undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
35
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:10,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 août 2011
les 6 dans l'ordre, c'est mieux - les éditeurs sont trop flemmards pour le faire
1 meurtres à pékin
2 le 4ème sacrifice
3 les disparues de shangaï
4 cadavres chinois à houston
5 jeux mortels à pékin
6 l'éventreur de pékin
0Commentaire| 74 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2011
Une belle surprise que ces enquêtes à Pékin de Peter May: celui-ci a bien fait de délaisser la télévision écossaise afin de se consacrer à l'écriture de romans. Il a un style efficace, mêlant l'ambiance polar aux témoignages sur la Chine et ses codes tout en étant également très à l'aise dans le registre de l'émotion.
La réussite de la série repose beaucoup sur les deux enquêteurs: l'inspecteur chinois Li Yan et l'américaine Margaret, médecin légiste mais aussi sur des personnages secondaires comme la petite Xinxin recueillie par Li ou la vieille vendeuse au coin de la rue...Ces protagonistes évoluent au fil des tomes, la série est donc à lire dans l'ordre défini dans le commentaire de mdduf .
Un seul petit bémol: le lecteur découvre rapidement qui sont " les méchants" dans les romans de Peter May, les intrigues sont souvent exagérées, mais l'écriture est tellement prenante que l'on termine le livre avec plaisir malgré tout, pour être sûr d'avoir bien deviné et pour savoir si la liaison improbable entre Margaret et Li va se poursuivre dans le tome suivant.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2005
Le titre est prometteur et le livre tient ses promesses. Des meurtres, il y en a. Et moi qui connais bien Pékin, je me suis régalé en suivant les deux héros, le flic chinois et la médecin-légiste américaine (pas piquée des vers) à travers cette ville incroyable, fantastique. L'histoire est d'autant plus palpitante qu'elle pourrait très bien arriver, qu'elle est peut-être en train d'arriver, qu'elle arrivera même certainement un jour! J'ai acheté le livre à cause du titre, et je n'ai pas été déçu.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2015
Un flic chinois bourru mais ultra-compétent. Une légiste américaine pleine de préjugés et sortant d'une douloureuse histoire. Ils vont se détester pour finir par s'aimer (c'est original...) le long d'une enquête sur des meurtres bien étranges...

C'est dépaysant même si, comme d'autres commentateurs l'ont dit, c'est un peu trop didactique et que la période ou cela se passe est un peu floue. L'intrigue est cousu de fil blanc et l'auteur sème très vite de trop gros indices. Et c'est franchement long à démarrer.

Mais ça reste très agréable à lire et malgré les imperfections on a envie de retrouver ce duo pour ses prochaines aventures.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En prenant ses fonctions de commissaire adjoint à la Section n°1 du Département des enquêtes criminelles de Pékin, Li Yan ne se doute pas qu'il aura pas moins de trois meurtres à résoudre le jour même : un petit dealer poignardé en plein coeur, un ouvrier du bâtiment au chômage retrouvé le cou brisé et un conseiller scientifique du Ministère de l'agriculture à la retraite brûlé vif dans un parc de la ville. Trois crimes très différents mais qui ont en commun un indice : un mégot de Marlboro laissé sur place par le tueur. Ce qu'il ne sait pas non plus, c'est que son chef va lui mettre dans les pattes un médecin légiste de sa connaissance, Margaret Campbell, une américaine tout juste débarquée à Pékin pour une série de cours à l'Université de la Sécurité publique. Leur rencontre est explosive. Elle le trouve laid, froid et psychorigide. Il pense qu'elle est agaçante, arrogante et insolente. Pourtant, leur collaboration sera des plus efficaces, mettant à jour une terrible affaire qui menacera leurs vies et celles de millions de personnes. Entre incompréhension et attirance, répulsion et désir, prises de bec et confidences, leur relation en dents de scie les mènera jusqu'au bout d'eux-mêmes.

