undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
9
3,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:2,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce texte est la publication d'un discours qu' Elisée Reclus a tenu en 1894 devant une loge maçonnique à Bruxelles. Il ne faut donc pas s'attendre à un long exposé détaillé de la doctrine anarchiste. Ce texte et son auteur brillent beaucoup plus par leurs qualités oratoires et stylistiques que par le contenu.
Comme tous les anarchistes, Elisée Reclus a un problème avec le pouvoir. Il reproche d'ailleurs aux socialistes de vouloir renverser l'ordre établi pour y instaurer leur pouvoir à la place. Mais le pouvoir est tyrannique par essence. Reclus réactualise donc la bonne vieille méthode anarchiste : se débarrasser définitivement du pouvoir et de toutes ses institutions. Il faut substituer l'entraide et le respect des intérêts de chacun à la loi et au gouvernement. Cela peut sembler charmant. Mais Reclus, peut-être trop influencé par un idéal romantique s'est-il demandé si l'homme est réellement bon par essence ? A partir du moment où l'on supprime le pouvoir , on supprime également le droit d'interdire les mauvais comportements. De plus, Reclus ne parle pas de normes et de règles. Or, dans son système, la communauté doit accepter la primauté de l'individu. Mais comment faire pour harmoniser des individus avec des intérêts et des attentes contradictoires voir incompatibles, cette question Elisée Reclus n'y répond pas et c'est bien dommage. La deuxième question est de savoir à quel niveau l'anarchisme est possible. Serait-il possible même dans de toutes petites sociétés autarciques ? rien n'est moins sur. On ne peut même pas dire que dans les sociétés primitives l'anarchie fut la règle car ces sociétés sont bien souvent sinon tout le temps dirigées par un chef, ou bien sont régies par des règles d'essence divine.
On aurait aimé qu'Elisée Reclus aborde beaucoup plus ces questions, on ne peut pas le lui reprocher étant donné qu'il n'a surement pas pu détailler tout ce qu'il voulait dire lors de cette conférence. Ceci dit ce texte peut servir de courte introduction aux idées anarchistes, à compléter par les livres de Thoreau, Kropotkine, Bakounine ou Proudhon.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2014
Ce discours de quelques modestes pages est un réel appel à un anarchisme éclairé, faisant preuve de plus de finesse et de nuance que ce que l'on pense de l'anarchisme dans dans la pensée commune. On peut y voir et même ressentir que pour Elisée Reclus l'anarchisme est avant tout un appel à la tolérance et à une évolution réfléchi de l'homme en général et du savoir technique qu'il accumule. En un discours bien construit et ne se perdant pas dans d'indéfinissable métaphore , il parle de l'Anarchie avec sobriété et avec un vocabulaire accessible à tous. Donc si parfois vous ressentez l'insatiable besoin de rêvez d'un lendemain plus "juste" achetez ce livre qui vous permettra de vous rendre compte que ce désir est partagé et présent depuis d'innombrable génération.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2013
Que dire de plus, si ce n'est : la base de la doctrine anarchique. Pour savoir ce que c'est réellement.

Et SVP lisez ce livre, ne serait-ce que pour arrêtez d'utiliser le mot anarchisme dans des contexte qui n'ont rien à voir avec lui (comme on l'entend depuis toujours et partout)

Bonne lecture.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2011
Pour tout intéressé aux grandes idées politiques et en particulier à l'idée libertaire, Reclus ne peut pas ne pas être lu! Son "anarchie" est un livre clé dans la compréhension de l'a-cratie, de la communauté sans les pouvoirs. De l'idée d'égalité au sens vrai du terme sans la coercition de pouvoirs verticaux et hiérarchisés, tel est très brièvement, l'idée de l'anarchie. On est très loin de l'aspect "chaotique" que l'on aime rattacher à ce terme et à cette idée (dans ce cas on parlerait d'anomie). Idéalisme? Utopie? Les anarchistes de toutes tendances (et il y en a!) disent que c'est avant tout une idée, même si elle a déjà été mise quelques fois en pratique avec succès. Avec Bakounine, Kropotkine, Proud'hon, Tolstoï et d'autres, Reclus fait partie des "classiques" que l'intéressé à l'esprit ouvert ne peut pas manquer.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2013
Intéressant article sur l'anarchisme. Sympa à lire mais il n'a cependant pas changé ma vie pour autant. Mais je le recommande quand même.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2012
Elisée Reclus, auteur de l'Anarchie, l'ouvrage que je vais commenter était géographe en vogue de profession, mais professait des idées anarchistes et il était ami de Bakounine et de Kropotkine, deux autres anarchistes. Il avait un anarchisme militant et ce livre correspond à une conférence qu'il a donnée devant les francs-maçons à Bruxelles, bien que n'étant pas "frère maçon" lui même. Il exprime le fait que c'est la lutte contre tout pouvoir officiel qui distingue les anarchistes essentiellement, car chaque individualité leur paraît être le centre de l'univers et chaque individualité a le droit à son développement intégral, sans l'intervention d'un pouvoir qui la châtie, la morigène ou la dirige. Il a fait de la prison, parce qu'il fût arrêté les armes à la main pendant la Commune et a été banni pendant une décennie, mais sa peine a été allégée grâce à une pétition de grands scientifiques de l'époque. Les thèmes abordés ne sont pas vraiment originaux en comparaison d'autres idéologues de l'anarchie de l'époque et on peut reprocher quelque légéreté à l'ouvrage.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2013
un livre fort intéressant et instructif vive l'anarchisme et vive la révolution communiste
le temps est venue. Ça vas changer
fraternité cher camarade
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Elisée Reclus brilla en tant que géographe à la fin du 19° siècle. Il fut la référence scientifique de Jules Verne, nous familiarisant avec les découvertes de cette fin de siècle scientiste qui prête à rire tant il se rêvait total.

Hélas, l'esprit est morne quand il aborde le sujet de la politique et des sciences sociales. En 1894, Elisée Reclus, ami de Bakounine, prononce ce discours sur l'anarchie dans la loge maçonnique des "Amis philanthropes de Bruxelles". Le lecteur comprendra à la lecture des envolées lyriques sur le genre humain, que les anarchistes sont des êtres facilement manipulables, essentiels par leurs excès et désordres naturels, dans les révolutions pour les éteindre et asseoir le pouvoir des riches. La vision n'est pas caricaturée. Elle s'offre caricature.

"L'anarchisme apparaît comme une écologie politique qui répond aux aspirations de l'être humain à la liberté, seule garante des équilibres sociaux". (p.42)

L'anarchisme est parti pris. Elisée Reclus dans sa haine de l'Eglise et de l'autorité prend ses croyances pour universelles, sans Dieu, ni maîtres, niant dans son orgueil, divers mouvements qui se développent encore aujourd'hui, dont le mutualisme, la coopération (agricole notamment), très souvent inspirés du catholicisme social.

Nier l'autre, c'est ouvrir la voie à la sauvagerie anti-humaniste, c'est tuer, chez l'autre ses aspirations à la liberté. L'imposture anarchique est démontrée dans ce court texte instructif.
33 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2011
C'est rédigé comme un brouillon, mal articulé.

Certains passages auraient sans doute été plus pertinents si on les avait mieux placés. Voilà 1 an que je l'ai lu. Je n'ai rien retenu et je ne m'intéresse pas davantage à l'anarchie qu'avant de le lire. Ce livre m'a définitivement découragé de m'intéresser à ce sujet.

Passez votre chemin !
22 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,60 €
2,50 €
3,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)