undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
2
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 décembre 2011
Moon Knight n'est pas un super-héros comme les autres. Ceux qui le connaissent pensent qu'il est sérieusement dérangé. Il est sombre et violent.
Lorsque j'étais enfant, ce personnage m'attirait et m'effrayait tout autant. Aujourd'hui, je le trouve un peu suranné, mais l'écrivain Charlie Huston et le scénariste Mike Benson, les auteurs de cette nouvelle série (vol.5), entreprennent de renouveler le mythe du "Chevalier de la lune"...
Ce recueil regroupe les épisodes 13 à 15 de la série régulière, ainsi que l'annual de janvier 2008. La période concernée est appelée "Initiative". Elle correspond au lendemain des événements de "Civil War", lorsque les super-héros sont traqués par le gouvernement américain quand ils refusent de se faire recenser. Il fait suite aux deux tomes précédents : Moon Knight. Tome 1 et Moon Knight, Tome 2 : Soleil de minuit, qui étaient quant à eux superbement illustrés par David Finch.

L'épisode 13, un "one-shot", raconte la façon très particulière dont Mark Spector, alias Moon Knight, parvient à obtenir sa carte de recensement. Les épisodes 14 et 15 sont les deux premiers de l'arc narratif "Dieu et la patrie", qui voit le chevalier de la lune traqué par le Shield et Iron Man à cause de ses agissements contestables. Mais tous ces meurtres qu'il semble avoir commis, en est-il vraiment le coupable ? Suspense...

- Points positifs : Le ton est incroyablement adulte. Le graphisme de Mark Texeira et Javier Saltares s'apparente aux polars les plus noirs du monde des comics et apporte une note particulièrement sombre aux événements. Les scènes d'action sont d'une violence absolue, et il paraît incroyable que ce personnage continue à évoluer dans la continuité de l'univers Marvel aux côtés de Spiderman et des autres super-héros plus enfantins, alors que les versions "trash" de cet univers sont en général dissociées de la continuité et proposées sous le label "MAX", réservé aux lecteurs avertis. Le personnage principal est torturé à souhait, les dialogues sont ciselés et réalistes et l'ambiance générale est réellement glauque. Le lecteur habitué aux comics mainstream de la "Maison des idées" est complètement dépaysé.
- Points négatifs : Le récit est particulièrement opaque. Il n'y a aucune transition entre les différentes scènes, aucun encart de texte pour nous aider à nous situer dans le temps et dans l'espace et, comme les personnages se ressemblent tous, il est parfois bien difficile de savoir à qui l'on a affaire ! Franchement, si je n'avais pas eu l'occasion de lire le résumé des épisodes sur le tome suivant, je n'aurais strictement rien compris à tous ces événements !

Au final, je suis partagé entre le plaisir d'avoir lu quelque chose de différent du tout-venant super-héroïque de l'écurie Marvel, quelque chose d'adulte et de viscéral, et l'agacement d'avoir dû affronter un récit complètement abstrait à l'intérieur duquel j'ai erré comme une âme en peine...

L'annual de janvier 2008, écrit par Duane Swierczynski et dessiné (très moyennement) par Jefte Pato, est beaucoup plus accessible. L'histoire est centrée sur un groupe de femmes victimes d'un violeur récidiviste, qui finit par subir le joug du justicier Moon Knight. Le scénario est construit avec un véritable point de vue. Une excellente lecture, qui me rappelle que, décidément, j'ai aimé tout ce que j'ai lu de cet auteur (Iron Fist,Deadpool : Il faut soigner le soldat Wilson).
Suite et fin de "Dieu et la patrie" dans le tome 4.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2009
Après Civil War, l'Initiative. Le héros violent et torturé cherche sa place dans ce nouveau monde. L'histoire est intéressante mais la qualité des dessins varie d'un épisode à l'autre...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)