undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
60
3,4 sur 5 étoiles
Format: Relié|Modifier
Prix:22,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 août 2013
J'avais précedemment lu les critiques de cet ouvrage et beaucoup était négatives ce qui m'a fait longuement hésiter puis finalement je l'ai acheté un jour en passant devant sur un coup de tête.

Et bien pour une fois c'était un bon achat compulsif ;)!! Meilleur indicateur à titre personnel, cette BD m'a captivé du début à la fin!
On retrouve une reflexion cher a Boulet sur l'identité. La construction de son image via les canons de la société moderne (culture, amis, hobbies...).

Certe le scénario prend son temps mais ça me convient très bien. J'apprécie les histoires posées qui rentrent dans le détail sans enchainer les périodes de tensions permanentes pour captiver (artificiellement ?) le lecteur. Tendance que l'on retrouve dans d'autres domaines (séries, cinéma), tout doit aller vite, les gens ayant tendance à "zapper" rapidement de nos jours.

Le dessin de Pénélope Bagieu colle très bien à cette histoire et je pense contrairement à certains que Boulet n'aurait pu donner le même élan graphique que Pénélope sur cet ouvrage (ce qui n'enlève rien à son immense talent). C'est simple, poétique, léger, fuyant...

Je pense que l'erreur des lecteurs est de vouloir y retrouver l'univers des Blogs de Boulet et de Pénélope et de se creer des attentes de tous types sur ce que devrait être leur collaboration.
Ignorez de qui vient cet ouvrage, lisez le sans à priori et appreciez !
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2013
Etant tout à fait fan des dessins de Boulet, je me suis demandé pourquoi il s'était cantonné au scénario : j'adore l'humour de Pénélope Bagieu et sa façon de saisir des personnages en quelques traits, mais son dessin n'a pas la profondeur de celui de Boulet (pas assez de "petits traits" ^^). J'ai compris pourquoi à la lecture de la BD : il y a un passage où l'héroïne étale au sol tout le contenu de son appartement. Songeant aux mois de documentations qui lui seraient nécessaires pour appréhender tout ce que contient l'appart' d'une fille, Boulet a reculé et confié le travail à une dessinatrice estampillée girly !
Blague à part, le scénario de Boulet est très subtil. Il suit le temps de l'héroïne, il prend le temps de la cerner, et on comprend d'autant mieux la lassitude qu'elle peut ressentir. C'est pourquoi certains, sans doute trop habitués à des narrations toujours plus basiques où la surenchère d'action ne vise qu'à un effet hypnotique, ont semblé trouver l'histoire trop longue.
Une belle réflexion sur l'identité (sa définition et sa quête), mais aussi sur l'actuel consumérisme culturel et sur la culture de masse standardisatrice. Mais tout en légèreté, sans prise de tête, dans la veine Boulet. A ce sujet, les deux planches où Pénélope croquent des clients (et non des lecteurs) face à une libraire valent à elles seules la peine d'ouvrir cet ouvrage !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2012
Je vais éviter de répéter les critiques, alors pour faire court, étant fan de Boulet (dessin et scénario) et appréciant la blog de Bagieu, j'ai été très déçue.
Côté dessin, c'est vraiment faible, le style rapide de Bagieu passe sur son blog, mais pas en bd, je trouve. (Déjà, j'ai pas aimé Cadavre exquis, mais ici, c'est pire).
Côté scénario, Boulet nous a habitué à tellement mieux, mais je crois que le problème vient surtout du fait que c'est trop longggggggggg. Vraiment trop. Quand je pense qu'ils ont failli faire ça en 2 tomes, j'en frémis.
Pour résumer, il aurait fallu que Boulet dessine et qu'il en fasse un récit beaucoup plus court. Quand on voit que ses 24h de la bd sont régulièrement des chefs d'œuvres, par exemple. Y avait vraiment du potentiel.
S'ils collaborent à nouveau ensemble, je jetterai un œil, bien sûr, mais avec plus de craintes que d'espoir, la prochaine fois (au "risque" d'être agréablement surprise).
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2012
Plutôt fan de Boulet et ayant plusieurs fois lu le blog de P Bagieu avec le sourire je partais avec un bon a priori.
Malheureusement, pour moi la BD est vraiment ratée. Le scénario s'étire difficilement sur de nombreuses pages et le dessin de P Bagieu, s'il convient nickel pour son blog, m'a semblé peiner à susciter l'émotion ou rendre les délires mentaux de l'héroïne. Le tout tombant à plat.

