undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:9,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 2 janvier 2012
Juin 1924 : Albert Londres, de retour d'un éprouvant séjour au Maroc, décide de couvrir le Tour de France pour son journal. Dans son esprit, si l'on veut bien considérer l'état déplorable des routes et la rudesse du matériel de l'époque, les coureurs cyclistes constituent aussi un genre de forçat, à l'image de ceux qu'il a rencontés à Cayenne et à Biribi, mais à cette différence près, précise t-il, qu'il s'agit ici de forçats volontaires, ce qui fait toute la différence...

Ils sont tous là au départ, Alavoine, Bottecchia, Thys, Dhers, les frères Pelissier, Beeckman...en tout 157 concurrents prêts à s'affronter sur les routes de France. Tous les ingrédients qui feront la grandeur et la décadence du Tour sont déjà là : les échappées et ascensions héroïques, les chutes, la malchance, le dopage et même...la grêve des coureurs !

L'ouvrage est court, 60 pages. Il regroupe une dizaine d'articles parus à l'époque dans "le petit parisien". Le style vif et caustique de Londres fait des merveilles...On est loin de la revérence courtisane et sentencieuse des journalistes actuels envers des champions pas toujours exemplaires....
33 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)