Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 31 juillet 2016
A Akureyri, une factrice malentendante est agressée et laissée pour morte par un froid matin de janvier. Le journaliste Einar, présent sur les lieux, commence une enquête qu'il doit laisser de côté quand il est rappelé à Reykjavik pour interviewer, Ölver Margretarson Steinsson, un ''nouveau viking'', un de ces hommes d'affaires qui ont contribué à ruiner le pays. Sur place, il apprend la restructuration du Journal du soir et sa réintégration dans l'équipe de la capitale. Sa remplaçante, Sigurbjörg, ayant pris une année sabbatique afin de se consacrer à la biographie d'une ancienne star du rock, Einar retrouve la rubrique des faits divers et sera aussi rédacteur en chef adjoint. Mais il n'a pas le temps de se réjouir de ce retour en grâce. Margret Bara, la fille d'Ölver, est enlevée et ses ravisseurs exigent une rançon de vingt milliards ! Une somme impossible à réunir pour le roi des affaires déchu et une nouvelle enquête pour le journaliste pugnace.

Sur fond de crise économique et de société en déliquescence, Arni Thorarinsson promène son journaliste d'Akureri à Reykjavik pour deux enquêtes qui en disent long sur l'Islande du XXIè siècle. Le meurtre d'une handicapée et l'enlèvement d'un enfant font la démonstration d'un pays qui a perdu tout repère depuis qu'il a pris conscience de sa ruine financière. Moins mordant et cynique que dans ses précédentes enquêtes, Einar se pose des questions éthiques quand il s'agit de nourrir ses articles du malheur d'une fillette séquestrée et de ses parents au désespoir. Le père a beau être un mégalo qui a entraîné l'Islande à sa perte, il n'en demeure pas moins un parent prêt à tout pour retrouver sa fille. Mais Einar fait taire ses scrupules et s'immisce, questionne, insiste, publie.
Cet opus un peu trop bavard et long à démarrer n'en demeure pas moins un bon moment de lecture, grâce à Einar et à ceux, ou plutôt celles qui l'entourent : sa fille qui voudrait suivre les traces de son père dans le journalisme, son ex-maîtresse avocate qui le renseigne sur l'affaire, sa vieille voisine cambriolée, la policière des fjords de l'Ouest et bien sûr la petite Margret Bara, menottée, les yeux bandés, molestée, au fond d'un grenier et qui ne comprend pas ce qu'elle a fait de mal pour mériter un tel sort.
Une vision pessimiste d'un pays qui a vécu de plein fouet la crise économique et a perdu confiance. Les nouveaux vikings ont sombré corps et bien et avec eux toute une nation jusque là préservée.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 janvier 2013
pour un très bon polar plein de vie. Dans ce pays glacé l'hiver, les gens vivent et c'est une vraie découverte. Dans ces conditions extrêmes, une enquête se mène différemment, forcément. En plus, ce roman nous donne à lire un vrai polar couleur locale, mais il fait froid dans le dos.
11 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 5 janvier 2013
Toujours beaucoup de plaisir à découvrir les livres captivants de cet auteur islandais.
L'un des meilleurs assurément en matière de polars.
9 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 décembre 2014
un bon polar qui qui aime les polars "nordistes"
pas un livre exceptionnel mais permet de passer un on moment
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 12 décembre 2013
On retrouve dans ce polar tout les ingrédients du bon polar islandais. De plus celui-ci nous plonge dans l'Islande de la crise et ses implications dans la vie des gens.
4 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 13 mars 2014
très agréable à lire, je le conseille une histoire bien ficelée, bonne traduction , sans fautes,
je suis fan de Thorarinsson, de plus pour ne rien gacher le prix via Kindle est très abordable
je suis ravie
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 11 octobre 2014
C'est loin d'être aussi passionnant qu'Idridasen. L'action est ralentie par des considérations très noires sur l'état de l'Islande et l'évolution contestable de la société. Toute une enquête pour des ados mal dans leur peau et un journaliste qui ne vaut guère mieux. C'est fou comme les Islandais sont pessimistes !
|0Commentaire|Signaler un abus
le 10 juin 2014
Bon livre, mais avec des longueurs et des allers-retours qui désarçonnent un peu. La façon dont l'auteur parvient à la fin du livre et au déroulement de l'Histoire est souvent très différente de celle des autres romans policiers. Laisse un parfum de désarroi.
|0Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 24 octobre 2017
C'est mon 2ème Arni Thorarinsson, et j'avoue que je me suis attachée aux personnages et à l'ambiance islandaise. Lisez d'abord "Le Temps de la Sorcière" avant de lire "L'Ange du Matin", qui se déroule après : cela n'enlève rien à l'intrigue, totalement indépendante dans chacun des livres, mais permet de mieux comprendre les personnages principaux qui restent les mêmes. L'histoire se déroule cette fois après 2008, date de la grande crise financière d'Islande, qui a mis l'économie K.O. Einar, journaliste enquêteur d'un grand journal de Rekjavik, est rappelé d'Akureyri, au nord de l'Islande, où sa direction avait établi une annexe : réduction d'effectifs et de budgets obligent ! Avant de quitter Akureyri, il assiste par hasard à l'agonie d'une postière malentendante dans une ruelle déserte, qu'un individu a voulu étrangler avec sa propre écharpe. L'enquête locale ne donne rien. De retour dans ses pénates à Rekjavik, sa direction l'envoie interviewer Ölver Margretarson Steinsson, un homme d'affaires véreux et ruiné, qui fait son mea culpa au cours de l'interview. Sa fille de 10 ans, Margret, est également présente et figure sur la photo de l'article en compagnie de son père. Quelques jours plus tard, elle est enlevée, et les ravisseurs exigent une rançon record de 20 milliards (de couronnes islandaises, je suppose). Qui sont-ils ? Pourquoi un tel montant, complètement irréaliste ? Arni Thorarinsson lance comme d'habitude ses arcs narratifs de plusieurs endroits éloignés au départ, se rejoignant à la fin. L'histoire est l'occasion de visiter cette culture islandaise si loin de nous, qui vit intensément chaque bouleversement économique car c'est un petit pays. Ça donnerait même envie de le visiter, mais pas en hiver !
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 juin 2013
J'avais aimé le personnage d'Einar, journaliste un peu cynique et pas mal perturbé tout autant que perturbateur dans les 2 premiers opus que j'ai lus: "le temps de la sorcière" et "Le septième fils". Mais il semble qu'avec le temps, il se soit considérablement affadi et transformé en donneur de leçons vaguement puritain". De plus, la récurrence des anciens protagonisy
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Bien mal acquis
8,00 €
Ultimes Rituels
8,00 €
Je sais qui tu es
7,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici