undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes nav_WSHT16 Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 février 2007
Thierry Crouzet qui a effectué une minutieuse enquête tant à travers la blogosphère que via des interviews d'acteurs politiques nous montre la montée en puissance des internautes. Ils pèsent à présent sur tout scrutin électoral.

Un livre plaisant à lire qui regorge d'exemples pertinents : le gouverneur Howard Dean qui a failli créer la surprise aux Etats-Unis pour l'investiture à la candidature démocrate, le rôle et le maillage des sites favorables au "non" dans le référendum sur le traité constitutionnel européen, l'approche participative bottom-up de S. Royale ou l'approche basée sur le leadership top-down de N. Sarkozy, la théorie de l'enrichissement mutuel via l'échange d'information sur Internet de F. Bayrou qui est conscient qu'Internet est en train de changer le monde, les blogs qui génèrent du « buzz » et le journalisme citoyen avec Agoravox, etc.

Nous assistons à une nouvelle donne du marketing politique et T. Crouzet analyse ce phénomène. Un scénario exposé résume le principe du marketing viral sur Internet :

1. Apparition d'une information brute sur un média ou sur le Web.
2. Reprise éventuelle par les médias qui la répètent.
3. Analyse de l'information et commentaires poussés dans la blogosphère.
4. Réappropriation de l'information par les médias dès lors que l'info atteint un certain niveau de « buzz » sur Internet.
Contrairement aux médias traditionnels, les internautes ne sont pas limités par l'espace et le temps. Et les effets réseaux ne se limitent pas au seul politique. L'exemple de la finale de la coupe du monde de football 2006 avec l'agression de Zidane est décortiquée. Le blog materazzi.wordpress.com créé par un amateur a connu plus de 20 000 visiteurs par jour en très peu de temps.
En bref, chaque internaute peut à présent avoir un pouvoir insoupçonné jusqu'alors et Thierry nous le montre.

Le diagramme page 265 (SWOT appliqué à la politique) est intéressant puisqu'au classique clivage gauche-droite, un axe transverse (âge industriel « les conservateurs » - âge citoyen « le pouvoir d'internet ») désormais indispensable est ajouté.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout d'abord, le positif.

Dès 2007, Thierry Crouzet écrit sur l'apparition de l'internet dans le fait politique aux USA et en Europe. Une approche originale, des réflexions intéressantes sont au rendez-vous de cet ouvrage. Thierry Crouzet met bien en valeur les oppositions entre une démarche en réseau et la démarche politique traditionnelle. L'ouvrage est particulièrement vivant et bien illustré d'exemples et d'interviews. Les graphismes associés sont aussi bien intéressants.

A priori, tout va bien. J'ai cependant été gêné par quelques parties. Pour l'essentiel ma critique repose sur la tendance de l'auteur a plié la réalité à sa démonstration. A titre d'exemple, je prendrai son chapitre appelé Borodino qui vise à montrer la supériorité du réseau sur le dirigisme napoléonien . Le problème est qu'en prenant en exemple la bataille de Borodino gagnée par Napoléon sur les Russes du Koutousov, il s'attaque à une sujet que je connais bien. Suivant l'approche littéraire de Tolstoi, il en vient à considérer que Napoléon perd en Russie face à une démarche de réseau du peuple russe... De fait, les raisons pour lesquelles Koutousov n'a pas appliqué les même règles que celle de l'empereur relèvent plus de sa culture militaire: il sait que l'hiver russe arrive et il sait que l'extension des lignes de communication française dans un pays aux routes de terre battue va entraîne boue, neige et verglas. Il joue la montre, veut limiter ses pertes... Pas d'effet réseau à l'horizon... Idem pour son approche de la longue traîne et son approche réseau dans la nature... A trop vouloir plier la réalité on peut se perdre. C'est dommage car les lecteurs motivés par le sujet peuvent arriver à décrocher.

Je pense, pour ma part, qu'il y a un temps pour tout. Et que les modèles politiques actuels (US, FR et en Europe) sont remis en cause par l'apparition d'une TECHNOLOGIE qui implique des changements de règles et de comportements, Y COMPRIS en politique. L'auteur passe également un peu rapidement sur les effets pervers et dangereux des réseaux.

Malgré cette critique, je salue le travail de Thierry Crouzet qui défriche des sentiers non battus. On prend plus de risque ce faisant et c'est très bien.

A défaut d'aller au bout de tous les concepts poussés par Thierry Crouzet, il me semble indispensable que tout politique (et citoyen) lise cet ouvrage.

Pour me retrouver sur mon blog: [...]
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)