undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite nav_WSHT16 cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
17
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 août 2011
les 6 dans l'ordre, c'est mieux - les éditeurs sont trop flemmards pour le faire
1 meurtres à pékin
2 le 4ème sacrifice
3 les disparues de shangaï
4 cadavres chinois à houston
5 jeux mortels à pékin
6 l'éventreur de pékin
0Commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2015
Le deuxième volet de la série chinoise, une énigme policière sous un air de documentaire, on y apprend beaucoup sur ce pays et ses coutumes. La relation entre Li et Margaret est tout aussi compliquée que dans le premier volet. Les personnages sont intéressants. Je lirai forcément le troisième volet et les suivants.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après un bon premier tome (enquêtes à pékin), voila le deuxième bien réussi des enquêtes de l'inspecteur Li Yan de la police de Pékin.

L'auteur nous fait poursuivre notre découverte de la ville de Pékin et de la société chinoise, de ses codes, de ses douloureux souvenirs de la révolution culturelle, de son ouverture sauvage au capitalisme de cette fin des années 90, mais aussi de sa gastronomie, de ses vices, sa corruption; c'est là il faut le dire un des intérêts majeurs de ces polars chinois de Peter May.

Notre bouillant trentenaire chinois se voit chargé de découvrir l'auteur de quatre meurtres sordides perpétrés selon un même mode opératoire : la décapitation; ce qui fait craindre à l'existence d'un sérial Killer.
Notre héros est toujours aussi intéressant à suivre et sa psychologie est remarquablement bien décrite par l'auteur; sa dureté de façade, ses tourments intérieurs, son chauvinisme, ses obligations morales et sa mentalité forgée dans les drames de sa famille qui a subi les aléas tragiques de la politique chinoise.

Le second personnage principal est l'américaine médecin légiste Margaret Campbell qui il faut le dire est beaucoup plus creuse et fade mais qui se montre d'une aide parfois précieuse pour résoudre les clefs de l'enquête.

Les deux comparses qui sont tombés amoureux l'un de l'autre au cours du premier épisode sont ici séparés à cause de la raison d'Etat mais toujours secrètement amoureux et il est bien difficile pour eux de concilier relations professionnelles et amour impossible.

Se greffe un troisième larron, le séduisant archéologue américain, Mickael Zimmerman, qui fera tout pour séduire Margaret, au grand dam de Li.

L'enquête est plutôt bien menée, elle nous fait également voyager dans l'histoire de la Chine au travers des découvertes archéologiques de Zimerman.

Bref une bonne suite et un bon livre qui vous fera la semaine sans ennui.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2016
Voilà presque trois mois que la légiste américaine Margaret Campbell et le policier chinois Li Yan ont découvert et dénoncé un scandale sanitaire d'envergure mondiale, trois mois durant lesquels Margaret a témoigné devant les juges et les experts, répondu aux questions des journalistes et attendu des nouvelles de Li Yan. Mais le policier a reçu des instructions de sa hiérarchie, une relation avec une étrangère est inappropriée pour un officier de police pékinois. Alors il a tenté d'oublier ses sentiments et réintégré la section n°1 où il est confronté à quatre meurtres sordides, quatre décapitations au sabre. Alors que Margaret s'apprête à oublier elle aussi cette histoire d'amour sans avenir et à retourner aux Etats-Unis, elle est contactée par l'ambassadeur de son pays qui lui demande son aide dans une affaire sensible. En effet, la quatrième victime, Yuan Tao, était un américain qui travaillait au service des visas de l'ambassade. Là voici donc, une fois encore, mêlée à une enquête de Li Yan. Obligés de collaborer, ils ne peuvent éviter les tensions, d'autant que Margaret tente de tourner la page dans les bras d'un archéologue américain, le très séduisant et très médiatique Michaël Zimmerman.

