undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
13
4,2 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:13,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 avril 2011
Cendrillon : Découvre le conte de Cendrillon, de sa gentille marraine et de son prince charmant dans ce livre tendre tout illuminé de formes scintillantes. Illustrations de Pauline Siewert, Texte de Sabine Minssieux d'après le conte de Charles Perrault. Bref, en refermant le livre des étoiles plein les yeux, et du rêve plein la tête. Bonne nuit les tous petits...
review image review image
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Non content de transposer l'histoire de Cendrillon à une époque plus récente par ses splendides illustrations, le grand Roberto Innocenti revisite le récit et ses diverses implications psychologiques. Grâce à son génie d'illustrateur, il parvient à le faire sans enlever quoi que ce soit à la magie du conte.

Au début du livre, on voit Cendrillon persécutée par sa belle-mère et ses sœurs, sous les yeux de son père passif et de tout le voisinage, représenté entre autres par des enfants qui jouent à colin-maillard les yeux bandés et par un aveugle avec une canne blanche. Les principaux mécanismes de défense psychologique face à une situation de maltraitance sont ici explicités : l'impuissance, le déni, l'indifférence, la banalisation, l'aveuglement. On se rend compte que Cendrillon n'est pas un personnage qui subit son sort sans rien dire, mais qu'elle est totalement seule, isolée, dans une situation sans issue.

Lorsque Cendrillon effectue ses métamorphoses grâce à sa bonne marraine la fée, on constate, toujours grâce aux illustrations d'Innocenti, qu'elle est psychologiquement prête à quitter son rôle de victime pour adopter celui de princesse aimée et adulée, point de mire de toute la haute société. C'est beaucoup moins évident que cela n'en a l'air de prime abord. Cela implique qu'elle a su conserver son estime de soi, bien qu'étant traitée comme une esclave, continuellement écrasée et humiliée. Cendrillon montre aussi à quel point elle sait se protéger et cacher son jeu lorsqu'elle retrouve ses persécutrices entre deux bals. On est loin de l'image de « pauvre fille gentille et stupide » qui lui est attribuée dans de trop nombreuses analyses superficielles. D'ailleurs, le texte même de Perrault contient des passages où l'on voit l'ironie de Cendrillon en présence de ses sœurs.

A la fin du conte, l'image de la belle-mère qui a sombré dans l'alcoolisme exprime bien sa solitude et le vide de son existence.

Comme tous les contes, Cendrillon exprime une réalité au-delà des aspects magiques. Innocenti en révèle magistralement des aspects essentiels.

Mise à jour du 20 août 2014:
Ce commentaire concerne l'édition d'origine, apparemment épuisée. Rien à voir avec la petite édition de poche qui est représentée ici, avec sa couverture aux ajouts inesthétiques et inutiles qui font injure au talent de Roberto Innocenti.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2012
Une relecture d'un grand classique saupoudré d'une douce magie...Tout le talent d'une grande illustratrice, laquelle est la véritable fée de cet album...A laisser entre toutes les mains des princesses et des princes!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2011
illustrations magnifiques,
texte assez fidèle à l'original,
beaucoup de texte pour un petit format, mais intéressant si on utilise plusieurs versions du même conte en classe par exemple.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2014
Un ouvrage bien revisité et surtout... De MAGNIFIQUES illustrations ! Annette Marnat à encore bien travaillé ! Vraiment un très joli livre autant pour les enfants que pour les parents !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2011
Un cadeau merveilleux pour les petites princesses.
Vêtements magiques, une humeur poétique, une histoire romantique - seulement bien.
Vraiment, un livre particulier.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2013
Préférer la version cartonnée les images seront surement plus belles.
J'ai déjà acheté les fée du meme illustrateur et sa qualité graphique n'a rien à voir
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2013
De belles illustrations et vraiment pas cher du tout mais attention les livres de cette collection (poche) sont vraiment écrits très petits.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2013
envoi rapide et livre en très bon état; je remercie la personne qui m'a envoyé ce livre qui fait le bonheur de mes enfants
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Non content de transposer l'histoire de Cendrillon à une époque plus récente par ses splendides illustrations, Roberto Innocenti revisite le récit et ses diverses implications psychologiques. Grâce à son génie d'illustrateur, il parvient à le faire sans enlever quoi que ce soit à la magie du conte.

Au début du livre, on voit Cendrillon persécutée par sa belle-mère et ses sœurs, sous les yeux de son père passif et de tout le voisinage, représenté entre autres par des enfants qui jouent à colin-maillard les yeux bandés et par un aveugle avec une canne blanche. Les principaux mécanismes de défense psychologique face à une situation de maltraitance sont ici explicités : l'impuissance, le déni, l'indifférence, la banalisation, l'aveuglement. On se rend compte que Cendrillon n'est pas un personnage qui subit son sort sans rien dire, mais qu'elle est totalement seule, isolée, dans une situation sans issue.

Lorsque Cendrillon effectue ses métamorphoses grâce à sa bonne marraine la fée, on constate, toujours grâce aux illustrations d'Innocenti, qu'elle est psychologiquement prête à quitter son rôle de victime pour adopter celui de princesse aimée et adulée, point de mire de toute la haute société. C'est beaucoup moins évident que cela n'en a l'air de prime abord. Cela implique qu'elle a su conserver son estime de soi, bien qu'étant traitée comme une esclave, continuellement écrasée et humiliée. Cendrillon montre aussi à quel point elle sait se protéger et cacher son jeu lorsqu'elle retrouve ses persécutrices entre deux bals. On est loin de l'image de « pauvre fille gentille et stupide » qui lui est attribuée dans de trop nombreuses analyses superficielles. D'ailleurs, le texte même de Perrault contient des passages où l'on voit l'ironie de Cendrillon en présence de ses sœurs.

A la fin du conte, l'image de la belle-mère qui a sombré dans l'alcoolisme exprime bien sa solitude et le vide de son existence.

Comme tous les contes, Cendrillon exprime une réalité au-delà des aspects magiques. Innocenti en révèle magistralement des aspects essentiels.

L'édition de Cendrillon illustrée par Roberto Innocenti semble être devenue difficile à trouver; c'est dommage, elle mériterait une réédition accompagnée d'un peu de publicité...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)