Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
28
4,7 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:14,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Vengeance est le titre de cet album et incontestablement le tome précédent -Monstrueux- à donner de très bonnes raisons à plusieurs personnages de se venger. Non seulement le monde est envahi de zombies mais en plus des esprits dérangés non zombies y ajoutent de la monstruosité.
Il s'agit certainement de mon tome préféré jusque maintenant. Très dérangeant. Source de cogitations et de pensées contradictoires. Je suis toujours aussi fan
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans la communauté retranchée de la petite ville américaine de Woodbury, la vie pourrait apparaître normale en survol mais l’arrière-boutique est remplie de monstres. Le gouverneur a reconstitué les jeux du cirque romain avec les moyens du bord, en moins tapageur mais en plus freak. Des zombies sont enchaînés pour le décorum autour de gladiateurs qui s’escriment et se tabassent. Les citoyens lambda apportent les enfants se divertir et quand ça tourne mal, que les têtes volent, ils protestent : « Putain mais qu’est-ce que c’est que cette merde ? Si j’emmène mes gosses ici, c’est pour voir un combat, un truc propre. » Il ne vaut mieux pas énerver une honnête mère de famille et le gouverneur, tout patelin et tout puissant soit-il, le paiera un jour ou l’autre. Il a dû composer et proposer à Michonne de remplacer au pied levé un de ses gladiateurs qui s’est fait occire. Michonne a été atrocement torturée par le gouverneur. Pourtant, elle va accepter de prendre son sabre et de descendre dans l’arène. Entre temps, Rick s’est fait soigner son amputation de l’avant-bras. L’opportunité de s’échapper de Woodbury se présente sous les traits d’un garde du camp, Martinez, désireux de fuir la démence du gouverneur. Rick retrouvera Glenn et Michonne. Cette dernière refuse néanmoins de vider les lieux avant d’avoir rendu une visite de « courtoisie » au gouverneur dans son appartement.
Difficile de lâcher ce volume et de l’oublier ensuite ! Il mérite son titre mais la vengeance a un goût de fiel. Le lecteur prend conscience qu’il est impossible de rendre ce qui a été subi. Les sentiments et les émotions sont paroxystiques. On sait aussi que les répits ne sont là que pour rendre crédibles et percutants les moments d’épouvante quand la vie, la mort et la souffrance s’unissent et dessinent une danse frénétique, hallucinée, extatique. La série prend aux tripes mais elle peut choquer quiconque s’y plonge.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2009
La série est excellente. Bon, ok, les histoires de zombies, on en fait ce qu'on en veut.
En revanche il est passionnant de suivre l'évolution psychologique des personnages : la façon dont vont être remodelées leurs valeurs, leur éthique, leurs limites, leurs passions, leurs amours...
On retrouve un peu des romans de R.Merle (l'Ile ou Malevil) : une communauté regroupée de façon forcée, sans s'être forcément choisie, une situation extérieure extrême et des personnages qui essayent de survivre en révélant le meilleur ou le pire de l'homme.
Le coté "Zombie" devient vite accessoire et reste à prendre au second degré. Le vrai intérêt de cette BD est ailleurs : est on sûr de conserver son humanité , dans n'importe quel environnement ?

Ce volume 6 est de loin le plus violent,à ne pas laisser trainer dans les mains des enfants de moins de 16 ans, selon moi.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2011
Tout d'abord, je conseille cette série si vous êtes fan de zombies mais aussi de psychologie. En effet, il ne s'agit pas seulement d'une simple histoire avec un groupe de survivants et des zombies à découpe à tout va. Suivre l'évolution de chaque protagoniste est interessant. Les rebondissements sont bien amenés et l'auteur n'hesite pas à sacrifier des personnages pour garder le lecteur en alerte.

Concernant ce tome, il n'est pas à mettre entre toutes les mains. Certaines scènes sont violentes voire "gores". A la fin du volume, on en vient à se demander comment reagirait on à la place des personnes. On se remet en question sur les limites acceptables pour soi-même et/ou autrui.

Le seul bémole de la série est à mon point de vue les dessins. Les expressions des visages ne refletent pas toujours les sentiments exprimés.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2016
J'attendais ce 6ieme tome avec impatience. J'ai été servi. Je l'ai trouvé super. La vengeance de Michonne était prévisible mais je ne m'attendais pas à ce que soit aussi cruel. Je déconseille cette BD aux enfants car il y a des scènes gores. Cette série est tout simplement génial.
De plus, je l'ai reçu très rapidement et en très bon état.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2014
Sans doute faut-il que l'intrigue du comic book soit le plus distante possible de celle de la série TV (que j'ai malheureusement vue avant de lire les livres) pour que l'esprit puisse se libérer de l'épuisant jeu des comparaisons, et que l'on puisse mieux savourer l'oeuvre de Kirkman et Adlard... Ce sixième tome de la saga "Walking Dead" m'a semblé du coup l'un des plus intéressants à date, grâce à deux moments-clé (pas vraiment présents dans la série TV, ou du moins bien différents) vraiment forts : d'abord cette "fameuse" scène où Michonne torture le Governor de manière pour le moins extrême, et ensuite l'exécution du "traître" Rodriguez... Deux moments où les héros de la série sont clairement "au delà" des limites généralement admises, et donc deviennent réellement intéressants, et ce d'autant plus que leurs actes questionnent l'humanité du lecteur, qui doit se positionner moralement (ou pas) par rapport à ces excès. On espère donc que la saga continuera dans cette direction passionnante, qui exploite (enfin) pleinement le potentiel du thème fondamental de "Walking Dead", la disparition - ou pas - de ce qui fait notre humanité face à la situation la plus extrême qui soit, l'anéantissement de l'organisation sociale.

PS: Rien de neuf toujours par contre du côté graphique, le point faible du comic.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le titre donne tout son sens à ce tome, on attendait de la vengeance et bien on n'est pas déçu...les planches sont toujours aussi bien, les relations entre humains sont très bien décrites et entretiennent l'ambiance bien particulière de la série. A réserver à tous ceux qui aiment l'univers post apocalyptique avec plein de zombies...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2011
Un tome encore une fois très violent et a réserver à un public avertis...
La vengeance est à l'ordre du jour et je connais un sociopathe qui a vraiment du soucis à se faire...
Voilà que le moment de régler les comptes est venus pour notre petit groupe qui s'est retrouvé prisonnier et dont la femme mystère, toujours aussi surprenante, va faire payer au centuple ce qu'on lui a fait...
Dans ce tome la tension est au plus haut et les personnages subissent de plus en plus de pression et on se demande si Rick ne va pas finir par vraiment péter un câble...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2011
J'accroche à 100% à la BD. Rick et sa bande on découvert un autre groupe avec un chef qui a basculé dans la barbarie. Ils réussissent à s'échapper et regagner la prison, mais la vengeance effectuée par le personnage feminin aura fait basculé le récit dans une plus grande cruauté. Désormais, les plus grands enemis de la bande de Rick ne sont plus les zombies, mais des humains. Que va-t-il se passer?, BD sur les limites de la barbarie humaine où ouverture du récit vers de nouveaux horizons?
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2014
Rien à dire la série en BD comme si vous y étiez, bon dessins en noir et blanc pour mieux retranscrire l'ambiance format idéal pour lire sans faire de muscu au lit, envoyé dans les temps et sous bon emballage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici