undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
35
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 mai 2005
Etant du Sud, j'ai retrouvé dans la galerie des personnages de Peter Mayle, beaucoup de mes contemporains. Un voyage tranquille, au coeur du Luberon, une chronique agréable qui nous apprend beaucoup comment nous, les français, sommes perçus par ces british venus s'enticher de notre art de vivre ! On s'attache à ce couple, on rit de leurs petites aventures, du pitoresque des habitants qu'ils ont fréquenté, des coutumes auxquelles ils se sont heurtés puis laissés séduire...On s'attache à cette partie de la France, à ses habitants, en voie de disparition, hélas.Cela vaut le coup,vous oublierez vos soucis, une oreille bercée par le chant des cigales...
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2006
« Une année en Provence » aurait toute sa place dans une bibliothèque entre les livres de Pagnol, Philippe Delerm (pour sa première gorgée de bière) et le guide du routard de la Provence.

Nonobstant les désagréments provoqués par la bulle immobilière et les cambriolages à répétition des résidences secondaires des parisiens, ce récit demeure une véritable publicité pour cette région doublée d'un point de vue étranger intéressant sur les Français.

Peter Mayle y professe son amour pour la Provence et ses habitants. Les courses au marché, les parties de pétanque, les plaisirs de la table, les déjeuners qui n'en finissent pas, la recherche des truffes, la chasse, la cueillette des cerises et des champignons, les vendanges, les courses de chèvre, la visite des caves, l'hibernation pendant l'hiver, le réveil au printemps.... Il se convertit rapidement -et nous avec- aux us et coutumes locales. Ce livre sent bon le soleil et la lavande. Il fouette comme le mistral. Il a la saveur de l'huile d'olive et du pain aux herbes. Il rafraîchit comme le rosé dont on débouche une bouteille sous le cagnard. Il se savoure avec la lenteur d'une partie de pétanque.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2008
J'adore cet auteur ! Là encore on retrouve le pittoresque de la vie provençale (Lubéron) vue par les yeux d'un Anglais pur sucre, donc plein d'humour et d'indulgence pour nos moeurs... Il ne nous passe rien, mais toujours avec gentillesse, et une condescendance toute britannique. La qualité de cet ouvrage réside surtout dans la vision qu'a cet auteur de la France et de ses indigènes ! C'est le nouveau Jerome-K-Jerome, teinté d'André Maurois à la sauce Paul Guth.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2006
si vous aimez la provence vous reconnaîtrez les endroits, si vous ne la connaissez pas lisez ce livre et votre seule obsession sera d'y aller. peter mayle a vraiment un don pour vous faire vivre la provence.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2009
Je l'avoue,au début, je me suis montré assez méfiant quant au contenu de cet ouvrage.Pensez donc un"vacancier",de surcroît anglais,voulait raconter ses aventures au cours d'une année dans "notre" Provence.Quelle ne fut pas mon agréable surprise de voir que cet homme avait tout compris de nous:nos joies,nos colères vite dissipées autour d'un bon pastis,notre gentille roublardise,notre méfiance (méa culpa)mais aussi notre légendaire hospitalité.Ce"touriste" est devenu l'un des nôtres,un vrai Provençal d'adoption.
Adessias Monsieur Mayle,et encore merci pour cette magnifique année passée en votre présence.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je suis une récalcitrante de la lecture. Depuis toujours.
Je n'avais donc pas ouvert un livre depuis près de 20 ans, en fait, depuis ma scolarité, et le Ruoge et le Noir de Stendhal....

Ma mère m'a mis ce livre entre les mains et dès les premières pages, je me suis engouffrée dedans.
Car c'est un pur régal.
Je vis depuis quelques années en PACA et je peux vous dire que ce livre est d'une justesse désopilante sur la culture provençale.

Facile à lire, nous suivons mois par mois ces tribulations Made in Provence, entre les ouvriers qui doivent faire les travaux chez lui, ses voisins paysans, et ses découvertes du terroir et de notre sacro sainte vénération en matière de gastronomie.

Une écriture légère et une analyse fine et tintée en permanence d'humour british qui ne cesse de vous donner le sourire, page après page.
Les portraits croqués, les us et coutumes, les plaisirs et les déconvenues, tout y est pertinent.
De quoi aussi apprendre à se réconcilier avec les hauts, les bas de nos vies et aussi les gens et le monde en général....
Il fait bon lire de telles choses qui derrière un propos banal, démontre une belle philosophie de vie. Merci Peter!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voila un auteur qui n'a pas besoin de lire Dellerm pour savourer la vie et ses plaisirs simples!
On a un peu l'impression toutefois au début qu'il accumule les clichés sur l'Angleterre, les français, le bon vin.. En fait , nous suivons son cheminement mental au cours de cette année en Provence et ses commentaires deviennent moins simplistes au fur et à mesure que l'année avance. L'ensemble est bien écrit, plein d'anecdotes mais attention: "no sex please, we're british.." Note 12/20
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2011
C'est quand on est loin de chez soi, que l'on apprécie d'où l'on vient... Provençal de sang, mais exilé temporairement en Lorraine, j'ai lu pour la 1ère P. Mayle et sa Provence joyeuse, toute en malice et en anecdotes. Un très bon moment de lecture qui sent bon la lavande et nous illumine de cette clarté si caractéristique du Sud. L'hiver lorrain est devenu pour le coup un peu plus clément... je conseille ce livre à tous ceux qui sont nostalgique de la Provence...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2012
comme la quasi totalité des livres de cet Anglais qui vit en Provence. Je l'ai lu une deuxième fois avec autant de plaisir que la première... Beaucoup d'humour...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2010
L'auteur raconte avec beaucoup d'humour la description d'une région et de ses habitants avec leur petits défauts,leur coutume,le climat,le paysage bref un vrai voyage à travers les yeux d'un british.Moment de détente assuré.Bonne lecture!Gigi.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)