Dans ce premier opus de la série chinoise de Peter MAY, il y a du bon et du moins bon.
Le bon d'abord avec le total dépaysement en République Populaire de Chine. Au fil des pages on découvre Pékin, ses rues encombrées de voitures, trolleys, vélos, sa place Tiananmen, sa cité interdite, ses jardins, sa gastronomie. Mais a-delà de l'exotisme, l'auteur s'attache aussi à évoquer une société réglementée qui prône le collectif au détriment de l'individu mais pour le bien de tous. Un rappel historique de la terrible révolution culturelle et de ses séquelles dans chaque famille, une subtile allusion à la Politique de l'enfant unique complètent cette peinture intéressante et bien documentée de l'Empire du Milieu.
Le côté moins réussi du roman vient des personnalités trop caricaturales des personnages principaux : l'américaine et son complexe de supériorité et l'énigmatique asiatique. On voit bien que l'opposition de leurs caractères, de leurs visions du monde et le véritable choc culturel qui en découle est le ressort de leur collaboration professionnelle et de leur future histoire d'amour mais le trait est un peu gros et finit par lasser. Un peu de nuances dans le comportement de la belle légiste à la critique facile, qui ne sait pas s'ouvrir aux autres, agit en conquérante et ne respecte pas la sensibilité de ses hôtes aurait été bienvenue. L'ignorance n'excuse pas l'irrespect. le flic chinois est plus touchant, surtout dans sa relation avec l'oncle qui l'a élevé et qui lui sert de modèle.
En dehors de la visite touristique et des atermoiements amoureux de nos deux tourtereaux, il y a bien sûr aussi une enquête. Elle met un certain temps à prendre son allant et on s'ennuie un peu à chercher le lien entre les trois crimes mais Peter MAY égratigne au passage les multinationales occidentales qui profitent de la déréglementation et du laxisme de certains états pour procéder à des tests sans précaution aucune et s'en mettre plein les poches, au détriment de la santé et parfois même de la vie des populations locales ; une critique des scientifiques, des politiques et des milieux d'affaires très politiquement correcte mais qui a le mérite d'exister.
Une bonne lecture, facile et divertissante qui n'évite pas les clichés, sombre parfois dans la mièvrerie mais propose une sympathique immersion dans les moeurs et la mentalité chinoise.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout d'abord précisons que ce polar est le premier d'une série de 6 narrant les enquêtes de l'inspecteur Li de la police de Pékin et de la jeune américaine medecin légiste venue en Chine par hasard pour oublier un passé sentimental douloureux et qui va se trouver par hasard au centre d'une affaire sordide de meurtres et de lutte de pouvoir.

Les ouvrages se suivant chronologiquement il vaut mieux donc pour ne pas être trop perdu et suivre les pérégrinations de nos deux héros commencer par celui la.

Les 500 pages disons le de suite se lisent bien. L'intrigue est bien tournée mais le petit reproche que l'on pourrait formuler est sans doute une fin un peu tirée par les cheveux et qui semble un peu bâclée.

Mis à part cela on appréciera la manière dont l'auteur nous plonge avec réalisme dans le Pékin de la fin des années 90, thême d'ailleurs largement évoqué dans la littérature, période charnière où disparaissent les témoins des délires de l'époque de Mao et où la Chine pour le meilleur ou pour le pire se lance à tout crin dans le capitalisme le plus débridé.

L'inspecteur Li est un personnage attachant et dont la psychologie est bien rendue; la jeune docteur américaine est beaucoup plus basique et sans surprise.

Après une confrontation d'abord mal engagée du fait du choc des cultures entres les deux protagonistes, une liaison un peu prévisible mais jamais trop fleur bleue va finalement naître entre nos deux personnages.

L'évocation de la bureaucratie chinoise, de la corruption, de la nostalgie de la Chine qui disparait part pans entiers sous l''assaut des promoteurs immobiliers avides, sont bien insérés dans le récit.

Bref un bon livre qui vous fera passer une semaine agréable en attendant la suite même si il ne faut pas s'attendre à un chef d'oeuvre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
...pour ce polar "canard laqué", qui se dévore, excellement bien documenté, et vraiment plaisant à lire. Histoires de meutres, de cadavres calcinés, disséqués, et autopsiés par une américaine de charme,initialement réfractaire à toute "chinoiserié", et qui va plonger plus ou moins malgré elle, dans une folle course poursuite, ou se mêlent dignitaires chinois haut placés, tueurs à gages sanguinaires, et inventifs, qui savent perturber l'enquête, gros industriels et biologistes verreux, flics chinois de choc 'et de chics aussi). On n'échappe pas à quelques clichés opposants la civilisation millénaire, à celle de Mac Do, mais c'est bon, bien écrit, très facile à lire, halletant, avec une fin peut être un peu trop précipitée, mais globalement c'est un excellent moment de lecture. Je te l'offre Josianne !
44 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2014
Ce roman policier se lit rapidement car l'intrigue est intéressante, mais ce qui m'a le plus le plus plu, c'est l'analyse de la pensée chinoise, des règles compliquées qui régissent la hiérarchie et les codes de comportement. La fin du livre est un peu moins réussie.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2014
Pour les romans policiers "chinois", je préfère définitivement Qiu Xiaolong et son inspecteur Chen. Dans ce livre de Peter May, l'atmosphère qui est rendue demeure perçue de façon occidentale.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2014
Il s'agit d'un roman policier relativement facile et agréable à lire que je recommande comme lecture de vacances... surtout si vous projetez de vous familiariser avec la culture chinoise. Quelques réserves toutefois:
- l'action se déroule dans les années '90: les descriptions sont en décalage avec la situation actuelle;
- le récit sombre un peu dans la caricature ou dans l'effet didactique: l'auteur semble avoir pour objectif de nous donner dès qu'il peut une leçon sur les différences culturelles, les conséquences de la Révolution Culturelle. La lecture en devient parfois lassante si l'on connaît déjà un peu la culture chinoise; a contrario, c'est peut-être un ouvrage d'accès plus facile pour une première lecture "chinoise".
Quant à la qualité de l'intrigue policière, elle se situe davantage dans un suspens d'action que dans une intrigue psychologique ou un roman policier à énigme. Les personnages restent attachants.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici