undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:25,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Une excellente introduction à l’économie politique de l’impôt qui constitue une véritable réflexion sur l’éthique et la philosophie politique de la fiscalité. Comme le titre l'annonce clairement, c'est dans une perspective très critique que s'inscrit l'auteur, l'économiste et philosophe Pascal Salin. Un parti pris qu'il défend toutefois avec brio ce qui en fait une lecture stimulante pour tous, peut-être plus particulièrement pour les non-libéraux d'ailleurs. A lire.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 août 2014
Enfin un intellectuel qui a le courage de dénoncer, démonstrations à l'appui, la fiscalité spoliatrice en France en ce moment.
Toutes les catégories d'impôts sont commentées, impôt sur le revenu, impôts sur le capital et l'épargne, ISF, TVA, taxes de succession pour montrer combien dans leur excès ces impôts sont destructeurs.

Chapitre intéressant celui qui traite de la TVA où il est rappelé que la TVA n'est pas une taxe sur la consommation mais sur la valeur ajoutée et donc sur les facteurs de production. En conséquence la "grande idée" de la TVA sociale (et de ses succédanés) est un coup d'épée dans l'eau puisqu'elle prétend alléger le coût du travail d'un côté, mais en fait l'alourdit de l'autre comme le démontre P.Salin.

P.Salin souligne aussi le fait que l'impôt sur les entreprises est une solution facile pour nos politiques assoiffés de ressources financières car il donne l'impression d'être impersonnel, mais l'auteur établit qu'en fait tout impôt sur les entreprises est un impôt déguisé sur les personnes.

Ce livre n'est pas qu'une analyse critique de la fiscalité actuelle il contient aussi une proposition innovante pour une nouvelle fiscalité basée sur la dépense et qui encourage l'épargne. Un langage extra-terrestre pour nos politiques qui encouragent la dépense et pénalise l'épargne!

Quand un livre comme celui-ci passe injustement sous silence et que les remakes marxistes de Piketty font un tabac,même aux EU, on peut être inquiets.

Un livre à offrir à votre député.
11 commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2015
Livre très intéressant et relativement facile à lire.
Moi, personnellement, je l'aurais commencé par les Chapitres 11 et 12 qui expliquent les motivations. Je conseillerais même à un nouveau lecteur de les lire en premier... On y trouve l'idée-force du livre: Toute réforme fiscale doit commencer par une réforme des institutions.
L'idée de parler d' "hommes de l'Etat" est bonne. Il aurait fallu rentrer un peu plus dans le cas français où ces hommes sont majoritairement des fonctionnaires (57% au moins des députés), ce qui n'est pas sans incidence sur l'inflation des dépenses...
Pas grand chose malheureusement sur la confusion introduite en 1997 entre dépenses sociales et dépenses des administrations et qui est à l'origine des tours de passe-passe actuels sur la soi-disant réduction des dépenses. Peut-être dans une ré-édition?
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
Pascal Salin est l'un des grand penseur libéral actuel. Certains verront dans son livre une oeuvre dogmatique mais ce serait se tromper complètement: en effet, le libéralisme n'est pas un dogme, mais un paradigme. P. Salin développe sa pensée de manière cohérente et déterre des sujets tabous ou ignorés. Avec ce livre, des préjugés tombent et des idées originales comme l'impôt sur la dépense globale sont étudiés.

Je ne ferais qu'un reproche à ce livre: son titre dans l'édition 1985 était "L'arbitraire fiscal" or ce titre me semble moins polémique et plus juste que le titre retenu pour l'édition 2014, "La tyrannie fiscale". Certaines phrases peuvent aussi être mal interprétée pour les lecteurs qui ne sont pas habitués à la pensée libérale.
22 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

29,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici