Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici Acheter Fire En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
36
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Desmond est un éminent professeur de linguistique à la retraite. Veuf (sa première épouse est décédée d'un cancer), il s'est remarié avec (Wini)fred, qui dirige un petit magasin de déco. Leurs enfants respectifs sont adultes et indépendants, tout va bien, sauf que Desmond s'ennuie sérieusement chez lui, et que l'âge aidant, il devient de plus en plus sourd. Autobiographique sur deux points : la surdité et le père âgé qui perd peu à peu son autonomie, David Lodge nous offre un nouveau roman dans le milieu universitaire qui lui est cher, drôle, ironique, plus personnel aussi, mais tendre et enlevé.
Les prothèses auditives tombant toujours en panne de piles quand il ne faut pas, il arrive que Desmond soit coupé des conversations et se mette dans des situations mal à propos. Ainsi il se retrouve à aider sans le vouloir une doctorante un brin mythomane et perverse sur sa thèse portant sur les lettres de suicidés.
Joyeuse concupiscence, troubles de l'âge, préoccupations décalées du couple, gravité de la vieillesse du père qu'il faut accompagner, c'est un roman tantôt touchant tantôt drôle qui se lit tout seul. Peut-être pas le meilleur de Lodge, mais bien agréable quand même.
Une mention particulière pour la description du week-end à Center Parcs (Gladeworld, en Angleterre, mais concept identique) avec un couple d'amis : si vous connaissez ce genre d'endroit, le récit est à mourir de rire, car c'est tout à fait ça ! A souligner de même les moments graves comme la visite d'Auschwitz et l'hospitalisation du père.
Ecrit sous forme de journal intime à la première et à la troisième personne, émaillé de théories linguistiques auxquelles il faut parfois s'accrocher, je n'ai pas vraiment perçu l'aspect « journal », même si les dates ponctuent le récit, la forme s'effaçant, j'ai vraiment plongé dans le roman, une fiction mêlant les thèmes chers à Lodge avec beaucoup de dérision. Plaisant, vraiment.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2011
Desmond était professeur de linguistique à l'université mais depuis peu il est à la retraite et les heures de cours ont fait places à des heures d'ennui.
Sa femme, elle, est une femme active, qui consacre son temps et son énergie entre sa boutique de décoration et diverses mondanités où elle traîne son mari pour lequel ces bavardages en société sont devenus une vraie torture depuis que sa surdité ne lui permet plus de suivre les conversations.
Et il doit encore s'occuper de son père, qui peu à peu perd la tête et ne peut plus se débrouiller seul.
Lors d'un vernissage il rencontre une jeune étudiante en linguistique, elle lui parle durant toute la soirée, alors que lui, est incapable d'entendre ce qu'elle peut bien lui raconter. Cette jeune femme lui demande de l'aider pour sa thèse mais ce qui devait s'avérer être un petit coup de pouce va s'avérer bien plus complexe.

Un début un peu lent à se mettre en place puis le lecteur se plonge doucement dans le récit de cet homme assez banal menant une vie ordinaire de retraité mais qui est coupé du monde par sa surdité.
Une histoire simple, pas vraiment originale ni surprenante mais plaisante.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2008
Assurément, "la vie en sourdine" sera un des meilleurs livres de l'année! Quel style plein de verve! Lodge n'a pas son pareil pour conjuguer humour, finesse d'observation , sens de l'éhique ...et occasionnellement érotisme délicieux! Il réussit même à piquer notre curiosité avec ses digressions savantes et drôles sur la linguistique. On sourit beaucoup et certains passages sont franchement désopilants. Puis, dans son dernier quart, le livre devient grave et profondément émouvant. On le referme avec la conviction que David Lodge est non seulement un grand écrivain, mais aussi "un type bien".
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2017
Comme la plupart des livres de D. Lodge, cet ouvrage est largement autobiographique. Décrit avec beaucoup de finesse et d'humour, l'auteur relate les ennuis quotidiens, souvent cocasses, d'un intellectuel qui perd progressivement ses capacités auditives et qui de surplus oublie régulièrement de mettre son appareil auditif. Les descriptions, toute en finesse, seront particulièrement appréciées par tous ceux qui sont dans son cas de même que par toutes celles et ceux qui vivent au quotidien avec un mal-entendant!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2008
Autant dire que je suis un inconditionnel de David LODGE. Il est drôle, avec un humour anglais incomparable. Tous ses romans se lisent avec un plaisir intense.