Voilà nos deux enquêteurs plongés dans une série de meurtres qui trouve ses racines dans un passé pas si lointain, avec la terrible révolution culturelle qui, à la fin des années 60, secoua la Chine pendant quatorze longues années semant la mort et l'anarchie. Encouragée par Mao, la jeunesse chinoise s'enrôle en masse dans les Gardes rouges et prend le pouvoir dans les écoles et les universités. Les professeurs, les intellectuels, accusés d'être des droitistes et des contre-révolutionnaires à la solde de l'Occident capitalistes sont humiliés en place publique, obligés à faire leur auto-critique, frappés, voire tués. Trente ans après, même si chaque famille est encore marquée par ces terribles évènements, les chinois ont choisi d'oublier et, victimes et anciens gardes rouges, vivent ensemble dans la paix retrouvée. Mais les vies brisées, le deuil, les séquelles physiques et psychologiques demeurent et certains ont eu trente ans pour ruminer leur vengeance. Si Li Yan est au fait de tout cela, ayant lui-même été séparé de ses parents pendant la révolution, pour Margaret, c'est une totale découverte. Mais chaque jour elle en apprend un peu plus sur la Chine et son Histoire, récente grâce à l'enquête, et très ancienne grâce à Michaël Zimmerman qui partage son lit et ses connaissances avec elle. Un voyage à Xian lui permet d'approcher au plus près l'armée de terre cuite qui en fait la renommée. de belles opportunités pour l'américaine qui manque cruellement de culture et montre encore une fois toute l'étendue de son ignorance.
La politique du pays et ses errements ne sont d'ailleurs pas le fait du passé uniquement. Les chinois sont soumis à un contrôle des naissances draconiens qui, s'il peut s'expliquer par un besoin de garder la démographie dans des limites raisonnables, n'en a pas moins des répercussions désastreuses pour les enfants, surtout les petites filles, abandonnées dans les orphelinats, pour céder la place au fils que tous les parents désirent. Et Li Yan va en faire, malgré lui, l'amère expérience.
Cette enquête entre passé et présent offre une belle leçon d'histoire et permet d'approcher la mentalité chinoise en se divertissant. Elle est malheureusement gâchée par les indices que Peter MAY sème avec une subtilité toute pachydermique, on repère donc assez vite les personnes impliquées dans le quatrième assassinat et le suspense en prend un coup. Et bien sûr, la bluette entre les deux enquêteurs, digne d'un roman à l'eau de rose, est tout aussi agaçante qu'inutile. A lire pour la visite en Chine.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2014
Ouille ouille ! C'est ma première déception de cet écrivain que j'adore, après avoir lu sa géniale trilogie écossaise, et le premier et sympathique opus de la série chinoise. Ce quatrième sacrifice n'est pas au niveau : longuet, sirupeux, trop prévisible, et une accumulation de clichés allant jusqu'au grotesque final...C'est pas terrible du tout. J'espère que la suite sera meilleure !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
...parce que c'est une des seules suites cinématographiques qui soit à la hauteur du premier. Malgré l'effet de surprise passé, (et évidemment absent), la fascination est là, grâce au scénario, aux charismes des héros, à la précision, et à la véracité des descriptions historiques, scientifiques, et politiques ! Excellente suites de "Meurtes à Pékin", du même auteur, qui nous emmène cette fois, dans les trésors de l'armée engloutie des soldats d'argile avec un archéologue sexy et saxophoniste, tout en plongeant dans les tristes méandres et le difficile pardon des excès de la révolution cultutelle. C'est passionnant, intéressant, instructif, émouvant (nos deux héros la belle américaine médecin légiste, et l'inspecteur chinois, ténébreux forcés de collaborer ensemble, entament une partie destructrice de poker menteur). La vie dans Pékin est toujours aussi "grouillante", inquiétante, palpitante faisant cohabiter le XXI ième siècle, et des coutumes ancestrâles à vous couper le souffle et surtout la tête ! Absolument génial !
55 commentaires| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2011