Dommage, peut-être le chef d'œuvre à la prochaine collaboration.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2012
De manière générale, on a parfois tendance - et c'est bien malheureux - à accorder plus d'attention aux commentaires négatifs qu'aux commentaires qui encensent une œuvre (ces derniers nous paraissant dénués bien souvent d'esprit critique). Ayant lu avec attention les commentaires des autres consommateurs, je me suis refusée à acheter cet album, alors même que j'avais été d'emblée très curieuse de le lire.
Or, on me l'a offert il y a quelques jours. Je l'ai donc ouvert avec une certaine appréhension : le scénario n'était guère fameux, disait-on sur Amazon.fr, la plus belle image était celle qui figurait en couverture de l'ouvrage, la fin était bidon etc.
Et bien, je vous trouve bien difficiles pour ma part. Les dessins, pour commencer, sont très représentatifs de l'univers de Pénélope Bagieu, qui relève tout à la fois du comique et d'une maladresse volontaire dans les traits qui leur confère un style propre et unique ainsi qu'une douceur particulière. Dès la première page, nous voilà happés, emportés dans le monde coloré, drôle et tendre de la dessinatrice. Quant à l'histoire, elle s'allie parfaitement aux images. À la fois drôle et finalement très attendrissante, elle pose la question de la quête identitaire. Existe-t-on vraiment par nous-mêmes ou ne sommes-nous que les parfaites répliques de ceux qui nous entourent? Je comprends que la fin ait pu en laisser plus d'un sur leur faim. Pourtant, c'est une très jolie conclusion, il ne s'agissait pas d'un roman policier, plutôt d'une belle leçon de vie, qui fait sourire.
Des goûts et des couleurs, on ne discute pas, certes. C'est pourquoi j'ai été ravie de découvrir tout de même ce bel album, il convient parfois d'aller en juger par soi-même.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2012
Je ne vais pas être tres originale mais je suis TRES deçue par l'histoire...Habituellement fan du travail de Penelope Bagieu je n'ai pas hesité une seconde à acheter son dernier ouvrage. Et je me suis ENNUYEE tout au long de la lecture...Dommage!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2012
Le pitch avait tout pour plaire même s'il est entièrement pompé sur la Vie d'une autre (mais l'histoire prend ensuite un virage différent), le tandem d'auteur était prometteur surtout Boulet dont on avait envie de voir le travail sur une histoire longue, et le résultat est très décevant. Ce n'est pas franchement mauvais, mais c'est juste que l'on s'ennuie beaucoup sur les traces d'une l'héroïne pas vraiment attachante, à la vie banale. Disons pour être sympa que si les auteurs avaient envie de nous faire ressentir cette intense monotonie, le résultat est parfaitement réussi.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2012
... dans cette BD, et c'est dommage !

Je suis sensible à l'imagination de Boulet, au trait léger de Pénélope, ainsi qu'au regard incisif des deux auteurs sur la vie, le quotidien et les gens.

Malheureusement, c'est tout le contraire que nous livre cette collaboration, à croire qu'il n'en a filtré que le pire des deux auteurs.

Le scénario est ennuyeux et sans surprise (certains parlent de twist final, je n'irai même pas jusque là), la réflexion vole à ras les paquerettes, les gags sont lourds et téléphonés. Quant au dessins, le climat est identique à celui de Cadavre exquis, à tel point que des planches entières s'insèreraient dans celui-ci sans choquer le moins du monde.

Peut-être une BD pour les 13/14 ans ou pour ceux qui n'ont jamais lu de Pénélope ?

Bref, après le succès de Boulet et Pénélope, il fallait bien un fail... celui-ci est epic et il devrait bien faire rire ses deux auteurs d'ici quelques années. En attendant, passez votre chemin, y a rien à voir.

Edit: sur une bonne moitié des planches, le trait est tremblottant . Est-ce un problème de définition des planches ? De concentration de café dans le sang de la dessinatrice ? Un effet narratif ?
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2013
La "cadavre exquis" m'avait laissée sur ma faim, histoire tirée par les cheveux, bien qu'aimant ce que fait Pénélope Bagieux, je savais que je n'achèterais pas le prochain livre les yeux fermés. Il a fallu que je le trouve chez un ami pour revoir ma décision.
Oui, la collaboration avec Boulet,que j'apprécie fort, a bien accouché de quelque chose d'intéressant: j'ai bien aimé . Et maintenant que le temps a passé et que le souvenir s'est estompé, ce pourquoi je ne détaille pas plus, je vais l'acheter.
Ce sont les commentaires si sévères qui m'incitent à mettre mon grain de sel: non, si longueurs il y a, elles sont dans l'esprit de l'histoire. Ce n'est pas parce que c'est une BD qu'il faut s'accrocher à chaque page. J'ai aimé l'histoire, les dessins, le rythme et c'est tout ce dont on a besoin, parfois.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Par où commencer la liste de tout ce qui m'a déçue ou déplu dans ce roman graphique? Les dessins, d'abord. Pénélope Bagieu est très douée pour les expressions faciales, et elle fait de beaux extérieurs parisiens, surtout quand ils sont monochromes. Pour le reste... Je trouve que son style ne passe pas en format long: manque de détails et couleurs informatisées atroces donnent des images plates et inintéressantes, une impression de bâclage au milieu de laquelle seules surnagent quelques planches isolées. Oui, elle a un très bon sens du découpage. Mais ses cases ne sont pas assez pleines ni assez travaillées à mon goût.

Quant au scénario... Cette histoire de fille amnésique qui tente de retrouver la mémoire donne lieu à quelques jolis délires tandis que l'héroïne échafaude des hypothèses toutes plus farfelues les unes que les autres. On a l'impression que les auteurs se sont fait plaisir: "Tiens, là, on va caser une scène d'action comme dans un film hollywoodien!" Pourquoi pas? Le problème, c'est que le reste du temps, il ne se passe rien et qu'on s'ennuie ferme. Petit à petit, Eloïse Pinson reconstitue les détails de sa vie "d'avant". Elle était une parfaite Mlle Tout-Le-Monde, avec des goûts et une existence d'une banalité affligeante. Mais on continue à la suivre parce que, quand même, on attend une révélation finale qui justifiera les 200 pages précédentes. Et on a tort: le bouquin s'achève juste en queue de poisson frustrante au possible. Désolée pour le spoiler, mais comment peut-on spoiler un grand rien?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)