Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
390
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 juin 2013
Un roman tout en légèreté qui ne prend pas la tête et qui bien souvent m’a fait mourir de rire ! Désirée 35 ans est bibliothécaire et vient se recueillir tous les jours sur la tombe de son défunt mari Örjan. Benny lui, trentenaire également élève des vaches et vient chaque jour entretenir le mausolée – digne d’une boutique de fleurs – de ses parents. Tout les sépare ! À commencer par les sépultures très distinctives de leurs modes de vie. À l’image de son voisin, Désirée trouve celle de Benny tapageuse d’un goût fort déplorable et surtout dépassée. Pour ce dernier la tombe d’Örjan est aussi pâle et sans relief qu’il se fait de l’image de Désirée – En total contradiction avec le genre de femme qui l’attire d’ordinaire. Un cimetière comme lieu de rencontre, on a sans doute fait beaucoup mieux. Et pourtant, c’est bien au milieu des tombes que Désirée et Benny se sourient pour la première fois. Un seul sourire et toute leur vie si bien rangée bascule… Ces deux êtres si différents l’un de l’autre sont-ils faits pour s’aimer ? Car tout les oppose ! Mais voilà, quand Benny est proche de Désirée, elle a comme des papillons dans le ventre et lui ne peut plus se passer d’elle. Désirée aime profondément sa vie à la ville, son petit appartement cosy et tout blanc, les lignes simples et épurées, la culture et les livres. Alors que lui ne vit et ne voit que par son dur métier solitaire et éprouvant de fermier. Leurs répliques sont croustillantes (voir grivoises) et leurs rapports impossibles, pourtant ils ont bien du mal à se passer l’un de l’autre malgré l’incompatibilité de leur vie sociale.

Le roman alterne – chapitre après chapitre – le point de vue de Désirée puis celui de Benny et le lecteur éprouve beaucoup de plaisir à découvrir la perception de chacun des deux personnages aux différents événements et situations qui se succèdent. C’est très plaisant !

Malgré leurs différences qui bien souvent leur paraîtra insurmontable, une relation se noue mais pas sans provoquer des petits incidents et des moments drôles voir poilants…

C’est un livre jubilatoire sur la collision des cultures. Au final, un roman léger qui permet de passer un agréable moment, facile certes, mais pas mièvre non plus, bien au contraire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans la catégorie roman sentimental sans prétention mais extrêmement bien ficelé et agréable à lire, Le mec de la tombe d'à coté de Katarina Mazetti a remporté tous les suffrages, c'est même devenu un incontournable (une pièce de théâtre a même été tirée du livre).
Il s'agit en effet d'une belle histoire servie par une prose agréable avec un vrai rythme. Le coup de foudre entre Désirée, bibliothécaire, veuve depuis peu et Benny, fermier débrouillard, est explosif, inattendu (au moins pour eux) et plein de conséquences savoureuses...
Les personnages sont attachants, leur psychologie étudiée. On évite le rose bonbon, les violons et les bons sentiments dégoulinants qui handicapent souvent les romans sentimentaux. Une belle histoire d'amour relevée d'une pointe d'humour, ce qui ne gâte rien.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2017
Un bon livre qui se lit bien et dont la trame est bien menée. Katarina Mazetti nous enchante avec ses romans.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2013
je trouvais l'accroche du livre amusante, j'ai voulu en savoir plus...
J'ai été déçu, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueur. le changement de point de vu d'un personnage à l'autre et intéressant et c'est amusant de voir comme une même situation peut être analysé différemment par les personnes qui l'ont vécu mais sur la longueur, ça casse un peu le rythme.
En bref, divertissant mais pas captivant...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2010
J'ai préféré les larmes de Tarzan mais c'est certainement du à l'effet découverte de l'auteur. Vraiment, j'adore Katarina MAZETTI. Ses textes sont drôles et ils nous renvoient à des situations connues. C'est un si bon moment de lecture qu'il est trop vite passé. De la vraie détente !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2017
Rafraîchissant pour l été, une belle romance mais une fin de livre qui manque de panache. Sympa tout de même.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Katarina Mazetti (malgré son patronyme aussi peu nordique que celui de la chanteuse Sophie Zelmani) est une auteure suédoise qui est un peu au royaume de Gustaf ce qu'Anna Gavalda est à notre hexagone.
Son premier roman est un succès planétaire et raconte ... l'histoire de la rencontre entre une femme et un homme.
Elle, se recueille sur la tombe de son insipide mari disparu un peu trop tôt. Lui, Le mec de la tombe d'à côté, vient fleurir la tombe de ses parents.
Elle, se trouve un peu trop jeune pour finir seule dans le veuvage parmi ses collègues bibliothécaires. Lui, exploite des vaches laitières et voudrait bien une paire de bras supplémentaire pour l'aider à la ferme.
Tout, mais vraiment tout, sépare ce rat des champs et ce rat de bibliothèque qui ne sont absolument pas faits l'un pour l'autre. Ou alors, précisément, qui sont indiscutablement faits pour se compléter et couler des jours heureux.
Lui, n'entend rien à la poésie ni aux théories de Lacan. Elle, est de celles qui croient qu'il y a moins de travail à la ferme l'hiver pendant l'hibernation des vaches.
Lui, s'endort en ronflant pendant l'opéra. Elle, n'est pas fichue de réussir des boulettes de viande.
Lorsqu'ils louent "un" film, ils prennent deux DVD : lui, Police Academy, elle, La leçon de piano, et ils dorment chacun leur tour sur le canapé pendant le film de l'autre.
Le bouquin, imprégné d'une douce ironie pleine de tendresse pour ces deux personnages, alterne ainsi les chapitres avec "lui" et avec "elle", nous faisant vivre et revivre avec beaucoup d'humour les scènes sous un jour ou un autre. Le procédé est bien un peu facile et répétitif mais réussit à composer un petit bouquin sympa et léger, frais et enjoué, qui se lit avec plaisir.
Moralité sans prétention de la part de Katarina Mazetti : ouvrez les yeux sur la vraie vie et vos proches !
Pour celles et ceux qui aiment les amours impossibles.
0Commentaire| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2008
J'ai aimé ce livre, un sourire niais n'a pas quitté mon visage, parsemé de quelques larmes d'émotion. Ah, l'amour ... Impossible pour raisons contemporaines de surcroît .... De ces raisons qui vous font croire que l'amour entre deux êtres n'est acceptable qu'au sein d'un groupe d'appartenance lui aussi acceptable ... Et voilà que le destin s'en mêle, au détour des allées d'un cimetière. Comment la mort peut rapprocher deux êtres et les rendre vivants ... par la force incoercible de l'amour bien sûr ...
J'ai aimé le retour cru et poétique du retour à la sensualité. J'ai aimé le manichéisme de ce roman à deux voix, la caricature a l'avantage de la clarté.
Vous l'aimerez aussi Si vous aimez les rencontres improbables, Si vous reconnaissez vos côtés marginaux, Si vous appréciez les préjugés et les a priori comme autant d'obstacles à l'ouverture et au bonheur, Si vous accueillez vos émotions comme on accueille ses meilleurs amis, Si vous avez envie de rire tendrement ...
0Commentaire| 59 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Nous sommes en Suède. Pour lui, elle est "la beige". Pour elle, il est "Le Forestier". Une jeune veuve et un célibataire qui vient de perdre sa mère se rencontrent souvent au cimetière, s'assoient sur le même banc, mais ne se parlent pas. A chaque chapitre, nous sommes en alternance dans leurs pensées. Ils nous livrent leur vie, faite de ratages et d'espoir. Petit à petit, ils s'interrogent l'un sur l'autre, se manquent quand ils ne se voient pas pendant plusieurs jours. Que leur réserve le destin ? Leurs mondes sont si différents.