La vie en sourdine reprend les éléments du succès : un universitaire, une ville anglaise... mais l'histoire se trame autour de la surdité naissante d'un prof de fac jeune retraité, de sa pétulante femme, d'une étudiante un peu particulière, et d'un père prostatique qui ajoute une note tragique ...
Je vous le conseille très chaleureusement ( nb c'est vrai la traduction est excellente)
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2008
J'adore David Lodge. C'est fin, intelligent, anglais, drôle. Même un brin en dessous de ce qu'il fait d'ordinaire, c'est de loin au-dessus de la production ambiante. Être dur de la feuille, ça peut vraiment devenir hilarant...
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Rien ne va plus pour Desmond! Sa retraite qu'il espérait paisible et sereine s'avère finalement ennuyeuse et perturbée. Son père, de moins en moins capable de vivre seul, lui pose problème. Sa surdité va en s'empirant et ce ne sont pas les prothèses auditives souvent défaillantes qui vont le tirer d'ennuis. Sa femme, plus active que jamais, mène sa vie professionnelle et sociale tambour battant et l'entraîne dans des soirées culturelles où souvent il s'isole, handicapé par sa surdité. C'est justement lors d'un de ces vernissages qu'il rencontre Axel Loom, une étudiante américaine. Sur un malentendu, il accepte de la revoir et de lui apporter son aide pour rédiger sa thèse...

Comment occuper sa retraite quand on a eu une carrière riche et brillante et qu'on vit avec une femme encore active? Comment ne pas devenir vieux? Comment ne pas céder à la tentation d'isolement qu'induit la surdité? Comment aider un parent vieillissant qui perd son autonomie?... Autant de questions (et bien d'autres) auxquelles tente de répondre Desmond et par son intermédiaire David LODGE. Mais même si les thèmes semblent graves, il faut compter avec l'humour de l'auteur pour ne pas sombrer dans le mélodrame. C'est souvent drôle, parfois touchant, émouvant et je l'ai lu avec beaucoup de plaisir. Cela faisait un moment que j'avais abandonné LODGE et j'ai retrouvé avec bonheur son univers "cosy", son écriture fluide, son humour "so british", son ton pince-sans-rire. Un livre à lire bien installé dans un fauteuil confortable, un bon thé à portée de main.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2009
Toujours le personnage récurrent...à savoir...le professeur universitaire, qui, cette fois, nous livre le témoignage du handicap de la surdité et de son côté comique(cela est considéré par Lodge pour une farce aux yeux des gens, contrairement au fait d'être aveugle qui est beaucoup plus sérieux). Ce professeur à la retraite compose avec sa surdité donc, rencontre une jeune étudiante mythomane, cherche à préserver son couple et accompagne son père jusqu'à ses derniers instants. Encore plein de situations comiques, de réflexions sur la vie, et même s'il ne s'y passe finalement pas grand-chose,le contenu événementiel est pauvre, l'univers du quotidien de Lodge est toujours touchant, drôle et merveilleusement humain. Ce qui me fait aimer ce livre et l'écriture de Lodge, c'est que c'est toujours un peu de notre vie qui y est décrite...
A noter : le titre original et son jeu de mot « Deaf sentence ».
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2009
Le premier chapitre est tout simplement désopilant. Fou-rire garanti. Le reste du roman est à la hauteur de l'auteur. Le côté très humain et terre à terre de ce roman est parfois démoralisant, mais le plaisir reste toutefois entier de lire avec délectation un texte bien écrit, des sentiments bien décrits, des psychologies idéalement dépeintes qu'on s'y croit vraiment. Depuis, les personnes sourdes m'apparaissent sous un jour totalement nouveau, et parfois non dénoué d'une pointe d'humour. Ca aide dans la vie.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2015
Quand on est dur d'oreille comme moi, on se dit en lisant ce livre, c'est pas possible, j'ai déjà vécu tout cela ! J'ai bien aimé la comparaison avec les aveugles. Les non voyants attirent la compassion, pas les sourds et mal entendants qui ne sont pas acceptés socialement ; qu'ils sont pénibles ceux là avec lesquels il faut toujours répéter ! Sinon le livre est très juste à tous les niveaux. Il y a le déclassement très bien vu qui accompagne le départ en retraite. Le rapport amoureux de Desmond avec sa femme qui travaille encore et est parfaitement immergée dans le monde des actifs et des gens "qui comptent" est touchante. Pleine d'humanité également la relation de Desmond avec son père, le vieux papa qui perd progressivement la boule et ne veut pas aller en maison de retraite. David Lodge a maintenant plus de 80 ans et l'on se dit qu'il faut une grande expérience humaine pour écrire de cette façon sur les sentiments qu'il décrit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,80 €
10,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)