Le scénario est médiocre et incroyablement prévisible (pourtant je suis vraiment bon public de ce point de vue). On se croirait dans le experts, le but est de visiter les lieux touristiques, de mettre en valeur quelques coins de la ville. L'écriture est assez filmique et pour cause in dirait que le livre est taillé pour la mise en image, le scénario répertorie tous les poncifs possibles du téléfilm américain, en commençant par les vannes du genre comics (ce qui n'est pas désagréable), en passant par l'histoire d'amour superficiel tout en soirées pour en mettre plein la vue à la fille (le type sait même jouer du saxophone...), sans aucune subtilité, sans aucune profondeur, suivie d'une demande en mariage incongrue après 1 semaine à se fréquenter (avec bague, et tout !). On a ensuite le sauvetage in extremis de l'héroïne en danger de mort, les mobiles de meurtres complètement superficiels (le tueur qui devient serial killer à 50 ans, parce qu'il a eu une révélation sur la mort de ses parents, 30 ans plus tôt...). Et bien sûr, la trahison par un proche, il nous avait fait le coup dans l'opus 1, mais l'accumulation dans ce 2ème opus devient vraiment pénible, et la superficialité des relations et des analyses psychologiques rende ce livre franchement médiocre littérairement parlant, mais presque fascinant quand on réalise la capacité de l'auteur à utiliser les ressorts hollywoodiens mainstream...C'est un talent, aussi.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2015
Cette nouvelle enquête de Margaret Campbell et de Li Yan repose sur une bonne intrigue policière, même si on devine un peu la fin. Le style de Peter May est toujours aussi plaisant, les personnages des enquêteurs sont sympathiques et crédibles, touchants aussi dans la manière d'exprimer leurs sentiments -ou justement de ne pas les exprimer ouvertement l'un à l'autre- et on y découvre une "Chine" toujours aussi exotique et mystérieuse.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2012
L'inspecteur Li avait déjà trois cadavres décapités; une quatrième victime, d'origine chinoise, employée à l'Ambassade des Etats-Unis viendra mettre plus de pression dans une enquête pauvre en avancée et riche en singularité. Une main experte dans l'art du sabre a éliminé les victimes qui portaient au cou une pancarte avec un nom et un chiffre. Li Yuan retrouve l'américaine Margareth Campbell sans reformer le couple éphémère du premier roman de la série pékinoise de Peter May, « Meurtres à Pékin », pour mener une enquête avec les éclairages des connaissances scientifiques américaines.
Si l'intrigue dans un premier temps reste assez prenante et entraîne le lecteur dans des sinuosités d'un passé trouble et de personnages perturbés, le dénouement ne reste pas assez crédible avec un inspecteur chinois vraiment chanceux au final'
Par ailleurs, les dialogues sonnent parfois faux et les personnages se trouvent à la limite de la caricature, notamment avec leurs réactions face à l'écart des deux cultures. Le personnage de l'archéologue est trop « téléphoné » et prévisible.

Peter May a su créer une ambiance qui apportera assez d'exotisme au lecteur pour le transporter à Pékin, le récit est émaillé de d'anecdotes ou de quelques mots chinois ou remarques sur le pays pour donner l'impression « d'y être », ce qui est certainement le but recherché. Les incursions dans la révolution culturelle et ses séquelles apportent une dimension historique intéressante.

Un thriller efficace qui se lit vite ; ses qualités dans la tension narrative me font oublier certains travers.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce deuxième tome de la série chinoise de Peter May m'a autant ou même peut-être plus plu que le premier. L'intrigue m'a accrochée et j'ai retrouvé avec plaisir les relations tumultueuses de la légiste américaine et de l'inspecteur chinois. Mais ce que j'ai préféré est le contexte historique. Son utilisation par l'auteur est à la fois instructive quant à l'Histoire et pertinente pour l'histoire. Ce polar est ainsi aussi l'occasion de revivre avec effroi la révolution culturelle et de rencontrer respectueusement les soldats en terre cuite de Xi'an (que j'avais découvert avec enthousiasme lors d'une exposition à Paris et que je rêverais de voir sur site !)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles