undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
18
3,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-8 sur 8 commentaires(3 étoiles). Afficher tous les commentaires
Comment dire ?
Il s'agit d'un ouvrage à la fois lourd et léger.

Lourd parce qu'avec ces 359 pages et son grand format, il doit peser le poids d'un nouveau né moyen et qu'il est de ce fait, malaisé de le lire à bout de bras (mais il existe une version brochée, moins chère et plus pratique).
Léger parce qu'on y apprend pas grand chose si on s'intéresse tant soit peu aux Pink Floyd et que le style de Mason semble coller à son parcours : assez fin et intéressant dans les débuts, mièvre et banal vers la fin.

Il se divise en une douzaine de chapitres que je vais détailler.

1. Les années archi
C'est le temps de la Regent street Polytechnic School of Architecture où Nick Mason rencontre Roger Waters puis Rick Wright (qui changera de voie plus tard). Roger est déjà présenté comme le gars impliqué mais difficile, ce que la suite confirmera. C'est la création de l'embryon de groupe qui s’appellera "Architectural Abdabs", puis "Tea Set"... et s'oriente vers un pur style de R&B. C'est le début des éclairages psychédéliques bricolés par un de leurs professeurs (Mike Leonard).
Sinon, c'est le parcours classique du groupe de rock : changements de personnels, recherche d'un nom, manque de moyens (superbe photo avec des Vox en carton...)
2. Underground
Ça y est, ils s'appellent Pink Floyd. Ce sont les débuts hasardeux, les concerts dans les salles les plus surprenantes (comme une église...) et l'apport de Barrett qui leur fait quitter le R&B pour...euh...définitivement quelque chose à part. Ce sont les mythiques concerts à l'UFO club.
3. Syd parade
Evoque leur 1er album sous la férule hallucinée de Syd Barrett.
4. A chacun sa part
Syd ayant définitivement pété les plombs (il faut dire que plusieurs trips par jour doivent facilement vous transformer en Acid King schizophrène), son "aide" et ami David Gilmour prend définitivement la place pour l'album "A Saucerful of Secrets" (avec les paroles incroyables de la dernière chanson de Barrett dans "Jugband Blues" : "je vous suis très reconnaissant de préciser que je ne suis pas ici").
5. Changement de tempo
C'est le nouveau style de Pink Floyd qui s'affirme avec "More", "Ummagumma", et surtout, "Atom Hearth Mother" et "Meddle" (on sent que Mason a encore honte de "Seamus"). Les shows se complexifient.
6. La lune n'a pas de face cachée
"Dark Side of the Moon" : quand le groupe bascule dans une autre dimension...à tous niveaux.
7. Dur labeur
Comment trouver un successeur à "Dark Side" en restant original ? En perdant des semaines à faire des expérimentations de son vaseuses, en retardant au maximum le moment de s'y mettre...Ils n'y sont plus : le groupe a atteint tous ses objectifs, leur vie privée bat de l'aile.
Et puis le choc de la vision d'un Syd Barret obèse et déphasé..."Wish you where here" (où ils vont quand même reprendre l'idée des verres musicaux pour l'intro).
8. L'ère du gonflable
Après la pyramide gonflable des tournées "Dark Side...", voici le cochon volant. Mêmes motifs, même punitions avec des difficultés techniques à la pelle... Au niveau musical, titillés par les punks, les dinosaures durcissent le son. Gilmour lui est chagrin : en scindant le titre "Pigs On the Wing" en 2, Waters va gagner plus que lui (la rémunération s'établit au nombre de chansons...). Wright commence à décrocher, Mason ne s'intéresse plus guère qu'aux courses automobiles.
9. Les briques d'un mur
Le groupe est aux abois après avoir été escroqué et devoir des arriérés d'impôt monstrueux. Waters leur fait choisir entre les maquettes qui deviendront "Pro and cons of Hitch Hicking" et "The Wall". Les problèmes d'égo sont insolubles, Wright et Mason ne participent plus guère et deviennent de plus en plus des accompagnateurs.
Mais le succès au final sera fabuleux et les rares shows, complexes.
10. Problèmes de communication
Le capitaine Waters a pris la barre du navire et Pink Floyd prend l'eau. Seul Gilmour tente de résister à la main mise du grand Roger, mais ses compositions ne suivent pas.
11. A vos marques… Prêts ? Repartez !
Mason et Gilmour (Wright est allé se faire voir chez les Grecs) veulent faire un album ensemble, sans Waters, mais sans abandonner Pink Floyd pour autant. D'un autre côté, Waters donne l'impression de saborder le vaisseau amiral pour pouvoir enfin évoluer en solo.
12. La morale de l'histoire
L'album "A momentary Lapse Of reason" (quel titre !), puis "Division Bell" qui au fond ne satisfont pas grand monde (mais les Pink Floyd vont beaucoup axer leurs concerts sur le show technique). Il s'agit surtout de montrer à Waters que Pink Floyd peut vivre sans lui.
Post-scriptum
C'est la note d'espoir. Après des années de séparation, Waters invite Mason à le rejoindre sur une tournée.
Chronologie
Principales dates de la carrière des Pink Floyd.

Et tout ça donne quoi ?

Beaucoup de détails techniques sur les conceptions des effets spéciaux (à le lire, on a quand même l'impression qu'ils foiraient une fois sur deux), sur les machins gonflables, les courses automobiles de Mason, certains détails de tournée...
Mais pour le reste, Mason donne l'impression gênante de n'être guère impliqué, ni comme batteur (il dévalue son rôle la plupart du temps -il faut dire aussi qu'il perdra quand même un peu pied à la fin), ni même réellement comme témoin de son temps. Ainsi, quand il croise Hendrix, Cream ou les Who, j'aurai aimé davantage de détails.
L'épisode crucial de l'éviction de Barret etd ans une moindre mesure, le limogeage de Wright (il sera réembauché comme salarié !) semblent traités par dessus la jambe.
Les anecdotes de studio, de conception d'albums...Tout ça est sous traité.

L'humour assez présent au début du livre, s'effiloche et on sent Mason en permanence en train de marcher sur la corde raide. Comme il a fait relire son manuscrit à Waters et Gilmour qui l'ont tous les 2 sérieusement amendé, le résultat donne un ton mi-chèvre, Michou (comme on dit dans certains cabarets). C'est de l'eau tiède !

Bref, ça commence fort et puis ça se délite et finit par ennuyer (à part les photos).

Dommage.
Hey Mason, j'aurais aimé que tu sois davantage là.
Si tu n'en avais rien a faire de ce qu'il pouvait m'arriver.
Et que je n'en avais rien à faire de toi.
Nous aurions zigzagué au travers de l'ennui et la douleur, à l'occasion, jeté un coup d’œil a travers la pluie.
En se demandant lequel de ces emm****urs est à blâmer
Et en espérant voir des cochons ailés...
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2005
Un livre comportant des tas d'anecdotes truculentes sur la carrière des Pink Floyd racontées par son batteur. Une leçon de vie, de persévérance. Par contre, n'étant pas compositeur du groupe, il ne s'attarde pas assez sur la démarche artistique des morceaux. Dommage. Un livre regroupant les témoignages des quatre membres aurait pu être plus intéressant encore, malgré les contradictions inévitables. Différentes recherches de Storm Thorgerson jusqu'aux pochettes définitives auraient aussi été les bienvenues.
Autre point faible de ce livre : la traduction !!! Et étant donné le prix de l'ouvrage, c'est d'autant plus impardonnable. La retranscription est souvent littérale plutôt que littéraire. Résultat : perte de nuances humoristiques et style monotone. De même, le traducteur doit ignorer que Thelonious Monk est un des plus grands pianistes de Jazz et non un groupe vu qu'il traduit « les Thelonious Monk ». Honteux. Enfin, malgré que j'en espérais davantage, ça reste un ouvrage de référence pour tout fan du groupe.
11 commentaire| 51 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2013
Commençons donc par la forme: comme cela a déjà été écrit, le livre est mal traduit, truffé de fautes d'orthographe et/ou de frappes, de contresens, aucun saut de ligne si bien qu'on se retrouve devant un bloc de texte, heureusement avec des paragraphes (ce n'est pas "Sur la route" de Kerouac, mais limite...).

Bref un éditeur qui se moque un peu du monde.

Sur le fond Mason reprend par le menu l'histoire de Pink Floyd, des débuts jusqu'à l'inattendue reformation en 2005 pour le Live 8 (le décès de Rick Wright n'est naturellement pas évoqué puisque postérieur à la publication de l'ouvrage).
L'ensemble est intéressant mais on reste un peu sur une impression de survol de ces quatre décennies, avec peu de commentaires sur la composition des chansons et albums (seul Dark Side of the Moon fait l'objet d'une analyse détaillée), au contraire un amoncellement de détails sur les personnes ayant travaillé avec le groupe (c'est très bien que ces gens soient reconnues mais on s'y perd un peu...) et des digressions (peu nombreuses heureusement) sur la passion de Mason pour l'automobile.
L'élaboration des scènes et effets visuels des concerts est certainement intéressante mais Mason nous perd un peu dans les détails techniques.

Certaines anecdotes arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe, je ne sais pas si c'est l'auteur qui structure mal ses idées ou si c'est la traduction, mais ça ne contribue pas à une fluidité de l'ensemble.

Les encarts photographiques proposent des photos d'excellente qualité de toutes les époques ; on sourit en voyant la future actrice Naomi Watts bébé (j'ai appris grâce au livre que son père était ingé-son pour les Pink Floyd), on ressent de la tristesse en comparant deux photos de Syd Barrett en 68 et 75.

En conclusion, malgré des qualités certaines, on est loin, en terme de témoignage sur le monde du rock, du Life de Keith Richards.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2013
Dans la version brochée (Broché: 312 pages), où sont passées les 47 pages manquantes qui étaient présentes dans la version reliée (Relié: 359 pages)?
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le titre "L'Histoire selon Nick Mason" résume bien le contenu de ce gros livre. Il nous présente sa vision de ce groupe mythique, les débuts en école d'architecte, la période psychédélique et tous les autres concerts qui ont suivi.
On y trouve quelques photos plus ou moins intimes mais surtout beaucoup de texte. Le format ne facilite pas la lecture mais une version plus légère et plus pratique est sortie depuis.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2014
Le livre est très intéressant cependant, la traduction est horrible. Pour ceux qui lisent l'anglais, je conseille vivement la version originale plutôt que cette traduction qui casse complètement le rythme !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2013
Il faut bien sûr faire abstraction de la traduction pitoyable et des coquilles invraisemblables (rentabilité oblige, il n'y a pas de relecture). Une honte à ce prix.
Cela dit, le témoignage de Nick Mason est essentiel, même s'il pêche par manque de détail artistique. Certes j'apprécie d'écouter les albums en lisant ses commentaires sur leur création, mais je reste quand même sur ma faim par manque de précision. A croire que Mason se contentait juste de jouer de la batterie "sans foi ni loi", comme il l'écrit lui-même. On se prête alors à rêver d'un livret signé Waters et Gilmour...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2016
A réserver aux fans, c'est qu'une suite de souvenirs, pas forcément bien rangés, pas forcément bien écrit (impression peut être due à la mauvaise traduction) mais j'ai appris pas mal de chose au final.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)