undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
11
4,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 août 2012
Qu'ajouter de plus aux trois commentaires pertinents laudatifs précédents?
Malgré son nombre de pages (plus de 900) le livre se lit facilement car le style est vif et l'intrigue passionnante.
J'ai eu le bonheur de lire ce livre en vacances en Chine, dans la province du Liaoning où j'ai pu voir âne, cochon, chien... et bien d'autres figures du livre. Ce livre m'a mis en éveil! A recommander pour qui est susceptible d'avoir un contact même limité avec le monde rural chinois.
L'auteur se jour de la limite floue entre la réalité et la fiction. Quelle inventivité!
Ce livre m'a convaincu de la complexité de la culture chinoise. Les références aux classiques de la littérature chinoise ne manquent d'ailleurs pas! De prochaines lectures en perspective... mais il faudrait que je puisse être réincarné en rat (de bibliothèque).
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2010
Ce livre est à la fois truculent et poignant, l'humour décapant et l'imagination prolifique y font sentir avec force l'originalité torrentielle d'un écrivain qui aime pousser les limites du pouvoir de l'écriture jusqu'à l'outrance s'il le faut. Il faut dire que son sujet s'y prête : la Chine du dernier siècle ne fait pas dans la nuance ni la retenue. A grand pays grands écrivains. A travers une histoire imaginaire dans la région natale de l'auteur de réincarnations successives du même personnage en différents animaux à la fois acteurs de la fiction romanesque et témoins de l'histoire de la Chine et de ses bouleversements successifs dans la deuxième moitié du 20 ème siècle jusqu'à nos jours, Mo Yan a signé là une oeuvre à la fois ambitieuse et lucide, touffue, débordante d'énergie, parfois foutraque, souvent émouvante et cruelle. Mo Yan a de plus l'art de la description qu'on peut qualifier de cinématographique, à la fois poétique et réaliste. Il faut peut-être connaître plus qu'un peu les détails de l'histoire chaotique des soixante dernières années de la Chine pour en apprécier toute la portée. La puissance des livres de Mo Yan est indéniable, même si une auto-censure mesurée avec soin ne l'autorise pas à tout dire pour espérer être publié dans son pays. Ce livre résonne longtemps dans la mémoire.
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2010
Le héros de cette aventure est mort..fusillé dés les premières pages par les partisans du"Grand bond en avant.."mais il va se réincarner successivement en âne,en boeuf,en cochon,en singe..il garde quelques souvenirs de sa condition d'homme,et se retrouve toujours dans le même village,entouré des mêmes gens..
l'humour décapant de Mo Yan nous plonge dans tous les détails de ces personnages,leur ambition,leurs ridicules,leur cruauté..vus par les yeux des animaux,mais nous informe par ce biais de l'évolution de la Chine des cinquante dernières années;c'est passionnant...!
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2012
Ce pavé se déguste avec délectation. Mo Yan a un style et un sens de l'humour qui lui permettent de porter un regard critique sur l'histoire de son pays sans utiliser le mélodrame. Parce que la période qu'il évoque était loin d'être tendre pour ceux qui l'ont vécue. J'avais lu "Femmes de dictateurs" de Diane Ducret (que je recommande également) et j'étais sidérée par les motivations de Madame Mao dont on voit les conséquences dans le livre de Mo Yan. Ce livre est long à lire parce qu'il traite d'une tranche d'histoire importante et d'une culture que je connais assez mal mais j'en ressort enrichie, avec l'envie d'en savoir plus.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le roman débute juste avant la conquête du pouvoir par Mao et se termine dans les années 90, c'est à la fois la saga d'une famille, celle d'un village et aussi la mise en scène burlesque du règne de Mao à travers les réincarnations successives de Ximen Nao.

Ce pauvre `gars' - comme dirait Mo Yan - est en réalité le paysan le plus riche du village au début du roman et c'est une des premières victimes de la révolution. Par une erreur incompréhensible, il est réincarné en âne, et continuera à vivre dans son village et à nous raconter sa dure vie d'âne ainsi que celle de la famille et des habitants.

