undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
15
4,1 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:15,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

L'expérimentateur Marc-Antoine Mathieu a relevé une fois encore un nouveau défi : réaliser une BD (presque) aussi rapide que la lumière. Sur ce plan, c'est réussi et on reste complètement fasciné par ce jeu de ricochet de miroir en miroir, véritable performance de dessinateur. A ce niveau, Mathieu n'a plus rien à prouver, mais l'homme n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers de maître de la BD. Il est d'ailleurs possible de retrouver l'œuvre sur le site de l'éditeur, laquelle semble incontestablement plus adaptée à la fluidité du format numérique. Mais à ce stade, peut-on encore parler de BD ?

Quoi qu'il en soit, je dois avouer que je n'ai été séduit que partiellement par ce nouvel opus. Est-ce parce que je n'ai jamais été vraiment fan d'enquêtes policières ? En tous cas, je suis resté à côté de la plaque même après une seconde lecture, incapable de résoudre les énigmes de l'introduction. Certes M-A Mathieu place toujours la barre assez haut et tient ses lecteurs en haute estime, en sollicitant leur participation. mais cette fois, j'ai quelque peu décroché, néanmoins fasciné par ce faisceau lumineux décomposé en cases que je n'ai pu que contempler à la manière d'une vache regardant un train passer. D'après moi, la forme a totalement éclipsé le fond et là, contrairement aux autres productions de l'auteur, je ne suis pas passé de l'autre côté du miroir... Désolé, Marc-Antoine !
44 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
BD doublée d'une version numérique à voir sur le site de Delcourt, consistant en un long zoom ludique (Chaque case est un agrandissement de la précédente)
C'est réussi et encore une fois M A Mathieu parvient à nous surprendre, mais la prouesse technique du procédé (une histoire en un zoom, sans parole; de reflets en reflet on reconstitue l'histoire) enferme un peu l'auteur et limite l'agrément qu'on éprouve à la lecture (un peu répétitive forcément).
Une oeuvre réussie, mais du genre qu'on a plus envie de montrer ou d'offrir que de relire (d'emprunter à la médiathèque que d'acheter...)
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 avril 2012
Cette BD s'adresse à un public "averti" et curieux. Elle nécessite 1 voire 2 (voire 3) lectures attentives (avec miroir de poche pour lire les articles écrits à l'envers).
En 3 secondes- mais quand même 66 pages- on assiste à la tentative de meurtre sur la personne d'un ex-footballeur, témoin clé dans un procès sur des matchs truqués par un tireur d'élite posté sur un toit.
Chaque page est formée de 9 cases identiques. On arrive à la 9eme par zooms successifs sur un objet "réfléchissant" (un petit jeu au début est de rechercher cet objet dès la 1ère cas en haut à gauche)qui nous fait voir dans une nouvelle direction, de nouveaux personnages ou détails... C'est réellement fascinant !
Je conseille aux lecteurs perplexes d'aller sur le site de Delcourt et de lire le forum : plusieurs zones "obscures" s'éclaircissent alors (merci à eux).
C'est effectivement un très bel objet, une très belle oeuvre. Je n'avais jamais "lu" une BD originale à ce point. Bravo à Marc-Antoine Mathieu !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2011
Cette BD mise en avant dans par nombreux blogs et par les Inrockuptibles est un OVNI. Elle retrace les trois secondes nécessaires à la lumière pour accomplir une courte trajectoire que nous allons donc suivre. Les vignettes sont donc liées les unes aux autres par un détail agrandi dans la vignette suivante. Par exemple, on voit une scène, et dans cette scène, un miroir. Les images suivantes se rapprochent du miroir pour se focaliser sur la scène qui est reflétée dans le miroir. Quelques vignettes plus loin, l'image se centre sur le reflet d'un vase dans ce même miroir et les vignettes se focalisent sur le reflet qui apparaît sur ce vase. On est ainsi promené de reflets en reflets. Voici donc une BD sans paroles, mais pas sans texte car on voit de nombreux articles de journaux inversés, donc difficiles à lire. On sent que tout ça forme un tout, qu'on a une intrigue à résoudre, les premières pages montrant un homme mis en joue par un autre homme. C'est la première fois que je suis incapable de lire la totalité de la BD sans m'arrêter. A force de me concentrer sur les détails des vignettes, j'ai presque eu mal à la tête. J'y suis donc revenue et je dois l'admettre, dépitée: je n'ai pas compris l'intrigue. Ca ne m'empêche de trouver cette BD intéressante et le concept de découvrir un travail sur deux supports, papier et internet, novateur. D'ailleurs, j'ai adoré le travail que l'on peut découvrir sur internet, où tous ces vignettes se succèdent.