Je vous laisse découvrir la suite dans ce roman plein d'amour, de tendresse et de drôlerie. On s'attache à ces deux-là très vite et on sourit béatement en suivant leur histoire un peu compliquée, pleine de heurts et de passion.

Katarina Mazetti est journaliste mais elle sait aussi maîtriser l'écriture dans ce bien joli roman.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2007
Un cimetière comme lieu de rencontre, on a sans doute fait beaucoup mieux. Et pourtant, c'est bien au milieu des tombes que Désirée et Benny se côtoient. Elle, bibliothécaire, vient régulièrement sur la tombe de son défunt mari tenter de susciter un chagrin de circonstance. En fait elle lui en veut de l'avoir lâchée et de n'avoir pas fait assez attention sur son vélo si bien qu'il a été fauché par un camion.

Lui, agriculteur solitaire dans une ferme reculée, agrémente fidèlement la stèle de ses parents de si nombreuses plantations qu'on dirait une pépinière.

Tout les sépare, à commencer par les sépultures respectives à leurs modes de vie. Désirée trouve celle de son voisin d'un kitch tape-à-l'œil affligeant voire d'un goût vulgaire, tout comme lui d'ailleurs. De son côté, Benny ne peut pas « blairer » la voisine, la trouvant à l'image de la froideur de la tombe de son époux, décolorée comme une vieille photo couleur, tout à l'opposé des femmes qu'il aime.

Puis, un concours de circonstance fait se croiser leurs sourires et comme un arc de lumière qui surgit entre eux, tout bascule.

Ainsi commence une relation pleine d'embûches confrontant des styles de vie diamétralement opposés. Aucun des deux n'est prêt à lâcher un peu de lest concernant ses certitudes culturelles et sociales. Leurs joutes sont croustillantes de déterminisme, leurs conversations impossibles. Pourtant, ils ont bien du mal à se passer l'un de l'autre malgré l'incompatibilité de niveau de vie.

C'est un livre jubilatoire sur la collision des cultures. Un roman à deux voix nous faisant pénétrer avec allégresse l'intimité des deux personnages qui doivent composer entre leurs pulsions et la raison. Le texte est une succession de métaphores hilarantes et finement amenées qui m'ont bien souvent fait pouffer de rire. Juste quelques rares propos de la part de Benny m'ont paru un peu trop érudits.

L'auteure porte un regard vif et précis sur certaines barrières sociales et culturelles sur un ton badin empli néanmoins de beaucoup de tendresse.

Ce livre a eu un succès extraordinaire en Suède : comme je le comprends ! Entre le rire, le côté fleur bleue et le choc culturel, j'ai vraiment craqué aussi.
22 commentaires| 116 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,00 €
7,70 €
8,70 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici