undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
16
3,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:19,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 décembre 2008
Un style gratuitement vulgaire, et une histoire un peu faible par rapport à la théorie soutenue : cette fameuse théorie des 6 est le fil conducteur d'un tueur pour accomplir ses méfaits ; malheureusement dans les faits, l'auteur n'est pas très rigoureux avec celle ci, ca m'a donné l'impression qu'il ne l'avait pas vraiment comprise, cette théorie.... Puisque de toute façon nous n'en saurons pas plus que l'énoncé de base : "tout être est à 5 poignées de main de n'importe qui dans le monde"

Roman vite lu, y'a plus qu'à passer à un autre.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2009
Comme mon titre le dit, bien mais... un peu déçu par rapport à l'autre livre de J Expert à savoir "la femme du monstre". Ce livre se lit facilement, l'intrigue est bien ficelée mais... il manque quelque chose!
A lire quand même!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Julien Dussart souhaite assassiner une personne et pour cela, il va utiliser la théorie des six, qui prétend que chaque être humain est relié par n'importe quel autre via cinq personnes intermédiaires. Une fois sélectionné sa cible N°1, il va partir à l'autre bout de la France, assassiner au hasard une personne qui va être sa cible N°6 et tente de remonter la chaine de personnes jusqu'à sa cible.

Ce roman a un point commun avec Peur Aveugle de PF Husson : l'idée de départ est excellente mais le traitement est véritablement maladroit. Et comme Jacques Expert, je vais tenter de vous l'expliquer en 6 points.

N°1, un tueur cliché.

Le tueur, Julien Dussart, parle à la première personne. Jusque là, pas de soucis. Là où cela devient compliqué, c'est quand vous découvrez au chapitre suivant l'adversaire du tueur, Sophie Pont, Commandant de Police, qui elle aussi, s'exprime à la première personne. En plus de ça, vous rajoutez le fait que les changements de chapitres ne correspondent pas forcément à un changement systématique de narrateur et ça vous donne une idée du chantier : à de nombreuses reprises, vous vous retrouvez à entamer un début de chapitre sans savoir où l'on se trouve ni qui parle... Pourquoi utiliser deux narrateurs à la première personne au risque d'empêcher systématiquement le lecteur de s'identifier à l'un deux ? La réponse est simple, il suffit de voir le point 2.

N°2, une héroïne qui ne l'est pas.

Le tueur est une véritable tête à claque. Vous allez dire, c'est normal, c'est un psychopathe, donc autant charger la mule. Et l'auteur se retrousse les manches pour y parvenir : Dussart est égoïste, mythomane, narcissique, arrogant, raciste, prétentieux, nihiliste, homophobe, xénophobe, insupportable, mièvre, malade, agaçant, etc. Impressionnant, je sais, mais j'ai dû en oublier en route ... En toute logique, c'est Sophie Pont qui devrait équilibrer les forces, mais l'auteur prend son lecteur à rebrousse poile en proposant une autre alternative : il va rendre le personnage de l'enquêteur tout aussi insupportable que son tueur. Pont est une peste, un bourreau, un tyran, tout aussi égoïste, narcissique, arrogante, prétentieuse, agaçante que son adversaire.

Cela aurait pu être une alternative intéressante si l'on n'avait pas déjà le problème numéro du JE, qui brouille les cartes. À ce stade, les cartes ne sont plus brouillées, elles sont carrément cryptées ... On en arrive au troisième point.

N°3, le lecteur ne peut pas s'identifier.

Si les deux personnages principaux du casting sont détestables à ce point, il va falloir en trouver un troisième qui permettra au lecteur de s'identifier : dans ce cas, il va s'agir de la pauvre secrétaire de Sophie Pont, qui passe ses journées à être humiliée par sa supérieur. Elle va très vite montrer de biens meilleurs dispositions que sa chef pour découvrir et tenter d'assembler les différentes pièces du puzzle. L'ennui, c'est qu'une secrétaire qui joue les Sherlock Holmes en suggérant des idées à sa patronne, ce n'est pas crédible. On se demande ce qu'elle fait là si elle a autant de prédisposition à faire un travail d'enquêteur au lieu de subir le harcèlement moral dont elle est l'objet avec Sophie Pont. Du coup, elle en devient crétine et perd au fur et à mesure de l'histoire la consistance qui aurait pu faire d'elle la clef du roman. À mon humble avis, une des erreurs majeurs de ce roman. Si le lecteur ne peut s'attacher à un personnage, alors il va se tourner vers la théorie en elle-même, personnage central de cette histoire.