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2011
La nouvelle bande dessinée de Marc-Antoine Mathieu est un livre-objet qui deviendra vite culte tant sa réalisation colle à son concept original. Cet ovni (olibrius voyant non identifiable) est le cousin direct de Michelangelo Antonioni pour son film Blow-Up et surtout Michael Snow pour le film Wavelength et son récit photographique retors Cover To Cover. Du premier il s'approche par une enquête policière dont les fils tiennent à l'agrandissement d'une image, du second par un zoom interminable, unique plan séquence dont les effets de miroir produisent des effets de champ-contrechamp vertigineux où réside la clef de l'intrigue. Le tout sans paroles, par le seul talent du dessinateur-scénariste.
En acquérant la version papier parue aux Éditions Delcourt nous avons illico accès à un site Internet où nous est offerte une version numérique. Illico est le mot puisque l'action, ralentie au gré du lecteur, dure exactement trois secondes. Aucun gadget ici, mais deux manières de lire l'histoire et d'apprécier l'art de Marc-Antoine Mathieu. Sa bande dessinée peut être considérée comme le story-board du film dont la vitesse de lecture est réglable dans un sens comme dans l'autre, un effet snowien là aussi ! J'ai encore pensé à l'excellente série Le relief de l'invisible réalisée par Pierre Oscar Lévy où l'on zoome dans la matière jusqu'à l'infiniment petit pour repartir en arrière vers l'infiniment grand. Jean Cocteau, dans le chapitre Des distances de son Journal d'un inconnu précise bien qu'il n'existe rien de grand ni de petit, mais seulement des distances. Portée par tant d'anagrammes, de réflexions quasi palindromiques, d'indices à déchiffrer, la trajectoire du photon qui nous emmène jusqu'à la lune est, sur le site, l'objet d'un forum (spoiler) où débattent les lecteurs comme lors du lancement de Mulholland Drive.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A première vue, l'entreprise semble se rattacher aux explorations de l'Oubapo, l'objet-livre obéissant à un certain nombre de contraintes: toutes pages composées d'un gaufrier de neuf cases, absence de bulles, enchaînement des cases par un "vertigineux zoom graphique", censé représenter la trajectoire d'un photon pendant 3 secondes (d'où le titre), lequel photon rebondit de surface réfléchissante en surface réfléchissante - parfois les plus inattendues. Ces contraintes sont maîtrisées avec une virtuosité ébouriffante qui d'abord ébahit le lecteur. Si les cases sont muettes, des textes (enseignes, affiches, journaux, etc.) y apparaissent, fournissant des indices au lecteur soucieux de recomposer une intrigue, d'allure policière. Mais l'entreprise est franchement laborieuse, et qui plus est, incertaine. "A chacun de se faire sa propre idée", indique la présentation du livre. Certes. Mais est-il indispensable de se faire une idée? Le jeu en vaut-il la chandelle? On passe assez vite du ludique revendiqué par l'auteur au gratuit ressenti par le lecteur. Il y avait, à suivre le déroulement de "Les sous-sols du révolu" (du même M.-A. Mathieu) une jubilation que je ne retrouve pas ici. A noter que, comme dans ce précédent ouvrage, les anagrammes sont aussi à l'oeuvre dans "3"". Par ailleurs, on se lasse assez rapidement de "l'effet-zoom", qui consiste à multiplier les cases intermédiaires entre les images faisant sens (ou contribuant à la construction par le lecteur d'un sens supposé) - et on tourne les pages de plus en plus vite. A noter qu'il existe une version numérique de l'oeuvre, qui échappe à cette pesanteur. A découvrir donc, et à "apprécier", de préférence en ayant déjà quelque idée de l'oeuvre de MAM.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2013
Une vision très particulière de la bande dessinée dans cette œuvre. À la première lecture (ou vision), l'histoire est un peu confuse, il faut revenir sur les premières pages pour comprendre un peu mieux le sens des choses. Ensuite notre œil est attiré par un détail qui rebondis d'une case à l'autre…

Une expérience rare pour tous les amateurs qui veulent découvrir un livre différent.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2013
Du grand M-A Mathieu.
Si vous vous attendez à une BD classique, vous serez déçus!
Attendez-vous à être surpris par cette BD à l'approche novatrice.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2012
Une Bd extraordinaire !

Pour moi Marc-Antoine Mathieu est peut-être le Kubrick de la BD.

à découvrir et à partager.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2013
super album sur un concept de fractal , c'est génial , Allez voir le site internet c'est sympa aussi + + +
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,95 €
14,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)