undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 février 2007
Ce manga, c'est du grand Tezuka. Ce maître presque fondateur du genre Manga a un don pour nous tenir en haleine.

3 principaux points forts :

- l'interêt historique : Période : des années 1860 aux années 1870, du push commercial des premiers occidentaux au japon, aux premières avancées politiques japonaises, pour "mieux lutter en imitant". Le manga retrace l'histoire de ce changement qui s'opère, et ce dans les moeurs de différentes catégories sociales. Une des périodes les plus intéressantes dans l'histoire japonaise.

- un manga historique, très habilement romancé... si vous avez lu Ayako ou Barbara, vous devez savoir de quoi je parle. Tezuka a un don pour nous émouvoir.

- un rythme soutenu, sur les 8 tomes qui constituent la série.

Ce qui peut constituer un défaut mais qui n'en est pas un :

- Les dessins de Tezuka peuvent paraître peu attractifs aux premiers abords. Ne vous y fiez pas, on se prend très vite à s'attacher à ce graphisme certes peu commun, mais très homogène et finalement esthétique.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'arbre au soleil, c'est un arbre planté lors de l'instauration du shogunat (1600) et qui, en ces années 1860, est vermoulu et menace de s'effondrer : c'est le symbole d'un Japon qui s'attend à être dépecé, comme son voisin chinois, par l'impérialisme européen.
Cette vaste fresque en 8 volumes publiée à partir de 1983 dresse le portrait d'un moment décisif du Japon : la fin de l'ère des shogun Tokugawa et de l'isolement volontaire de l'archipel. Deux personnages illustrent ces changements : un jeune médecin, très porté sur les femmes et adepte de la médecine occidentale (hollandaise) et un jeune samouraï, aussi timide avec les femmes que son ami est séducteur et qui va devoir bien malgré lui se mêler à la haute politique. Le premier va, avec son père et ses maîtres, devoir lutter contre les mandarins qui ne jurent que par la médecine traditionnelle chinoise et refusent notamment la vaccination ; le second va être attaché à la protection du consul américain et va devoir naviguer entre les différents clans, daimyo, factions de la Cour, qui hésitent entre nationalisme et ouverture et tentent de s'accaparer les dépouilles du shogunat.
On lit ici une vraie saga qui compte parmi les meilleures pages du génial Tezuka. Il sait admirablement alterner épisodes comiques et dramatiques, scènes de marivaudage et combats de sabre, doux épisodes bucoliques et tumultes terribles (un grand tremblement de terre, une épidémie de choléra...). Il y a du souffle, du romanesque, de l'ampleur. Très recommandé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)