C'est d'ailleurs à travers les yeux de ses réincarnations animales successives que Mo Yan développe son récit tragico-burlesque, mais pas seulement, il change de narrateur comme de chemise en allant jusqu'à se mettre en scène lui-même et virevolte ainsi de rebondissement en rebondissement et de personnage en personnage. Jamais Il ne sombre dans le pathos, ou alors sur un mode exagérément mélodramatique et c'est ce qui rend ce récit léger et plaisant à travers les heures les plus sombres de la Chine.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le procédé est original et parlant: on voit le déroulement de toute l'histoire de la Chine communiste rurale par les yeux d'un propriétaire terrien assassiné par les gardes rouges dès les premiers jours de la révolution et réincarné en âne puis successivement en cinq autres animaux. Ces animaux gardent une partie de la mémoire et des émotions de l'humain qu'ils furent, mais ils sont aussi animaux, ce qui justifient que le récit livre des phénomènes plus que des analyses, qu'il se garde de toute condamnation. Les faits parlent d'eux-même, les animaux ne sont pas à même de juger. Cela protège l'auteur, qui habite toujours en Chine aujourd'hui.
Pour qui connaît les événements semblables qui ont eu lieu en URSS (collectivisation, vague successive de purges et de redoux), la comparaison est très intéressante. On pourrait comparer le récit un peu allégorique de Mo Yan avec ceux de Platonov, par exemple Le Chantier et Roman technique. Tout comme les oeuvres de Platonov, celle de Mo Yan a une valeur incontestable d'oeuvre d'art, ainsi que celle de témoignage.
Cela dit, les 900 pages de ce Karma sont un peu longuettes. Certains épisodes, un peu répétitifs, auraient peut-être pu être un peu moins amples.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2012
Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la réincarnation. Et sur la vie rurale en Chine, les vraies directives de Mao et comment les hommes et les femmes sur le terrain s'en servent pour trouver la place qui leur convient dans la société. Malgré ses quasi 1000 pages, l'écriture et l'histoire est prenante. C'est aussi une étude de moeurs qui pourrait se passer dans les campagnes, ici en Occident.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2009
Subtil,original et déroutant.
Mo Yan sait faire passer les messages historiques sous des dehors anecdotiques.
C'est émouvant,divertissant et enrichissant.
Un véritable exploit littéraire!!
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2012
Un village chinois pendant et après Mao.
Brillantissime, très drôle... mais d'une construction épuisante.
Cette logorrhée qui part dans tous les sens (est-ce là l'idée que se fait un auteur chinois du "grand roman" occidental? Possible, hélas) décourage même les durs à cuire formés au roman russe.
Cela vaut la peine de s'accrocher mais, le meilleur moyen pourra être de le lire en plusieurs fois.
Le "héros" se réincarne 5 fois (même l'éditeur ne le sait pas, d'après le résumé.)
Faites énumérer les différents animaux à tous ceux qui vous diront leur admiration pour ce chef-d'oeuvre, vous verrez que la plupart d'entre eux ne sont pas allés jusqu'au bout.
Quant aux symboles et aux analogies, très bien cachés sous l'écume foisonnante de la prose, ils échapperont à peu près à tout le monde. Mais c'est peut-être délibéré de la part de l'auteur. Un livre que la postérité déchiffrera plus facilement que ses contemporains.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2014
Pour moi, ce livre est exceptionnel. Faisant débuter son histoire au moment de la révolution culturelle, Mo Yan nous permet de suivre les parcours de vie des membres d'une famille chinoise depuis ce point de départ jusqu'à nos jours. Le personnage principal, fusillé dès les premières pages car propriétaire terrien, suivra ainsi tous les errements de ses survivants dans la peau d'un âne, d'un boeuf, d'un porc reproducteur, d'un chien et d'un singe au gré des caprices du Dieu des enfers. Pétri d'humour, ce livre est une bonne façon d'appréhender la Chine et son histoire. L'auteur décrit une Chine dure où les luttes pour le pouvoir sont permanentes. Les personnages tentent d'y trouver leur place, à grands renforts de compromissions et de contradictions. Mo Yan a beau être un écrivain officiel il nous offre pourtant une fresque sans aucune complaisance où la Chine est loin d'être présentée sous son meilleur jour.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,70 €
8,40 €