[b]N°4, une théorie mal appliquée. [/b]

L'idée d'utiliser cette théorie et de l'appliquer à la trame d'un thriller est bonne, autant faut-il comprendre les tenants et aboutissants de cette théorie. C'est là que le bas blesse puisque le passage de la victime 3 à la 1 n'est qu'une succession d'incohérence. Je ne peux pas trop en dire pour ne pas déflorer l'intrigue mais le tueur éprouve des difficultés à sélectionner sa troisième cible alors qu'elle a des liens « inoubliables » avec la 2 et la 1. Psssshiiiiiiiiiiiit, c'est le bruit de l'intrigue qui se dégonfle. Parce que à partir de ce moment, le seul intérêt de l'histoire est de découvrir l'identité de la cible N°1. Mais quand on prend conscience que l'auteur ne maitrise pas sa création assassine, on commence à se douter que le final va être grand-guignolesque! Si le but est de nous surprendre, c'est réussit mais à quel prix ? Au point de se tirer une balle dans le pied et de sacrifier la crédibilité du raisonnement qui gère cette théorie! Alors, que reste-t-il ?

N°5, le but, le propos ?

Que nous reste-t-il d'agréable à dire sur le livre, si ce n'est que c'est écrit gros et qu'il se lit très vite ? Un casting antipathique, une trame narrative qui montre très vite ses limites, la question reste : quel est le but de l'auteur ? Proposer autre chose, une alternative, en jouant avec les codes du genre et créant la surprise ? Mais avant de jouer avec les codes, il serait bon de les maitriser. J'invite les gens qui ont déjà lu le livre à aller voir l'interview de l'auteur sur le site de son éditeur : Jacques Expert parle très bien de son livre, il le vend très bien mais au final, j'ai vraiment eu l'impression que l'on ne parlait pas de la même chose, tant le gouffre est énorme entre le pitch et la réalité de l'histoire.

N°6, l'originalité à quel prix ?

Comme je le disais au sujet de Peur Aveugle de PF Husson, j'ai vraiment l'impression que nous avons affaire à deux auteurs qui sont de bons pitchers (un pitch, c'est l'argumentaire d'un roman, son principe, son point de départ). Mais là où l'on découvre de grosses lacunes, c'est dans le développement. C'est louable de vouloir sortir du lot en proposant des choses différentes, des styles originaux avec des traitements visant à secouer les habitudes du lecteur mais le champ d'opération est très vite restreint quand on découvre que derrière cette manœuvre, l'efficacité et la maitrise d'un simple conteur n'est pas au rendez-vous. Quand je pense que de jeunes auteurs ne parviennent pas à trouver un éditeur malgré d'excellents manuscrits, je me demande ce qu'il va leur falloir produire pour arriver à attirer l'attention, quand on voit que la chose semble devenir plus aisée pour un directeur des programmes de Paris Première ou un chef monteur, réalisateur de court métrage.

Frédéric Fontès
11 commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Et bien moi j'ai passé un agréable moment de lecture. L'écriture est fluide, la lecture est agréable.
L'histoire nous prends, l'intrigue est bien menée et originale. La chute est (plus ou moins) inattendue. Un bon et beau moment de lecture pour les amateurs du style.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2014
Une bonne intrigue, lecture agréable. Ce lit rapidement à lire, en effet, l'histoire est assez courte et le style narratif donne du rythme. Ce roman est parfait pour les personnes qui lisent plusieurs livres en même temps.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2013
Ce thriller comporte rebondissements et dénouement innatendu. Chacun peut vérifier si cette théorie lui est appicable !
Excellent polar. A recommander aux amateurs
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2015
La thématique du livre est surprenante... Il se laisse cependant lire avec plaisir. IL est bien-sûr accessible à tout public avec un style simple et clair.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2013
Intrigue très envoûtante, surprise et suspense garanti jusqu'au bout.
Le texte est bien écrit, l'action bien menée.
Je recommande absolument !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2014
Roman à l'atmosphère particulière. Le lecteur est dans la tête du tueur. Cela nécessite des prédispositions particulières que j'ai eu du mal à intégrer.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2011
Formidable histoire. Très bien ficelée. Je viens de terminer le dernier : "Adieu". Il est génial ! Je le conseille à tous les fans de Jacques Expert
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,60 €
20,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici