène égoïste qui est au centre de la sélection darwinienne, alors que les animaux (et autres vivants) ne sont que des "moyens" de survie.
Chaque chapitre envisage cette thèse dans le cadre d'un champ particulier de la biologie : la famille, le groupe, la reproduction, la compétition, les parasites, ...

On ne peut être au final que convaincu par ces idées claires et franchement bien exposées, appuyées d'exemples et de conclusions parfaitement logiques. Les raisonnements sont imparables, ainsi que les réponses même aux objections que le lecteur ne manque pas de formuler dans sa tête !
On a bien l'impression de retenir les idées de ce livre (et d'être capable de les expliquer), là où c'est plus difficile à dire pour des ouvrages du même genre mais moins bien réussis.

Quelques reproches sur la forme tout de même :
* L'auteur n'est pas un expert de la modestie... ça se ressent quasiment à chaque paragraphe, quand ce n'est pas ouvertement exprimé par des attaques un peu violentes contre ses homologues qui ne pensent pas comme lui. D'un autre côté, cela évite les faux-semblants : l'auteur a une opinion claire et nette et ne s'en cache pas, pourquoi pas.
* Les notes (très conséquentes) de cette seconde édition sont regroupées en fin d'ouvrage (80 pages sur un total de 430), avec un système de renvoi très peu pratique : il est impossible d'aller les consulter confortablement, et du coup on ne les consulte plus, au risque certain de louper des remarques intéressantes et actualisées. Que diable n'ont-elles été intégrées au corps du texte ?!
* Passé la moitié du livre, on a bien compris la thèse initial, le raisonnement, les conclusions. On aurait pu alléger la suite du texte en évitant de refaire des résumés et rappels à tout bout de chant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2017
Un gène n'agit pas tout seul: son effet dépend (au moins) des effets des autres gènes, et les gènes ne se transmettent pas d'un bloc, a fortiori quand ils se retrouvent sur des chromosomes différents.
Voilà donc l'argument de ce livre invalidé.
Reste l'expérience de pensée, amusante, avec son changement de perspective, audacieux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2016
Au commencement était… un réplicateur. 40 premières pages d’une grande simplicité mais d’une énorme portée : comment la vie (au fond : entités qui se reproduisent) peut émerger, par accident ou autre chose, la première fois où une molécule est capable de faire des copies d’elle-même, par exemple via des simples affinités comme les charges électriques (cf p.15).

Si le monde tire à l’équilibre et à la stabilité (Darwin’s “survival of the fittest” is really a special case of a more general law of survival of the stable), ces réplicateurs (appelons-les gènes) vont se disputer les ressources disponibles à leur réplication ; cette pression va favoriser ceux capables de bien se défendre ou attaquer – très vite on voit venir le concept de dent et de carapace, d’épée et de bouclier.

L’épée et le bouclier ne sont que des objets. Retournement de perception énorme : les êtres vivants ne deviennent alors que des « machines de survie » pour les gènes, et non l’inverse ! La sélection naturelle agit au niveau du gène, et non pas de l’individu, du groupe ou même de l’espèce.

Dawkins explique de façon cohérente certains phénomènes apparemment contradictoires avec sa théorie, notamment les différents types de comportements altruistes comme l’investissement parental (abordant au passage les différences de sexe ainsi que l’étonnant comportement des fourmis – qui de la reine ou des ouvrières est réellement exploité ?) ou les gènes non expressifs, et élargit l’idée du réplicateur à d’autres champs comme celui des mots et des concepts, introduisant la notion de « meme » (définie comme mimeme, ou unité d’imitation culturelle) 30 ans avant qu’elle ne devienne populaire). Un énorme « pied » intellectuel.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2015
Le livre commence bien, sur une centaine de pages. Puis il se perd en digressions, on oublie de quoi on parle. Pyuis il y a des masses de mauvaises plaisanteries sans aucune saveur.
Je déconseille ce livre qui ne merite pas sa réputation.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2004
Même si l'on ne sera peut être pas d'accord avec l'ensemble des thèses énoncées par l'auteur, ce livre reste une référence pour comprendre en quoi nos gènes ont leur vie propre et qu'inconsciemment ( ou consciemment après la lecture de ce livre :) ), nous n'en sommes que les véhicules mortels, construits par eux.
Un livre à lire absolument !
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2013
Évolution intéressante de la théorie de Darwin et qui remet en cause plusieurs hypothèses post darwiniennes.
Les propositions m'ont d'abord laisse un peu sceptique, mais par sa maîtrise du sujet et au travers d'arguments percutants et d'exemple concret Richard Dawkins sait convaincre le lecteur. Ce dernier maîtrise enfin a la perfection l'art de faire passer un message complique dans un langage compréhensible par tous. Seul bémol, des exemples un peu trop fournis alourdissent le livre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,76 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)